Joyeux Noël à tous ! On espère que le Papa Noël vous a gâté !
Avis aux invités : nous manquons cruellement de personnages de 30 ans et +.
Avis aux invités : Merci de bien vouloir privilégier les groupes attractive harp et lucky shamrock.

 

 the beginning. (cillian) 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Errer comme un vagabond.
avatar
name : breathe.
avatar : ansel elgort © Ante mortem. € : 327 posts : 97 joker : 1
multicomptes : aucun.

âge : 23 ans.
métier : danseur professionnel, il enchaîne les auditions dans l'espoir d'intégrer une comédie musicale. Il est également vendeur au théâtre-opéra et forme un duo de danse avec son amant.
Côté coeur : lui, c'est son bonheur quotidien, celui qui renforce sa passion et créativité. Amoureux depuis quatre ans et demi, il ne se lasse pas, même s'il lui arrive parfois de découvrir d'autres corps, dans un commun accord.
http://dirtyoldtown.forumactif.com/t527-lost-in-the-feeling-with http://dirtyoldtown.forumactif.com/t877-aoden-shut-up-and-dance#15131 Voir le profil de l'utilisateur
Messagethe beginning. (cillian)   Lun 15 Jan - 14:08

Comme depuis plusieurs semaines, leurs corps se retrouvent et s'embrasent dans des coups de bassin lascifs et profonds. Cillian a gagné en fermeté et autorité, adopte son rôle de professeur même dans la luxure. Cela plaît à l'apprenti, qui se laisse chaque fois emporter par sa fougue. Il aime de plus en plus l'acte charnel qui assemble leurs corps pour une extase intense. Il la ressent au fond de ses tripes, elle enflamme aussi ses reins. Il devient accro à ces moments sexuels, agrémentés par cette complicité naissante, qui leur provoque quelques rires quand leurs bassins se séparent. Il se perd dans cette relation, dans ses coups de reins et ses yeux bien trop bleus. Chaque semaine, il attend la répétition habituelle, qu'ils programment entre eux par message. A son plus grand contentement, les séances se multiplient, signe que Cillian apprécie aussi. Il sent dans la passion qu'il emploie pour entreprendre chacun de ses gestes, que son corps lui plaît vraiment. Il ignore s'il n'est qu'un vide couilles exquis à ses yeux, mais aimerait découvrir une autre facette de ce lien qui les rattache à l'autre. Il s'est peut-être fait des idées, il a eu l'habitude d'avoir des déceptions amoureuses, d'avoir un cœur d'artichaut et de s'enticher d'hommes mariés. Il n'a jamais vraiment trouvé le bon, mais sent que l'affection qu'il a développée pour Cillian est vraiment profonde. Il est amoureux de lui, il s'en est aperçu au fil de leurs entrevues. Il aime la force qui se dégage de cet homme, sa créativité, son humour, sa bienveillance, son air jovial... il aime quand il le fait vibrer, ses mains et cette bouche. Il l'aime, le sait pertinemment. Et il a décidé de lui avouer, aujourd'hui. Seulement, il n'a pas encore imaginé la manière de l'exprimer.

Tandis qu'ils se rhabillent et se lancent quelques regards furtifs, un silence s'impose dans la salle. Même quand leurs vêtements sont remis, aucun ne semble réussir à relancer la conversation. Aoden se montre hésitant, veut souvent prendre la parole avant de se raviser. Il existe encore cette angoisse d'être repoussé ou incompris dans son désir, mais décide de prendre son courage à deux mains. « Cillian... Je dois te parler de quelque chose. » Sa phrase a pour écho quelques mots identiques prononcés par Cillian. Les deux ont pris cette décision en même temps, ce qui engendre leurs rires nerveux mais sincères. Aoden croise alors son regard, et débute quand son enseignant l'invite à partager sa confidence en premier. Il s'approche alors de lui, lui accorde un sourire amusé et enjoué, en caressant son torse du bout de ses doigts. Il ignore comment lui faire part de son envie de partager un bout de sa vie en sa compagnie ; il ne sait pas non plus les risques encourus, et s'il est lui-même intéressé. Il prend son temps pour trouver les mots, parce qu'il y en a tant qui se bousculent dans son esprit troublé. Il choisit alors la simplicité, décide d'être concis et précis pour que l'idée soit le plus clair possible. Il l'observe avec cette affection mélangée au désir, et finit par relâcher ce qu'il contient au creux de son cœur depuis quelques jours : « J'ai envie d'être avec toi. » Il n'a pas envie de s'étaler, résume alors, sans ajouter qu'il aimerait se blottir contre lui, entre ses bras forts, la nuit, et même le jour, puis embrasser ses lèvres, sans cesse. Sortir aussi, au cinéma, au restaurant, à l'étranger, dans les rues, et surtout, profiter, baiser, aimer.


D'abord, il y aura le manque. Collé à la peau, chevillé, à nous pourrir la vie, chacun de son côté. Cette obsession amère, cette souffrance continue, cet appétit désert, le monde qu'on regarde par-dessus. Tantôt on vole, tantôt on chute. Souvent on chute, la tête en bas. Au bout de quelques mois, il nous restera ça. Un stylo survivant, à l'origine à toi, devenu avec le temps, un marqueur de nous.
Revenir en haut Aller en bas
Vivre avec une fleur de trèfle.
avatar
name : mary.
avatar : christian hogue © Mary € : 273 posts : 109 joker : 1
multicomptes : aucun.

âge : 28 ans.
métier : danseur professionnel, qui enchaîne les auditions. Musicien en solo, qui écume les sessions dans les bars de la ville et qui enchaîne les petits boulots pour pouvoir survivre.
Côté coeur : en couple, dans une relation non exclusive, avec un homme dont il est complètement fou amoureux depuis plus de quatre ans. Une relation solide, qui lui permet de garder confiance en ce rêve, parfois utopique pour ses proches.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageRe: the beginning. (cillian)   Lun 15 Jan - 21:18



Cillian se fait prendre au piège de cette relation qu’il entreprend avec Aoden. Il développe une affection pour cet homme sans réellement en prendre conscience. Il s’entiche de l’élégance du danseur, de son corps qu’il juge résolument désirable, de son âme, à la fois si forte, mais emplie de douceur. Il est difficile de résister à cette complicité qui se lie entre eux, dans leurs échanges que ce soit dans la vie quotidienne, dans la danse ou dans la luxure. Il développe une addiction pour cet être auquel il ne résiste plus. Il s’adonne à la luxure avec lui, se donne dans chaque caresse ou mouvement de bassin. Il sent même son cœur se lier à la danse, battre vigoureusement dans sa poitrine en accentuant le plaisir et l’ivresse qu’il le gagne à chaque fois qu’il se lie à lui. Une fois l’extase est au rendez-vous et il se rend compte qu’il n’a pas envie de s’éloigner de ce corps, qui se soumet toujours à ses directives dans de nombreux domaines. Il n’a pas envie qu’il reste un simple amant parmi tant d’autres. Il a envie de le découvrir, d’en savoir plus sur lui, de passer du temps avec lui. C’est un sentiment qui l’habite, bien rare depuis qu’il a quitté son premier petit-ami, celui qui lui a tout appris, qui l’a poussé à se respecter, à s’assumer, à défendre ses intérêts. Il ne l’a pas ressenti jusqu’à cet instant où il se rhabille. Bien sûr que des envies ont troublés ses pensées ses dernières semaines. Il a même manqué à plusieurs reprises de prendre son téléphone pour l’inviter à boire un verre, voir un film ou juste se promener en ville. A chaque fois, il s’est ravisé, parce qu’il ne savait pas si ça serait une bonne idée. Ce qui n’est plus le cas. Cette envie d’aborder ce sujet délicat lui brûle les lèvres. Il se rhabille après une énième danse lascive. Le silence est de rigueur, tandis qu’ils se lancent des regards furtifs tout en reprenant une tenue convenable. On pourrait presque penser qu’il n’y a rien entre eux, alors qu’il y a encore cinq minutes, leurs reins et leurs gémissements se mêlaient dans une harmonie parfaite et profonde. Devrait-il lui parler de cette ambition qui vient s’immiscer dans son esprit et sa poitrine ? Il hésite, enfile son bas, mais sent qu’Aoden a quelque chose à lui dire. Alors, il se lance, au même moment qu’Aoden. « Je dois te parler de quelque chose. » Même réplique, qui leur fait rire de manière nerveuse. Est-ce qu’il ressent la même chose que lui ? L’idée rend son rythme cardiaque plus puissant et diffuse dans ses veines une douce chaleur. Seulement, il ne désire pas trop faire d’espoir, préfère le laisser parler en premier, car il ne pourrait tolérer de se fourvoyer sur le sujet. « Dis-moi. Ce que j’ai à dire peut attendre. » Il lâche dans une voix bienveillante et détachée, bien que ses prunelles claires plongent profondément dans les siens. Il sent de nouveau ce trouble qui confère au jeune homme un charme auquel il est réceptif. Il le devient d’autant plus face à son sourire, sa manière de se rapprocher de lui, de caresser son torse. Il le fixe sans rien dire, ne dit mot, attend sagement ce qu’il a à dire. Son regard l’invite à s’exprimer, ce qu’il fait après de longues secondes, par quelques mots, très clairs en sens. Il veut être avec lui. Cette idée est délicieuse, elle lui arrache un sourire, qui se fait à la fois doux, mais amusé. « Ça tombe bien, moi aussi. » Il souffle près de son visage avec un regard pétillant. « Tu me plais. Bien plus que les autres. » Il ajoute en venant enserrer sa hanche d’une poigne ferme. Il lui sourit, vient rire contre ses lèvres tandis qu’il vient l’embrasser. Sa bouche vient glisser contre la sienne, sa langue titille sa peau gonflée avant de se lier à sa comparse. Le baiser est lent et délicieux. « Et qu’est ce que tu as en tête ? Pouvoir abuser de mon corps et de ma queue ? » Il le taquine simplement dans un rire franc. Il veut juste qu’ils prennent ce sujet simplement, sans prise de tête, car il est loin d’être anodin et il en a conscience.



☆☆☆ Stay with me! Oh stay with me; you're right where you are supposed to be!
The very moment that I found my sight, you're forever by my side.
.
Revenir en haut Aller en bas
Errer comme un vagabond.
avatar
name : breathe.
avatar : ansel elgort © Ante mortem. € : 327 posts : 97 joker : 1
multicomptes : aucun.

âge : 23 ans.
métier : danseur professionnel, il enchaîne les auditions dans l'espoir d'intégrer une comédie musicale. Il est également vendeur au théâtre-opéra et forme un duo de danse avec son amant.
Côté coeur : lui, c'est son bonheur quotidien, celui qui renforce sa passion et créativité. Amoureux depuis quatre ans et demi, il ne se lasse pas, même s'il lui arrive parfois de découvrir d'autres corps, dans un commun accord.
http://dirtyoldtown.forumactif.com/t527-lost-in-the-feeling-with http://dirtyoldtown.forumactif.com/t877-aoden-shut-up-and-dance#15131 Voir le profil de l'utilisateur
MessageRe: the beginning. (cillian)   Lun 15 Jan - 22:20

Aoden hésite longuement avant de révéler cette réalité qui l'obsède depuis plusieurs jours. Il retenait cet amour au creux de sa poitrine, sans jamais la dévoiler, au risque de tout saccager. Ce sentiment s'est toutefois trop développé pour qu'il échappe une fois de plus à cette confidence. Il faut que les mots s'expulsent de sa bouche ; il FAUT qu'il les entende. Aoden a de la difficulté à les formuler, à savoir comment s'exprimer sur cette vérité bien puissante. Alors il explose enfin et lâche tous ces mots qui ne demandaient qu'à être prononcés, en même temps que Cillian. Lui aussi semble avoir des choses à raconter, puisque leurs phrases forment un écho complémentaire. Le rire se mêle à leur conversation, avant que le sérieux implacable ne reprenne son importance. « C'est ce que tu voulais me dire toi aussi ? » Aoden demande en l'observant dans les yeux et en continuant à caresser son torse bien formé. Il continue en lui affirmant qu'il le désire bien plus que les autres. C'est tout ce qu'il désirait entendre. Alors un sourire s'affiche naturellement sur ses lèvres et la peur d'être pris pour un con s'oublie pour aujourd'hui. Demain, il aura du mal à croire qu'un homme comme lui, aussi musclé, élégant et brillant, puisse s'intéresser à un gringalet comme lui. Il s'est longtemps vu comme son vide couilles personnel, avant de comprendre que s'il avait vraiment voulu mieux, il l'aurait facilement trouvé, et que finalement, il n'était pas si mal. « Tu ne me plais pas seulement Cillian. Je suis vraiment en train de tomber amoureux. » Il rectifie quand même de son côté, pour qu'il sache dans quoi il s'engage vraiment. Il veut être le plus clair possible. Cillian se permet ensuite une blague concernant leurs moments de luxure et son obsession à le dévorer chaque fois qu'il en a l'occasion. « Oui, évidemment, entre autres. » Il sourit et savoure le baiser qu'il lui offre, avant de s'accrocher à son cou pour l'approfondir avec plaisir. Leurs langues se lient pour un baiser bien humide et passionné. Puis il sent cette main agripper sa hanche, et ce sentiment de bien-être l'envahir. Il se sent beaucoup trop bien entre ses bras forts. « J'ai envie de vivre un bout de mon existence à tes côtés, autant que possible. » Le côté rêveur et romantique ressort. Il tente, prend ce qu'il a envie, et verra bien si ça lui plaît ou non. Il n'a pas l'intention de camoufler ses désirs ou de ne pas laisser parler sa personnalité. « Faire l'amour, oui, mais aussi profiter, se câliner, s'embrasser, aller au ciné, que tu m'accompagnes faire du shopping. Toutes ces petites choses qui sont beaucoup plus plaisantes à faire à deux. » Il résume de manière générale, en ne cessant jamais de sourire, déjà consumé par ce petit bonheur qu'il lui fait vivre. Savoir qu'il est intéressé lui apporte déjà cet engouement très puissant.


D'abord, il y aura le manque. Collé à la peau, chevillé, à nous pourrir la vie, chacun de son côté. Cette obsession amère, cette souffrance continue, cet appétit désert, le monde qu'on regarde par-dessus. Tantôt on vole, tantôt on chute. Souvent on chute, la tête en bas. Au bout de quelques mois, il nous restera ça. Un stylo survivant, à l'origine à toi, devenu avec le temps, un marqueur de nous.


Dernière édition par Aoden Donnelly le Mer 17 Jan - 17:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Vivre avec une fleur de trèfle.
avatar
name : mary.
avatar : christian hogue © Mary € : 273 posts : 109 joker : 1
multicomptes : aucun.

âge : 28 ans.
métier : danseur professionnel, qui enchaîne les auditions. Musicien en solo, qui écume les sessions dans les bars de la ville et qui enchaîne les petits boulots pour pouvoir survivre.
Côté coeur : en couple, dans une relation non exclusive, avec un homme dont il est complètement fou amoureux depuis plus de quatre ans. Une relation solide, qui lui permet de garder confiance en ce rêve, parfois utopique pour ses proches.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageRe: the beginning. (cillian)   Mar 16 Jan - 21:20



La révélation qu’il lui fait lui plait terriblement. Il faut croire qu’ils sont sur la même longueur d’ondes et cela le soulage. Il ne se sent pas idiot d’avoir ressenti l’envie de passer plus de temps avec lui, de développer ce sentiment naissant qui prend peu à peu sa place dans sa poitrine, au point d’envisager de lâcher son célibat. Aoden a quelque chose qui l’attire comme un aimant et il ressent l’envie de le garder à ses côtés et de ne pas s’en détacher. En conséquence, il ne peut que sourire, s’exprimer à son tour tout en savourant la caresse de ses doigts sur son torse dénudé. « Oui. » Il déclare simplement dans un sourire complice sans ressentir la moindre gêne à ce sujet. Il lui avoue qu’il lui plait, bien plus que les autres hommes et que c’est un fait dont il doit avoir connaissance. Il ne s’exprime pas totalement à ce sujet, ne lui avoue pas qu’il est le premier homme à faire naitre de nouveau ce genre désir au fond de lui. Il s’était habitué à vivre seul, a sortir qu’avec ses potes, sans ressentir cette ivresse et communion avec une autre personne, comme il avait pu le faire par le passé. Cela viendra en son temps, car Cillian n’est pas le genre d’homme à se précipiter, bien qu’il a tendance à lâcher prise avec cet homme. Il se retrouve en conséquence troublé par son aveu, la déclaration non dissimulée de ses sentiments à son égard. Son regard clair et perçant se plonge dans les iris de son amant, cela rend son rythme cardiaque plus conséquent. Peut-il parler d’amour à cet instant ? Non, pas vraiment, mais il a développé une affection pour lui face à laquelle il ne peut pas être aveugle. « Je tiens à toi. C’est pour ça que je veux tenter quelque chose avec toi. » C’est ce qu’il sous-entend lorsqu’il lui dit qu’il lui plait. Il s’attache à lui, mais il faudra qu’il le découvre réellement pour tomber amoureux de lui. Il essaye alors de détendre l’atmosphère, il le taquine, l’embrasse en pleine bouche pour formaliser leur possible mise en couple. Il empoigne sa hanche pour le coller plus intimement contre lui, sentir la chaleur de son corps, se répandre sur la sienne. Il joue avec ses sens, cherche à enivrer son esprit en usant de ses charmes. Aoden y est réceptif, vient accentuer la pression de leur baiser. Il le savoure et se laisse captiver par la voix du plus jeune, qui lui avoue avec un certain romantisme, les souhaits qui se logent dans son esprit. Il a le regard rêveur, ce qui lui confère un charme non négligeable face auquel il ne résiste pas. « Je ressens les mêmes envies. » Il déclare contre son visage en le dévorant du regard. « Plusieurs fois, j’ai failli t’inviter ces dernières semaines. Alors, on a qu’a essayé, voir ce que ça donne, sans se prendre la tête. » Il propose dans un sourire. Il ne sait pas si eux, se sera l’amour avec un grand A ou une mauvaise idée, mais il veut essayer parce qu’il en ressent l’envie et cela suffit à le convaincre de tenter, sans se poser de question. L’avenir lui dira bien. « Que dirais-tu d’aller manger un truc ensemble ce soir et de passer la soirée chez moi ? Histoire d’expérimenter tout cela. » Il sourit, le regard malicieux afin d’obtenir son aval. Il n’a pas du tout envie de le laisser filer, d’ailleurs sa poigne ne se réduit pas, elle ne fait que s’accroitre pour le serrer bien fermement contre lui. Il a juste envie de se laisser consumer par cette petite flamme qu’il éveille au fond de lui.



☆☆☆ Stay with me! Oh stay with me; you're right where you are supposed to be!
The very moment that I found my sight, you're forever by my side.
.
Revenir en haut Aller en bas
Errer comme un vagabond.
avatar
name : breathe.
avatar : ansel elgort © Ante mortem. € : 327 posts : 97 joker : 1
multicomptes : aucun.

âge : 23 ans.
métier : danseur professionnel, il enchaîne les auditions dans l'espoir d'intégrer une comédie musicale. Il est également vendeur au théâtre-opéra et forme un duo de danse avec son amant.
Côté coeur : lui, c'est son bonheur quotidien, celui qui renforce sa passion et créativité. Amoureux depuis quatre ans et demi, il ne se lasse pas, même s'il lui arrive parfois de découvrir d'autres corps, dans un commun accord.
http://dirtyoldtown.forumactif.com/t527-lost-in-the-feeling-with http://dirtyoldtown.forumactif.com/t877-aoden-shut-up-and-dance#15131 Voir le profil de l'utilisateur
MessageRe: the beginning. (cillian)   Mer 17 Jan - 18:55

Lorsqu'Aoden entend cette marque d'approbation, ce simple « oui », son regard s'éclaire de réjouissance. Il n'était absolument pas convaincu de pouvoir plaire autant à un homme comme lui, c'est aussi pour cette raison qu'il a tardé à mettre ses sentiments en évidence. Il avait peur de perdre ces étreintes charnelles, ces ébats qu'il lui offre à chaque répétition. Mais il ne pouvait pas non plus taire cet amour trop longtemps, il faut parfois savoir s'ouvrir, tenter, pour pouvoir vivre ce que l'on espère. Aoden est quelqu'un qui ose, qui a de l'audace à revendre, alors il s'est armé de sa persévérance habituelle pour lui déclarer sa flamme le plus simplement possible. Cela semble porter ses fruits, puisque Cillian affirme ressentir la même chose que lui - ou en tout cas, le jeune apprenti comprend que cela se rapproche. Avec la suite des propos de son professeur, Aoden réalise qu'il ne s'agit que d'une attraction physique très forte, mais cela lui suffit amplement. Il a conscience qu'il est tombé amoureux trop vite, sans véritables raisons apparentes, autres que la jouissance qu'il lui procure constamment. Il se sent aussi chaque fois troublé, admiratif, en sa présence, même s'il le camoufle constamment. Alors il comprend que cela ne soit  pas complètement réciproque, ne s'attendait pas vraiment à ce que l'amour l'envahisse lui aussi. Sa phrase ne l'arrête pas dans sa détermination, le pousse même à préciser ses espérances. Il veut simplement faire un bout de chemin avec lui, sans se prendre la tête, et il est d'autant plus satisfait quand Cillian lui explique cette envie qui est également sienne. Ils échangent naturellement sur leurs désirs devenus communs, avec ce sourire enjoué accroché aux lèvres. Son professeur a exterminé toute la nervosité qui restait coincée au creux de ses entrailles, pour lui accorder seulement ce goût de bonheur. Il se sent heureux contre ses bras forts, si bien qu'il n'a pas envie de les quitter. Ils ne font qu'accentuer son envie de rester auprès de lui. Il écoute attentivement ses paroles sans intervenir au début, préférant se laissant consumer par cette fougue qu'il lui fait ressentir. Il sent son cœur battre à toute allure en entendant les révélations de Cillian. Jamais il n'aurait imaginé qu'il aurait pu vouloir autre chose que des coups rapides dans cette salle de danse. Son visage, et surtout son regard, brillent alors de joie et d'amour. Il le regarde avec beaucoup d'affection, en laissant une main déjà posée dans son cou, se mêler à ses cheveux ébouriffés. « Pourquoi tu ne l'as pas fait ? » Il a envie de l'insulter de tous les noms par taquinerie, tellement il trouve ça ridicule d'avoir attendu autant de temps avant de profiter plus de ses lèvres. « J'aurais accepté sans réfléchir. » Il continue en souriant, avant de retrouver le contact de sa bouche contre la sienne. Il savoure ce baiser passionné et fiévreux en se rapprochent davantage de lui. C'est un baiser d'approbation, comme pour dire que oui, ils doivent essayer. Il n'est pas question de faire machine arrière maintenant qu'il connaît l'envie de Cillian. Après avoir dévoré sa bouche, il continue à lui transmettre ses désirs, et le jeune ne peut que suivre et vouloir les concrétiser. « OK. » Il répond d'un air enthousiaste en guise acquiescement, accompagné d'un large sourire. Il n'est pas certain que cela dure très longtemps avec un garçon comme Cillian, mais il s'en fiche à cet instant. Il a bien le droit d'aimer, d'être aimé, de rêver un peu, lui aussi.


D'abord, il y aura le manque. Collé à la peau, chevillé, à nous pourrir la vie, chacun de son côté. Cette obsession amère, cette souffrance continue, cet appétit désert, le monde qu'on regarde par-dessus. Tantôt on vole, tantôt on chute. Souvent on chute, la tête en bas. Au bout de quelques mois, il nous restera ça. Un stylo survivant, à l'origine à toi, devenu avec le temps, un marqueur de nous.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageRe: the beginning. (cillian)   

Revenir en haut Aller en bas
 
the beginning. (cillian)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» « It's not a new Life. Just a new Beginning. » [Kira, Rose]
» (m) cillian murphy ✈ libre
» Commun - Intrigue 13 - A new beginning - Earthquake
» NJPW The New Beginning in Sapporo
» Alicia Vikander & Cillian Murphy

DIRTY OLD TOWN. :: get a Flash Back-
Sauter vers: