Joyeux Noël à tous ! On espère que le Papa Noël vous a gâté !
Avis aux invités : nous manquons cruellement de personnages de 30 ans et +.
Avis aux invités : Merci de bien vouloir privilégier les groupes attractive harp et lucky shamrock.

 

 You shoot me down but I won’t fall (Atom) 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Errer comme un vagabond.
avatar
name : LovelyKat.
avatar : Sebastian Stan, ©Blossom. € : 266 posts : 93 joker : 1
multicomptes : Cara, la gentille maîtresse.

âge : 35 ans depuis le 3 septembre, 35 années qu'il assume pleinement.
métier : Chirurgien en traumatologie, il aime la pression et l'adrénaline que lui procure son travail.
Côté coeur : Mariée à la femme de sa vie, papa d'une petite fille de cinq ans.
http://dirtyoldtown.forumactif.com/t968-allez-viens-on-s-aime-on http://dirtyoldtown.forumactif.com/t980-and-it-burns-in-my-chest-tate Voir le profil de l'utilisateur
MessageYou shoot me down but I won’t fall (Atom)   Dim 21 Jan - 22:44

You shoot me down but I won’t fall
Encore une journée de passée à broyer du noir. Tu retires ta blouse, la balance dans ton vestiaire et t’assoies sur le banc qui lui fait face, la tête dans les mains. Tu soupires bruyamment, un mélange de désespoir et de résignation. Tu t’étires, étends tes jambes et fais craquer ton cou, une vieille habitude dont tu tentes de te débarrasser. Tu t’es encore enfermé dans ton travail, t’as laissé l’adrénaline guider tes gestes toute la journée. L’adrénaline, voilà ce qui te fait tenir, ce qui t’aide à continuer d’avancer, l’adrénaline. Mais ce soir, la pression est trop forte et tu es à la limite de craquer, assis seul dans les vestiaires hommes de l’hôpital. T’as veillé sur Lola tous les jours depuis le début de la semaine, t’es rentré chez toi pour reprendre des affaires et t’es revenu directement dans ta nouvelle chambre, la salle de pause du deuxième étage. De toute manière, même si t’avais voulu, tu n’aurais pas pu rester chez toi, ta femme t’étant encore tombé dessus dès ton arrivé. Alors tu avais fui, encore. L’hôpital est devenu ta seconde maison, tu passes tes nuits en sale de pause ou allongé près de Lola, espérant qu’elle finira par se réveiller. Mais ce soir, c’en est trop. T’as plus envie. Plus envie de faire semblant, plus envie de sourire poliment aux autres, plus envie de te forcer à faire la conversation et plus envie d’avoir mal, d’être angoissé. T’as en permanence cette boule au fond de la gorge, t’es au bord de la nausée, tout le temps. Et pis merde, t’attrapes ta veste et tu sors. Certains de tes collègues te regardent bizarrement, mais après plus d’une semaine de garde, t’as le droit de faire une pause. D’autres te regardent en souriant, réalisant que tu vas enfin quitter le bâtiment, sentir de l’air frais et la lumière du jour sur ta peau. En passant près de l’accueil, tu montres à une infirmière le petit appareil que tu tiens dans la main et lance « Rachel, j’ai mon bipper si jamais vous avez besoin. » Mais dans le fond, t’espères qu’il va pas sonner parce que t’as juste envie d’être tranquille.

Une fois dans ta voiture, tu quittes Dame Street pour te diriger vers Temple Bar, au Brazen Head. Et là, t’enchaînes les shots et les verres de scotch. Tu finis par devenir un vrai cliché de film à lever l’index pour que le barman remplisse ton verre. Une femme s’approche mais tu la renvois bouler, sans tact et sans même lui accorder un regard. T’as pas envie de ça, t’es pas venu là pour ça. T’es venu pour boire et oublier, pour que l’alcool t’anesthésie et que tu puisses enfin souffler, même un court instant. Pis finalement, la soirée défile et ta vue commence à se flouter. Tu te lèves, prêt à rentrer chez toi, ou  au moins à l’hôpital mais le barman te retient par le bras. « Je suis désolé monsieur, mais je ne pense pas que ce soit une bonne idée de rentrer dans votre état. Vous devriez appeler quelqu’un, votre femme peut-être ? Ou un ami ? Je peux également vous appeler un taxi. » Tu te rassoies et hoches la tête, il n’a pas tort. Alors tu sors ton portable de ta poche, t’as des appels en absence de Poppy mais t’y fais pas attention et dans ton répertoire, tu appuies sur le premier prénom de ton répertoire. Au bout de deux sonneries, quelqu’un décroche, ta voix est plus pâteuse que ce à quoi tu t’attendais. « Atom ? J’ai déconné, est-ce que tu peux venir me chercher au Brazen Head s’teuplait ? Je.. J’suis pas en état de conduire. » T’es pathétique. De vous deux, c’est toi qu’est censé jouer les grands frères, être le plus responsable, et voilà que tu vas le faire déplacer à presque deux heures du matin parce que t’es un raté et que ta vie est merdique.



@Atom Wilson


† And you can see my heart beating, you can see it through my chest. Said I’m terrified but I’m not leaving, I know that I must pass this test. So just pull the trigger.
Revenir en haut Aller en bas
Errer comme un vagabond.
avatar
name : exogenesis.
avatar : cole mohr; OURSBLANC. € : 159 posts : 35 joker : 1
multicomptes : haz qui s'assume pas.

âge : vingt-sept ans.
métier : gérant d'une boite de nuit officiellement, d'une maison close officieusement.
Côté coeur : c'est quoi un cœur ?
Voir le profil de l'utilisateur
MessageRe: You shoot me down but I won’t fall (Atom)   Mar 30 Jan - 22:06

You shoot me down but I won’t fall
une nuit comme une autre. une nuit passée en partie à gérer les affaires, avant de te laisser aller, d'effleurer, de toucher, de goûter le corps d'une parfaite inconnue. mais pas une de tes filles. non, pas ce soir. ce soir, t'as décidé de bouger un peu. un bar comme un autre, pas totalement respectable, un ou deux verre dans le sang, avant de terminer entre une paire de cuisses tentatrices à faire crier une blonde qui a cru bon de te chauffer. mauvaise idée. vraiment mauvaise. pas dans ton état. pas quand t'as bu. elle a bien comprit que tu faisais pas les choses à moitié. puis tu t'es contenté de la laisser derrière toi, comme toujours. t'as réajusté ton jeans et tu t'es barré. parce que t'avais déjà oublié son prénom. tu ne retiens jamais leurs prénoms. c'est trop d'informations inutiles à gérer. tu fronces les sourcils quand ton téléphone sonne, avisant l'heure au passage, qui avoisine déjà les deux heures du matin. tu décroches, intrigué d'avoir vu le prénom de tate s'afficher sur ton écran. atom ? j’ai déconné, est-ce que tu peux venir me chercher au brazen head s’teuplait ? je.. j’suis pas en état de conduire. tu fronces légèrement les sourcils. ouai. j'arrive. tu lâches en raccrochant ensuite, marchant jusqu'à ta voiture, un peu plus haut dans la rue. tu démarres ensuite, en direction de temple bar. la circulation calme. et tant mieux. tu te gares, te diriges bien rapidement vers le bar indiqué par le brun. t'es intrigué. parce que globalement, c'est lui qui a toujours prit soin de toi et pas l'inverse. sans doute depuis les premières secondes ou il s'est retrouvé face à toi, dans ta chambre d'hosto, quand t'as essayé de te foutre en l'air. et c'est grâce à lui que t'as pas terminé au service psychologie parce que tu refusais tout bonnement de parler au personnel médical. il t'as sauvé la mise. et, en quelques sortes, t'as su que tu pouvais lui faire confiance. tu rentres dans l'établissement et tu remarques tout de suite tate. tu enfonces une main dans la poche de ta veste. bah alors ? t'as vraiment une gueule d'enterrement, mec. tu souffles en venant lui donner une petite tape sur l'épaule. ton regard croise un instant celui du barman et tu hausses les épaules. t'en sais rien, toi, pourquoi tate il est minable. ton attention reportée sur ce dernier. tu peux marcher ? et supporter un trajet en voiture sans gerber ? ça m'arrangerait. tu souffles en extirpant tes mains de tes poches pour, éventuellement, le soutenir.
Revenir en haut Aller en bas
Errer comme un vagabond.
avatar
name : LovelyKat.
avatar : Sebastian Stan, ©Blossom. € : 266 posts : 93 joker : 1
multicomptes : Cara, la gentille maîtresse.

âge : 35 ans depuis le 3 septembre, 35 années qu'il assume pleinement.
métier : Chirurgien en traumatologie, il aime la pression et l'adrénaline que lui procure son travail.
Côté coeur : Mariée à la femme de sa vie, papa d'une petite fille de cinq ans.
http://dirtyoldtown.forumactif.com/t968-allez-viens-on-s-aime-on http://dirtyoldtown.forumactif.com/t980-and-it-burns-in-my-chest-tate Voir le profil de l'utilisateur
MessageRe: You shoot me down but I won’t fall (Atom)   Lun 5 Fév - 11:49

[quote="Tate Collins"]
You shoot me down but I won’t fall
Tu te sens vraiment con quand Atom décroche, t’aurais préféré tomber sur sa messagerie. A cette seule pensée, tu réalises que t’es vraiment un dégonflé et que t’es tombé bien bas en préférant laisser un message plutôt que d’affronter les possibles réprobations des gens. Sa réponse est brève, mais tu savais en l’appelant qu’il viendrait te chercher, que quoiqu’il fasse. Tu soupires et te prends la tête dans les mains. Tu te demandes à quel moment tout a dérapé, à quel moment ta propre vie t’a échappé des mains pour finir hors de contrôle comme ça. Finalement, il finit par arriver et ça t’étonne même pas dans le fond, tu savais qu’il ne dormirait pas à cette heure. Il te file une tape sur l’épaule et se fout de ta gueule, là non plus t’es même pas étonné. « La ferme. » que tu souffles, plus pour toi-même que pour lui. Tu jettes un coup d’œil à ton reflet dans le miroir derrière le bar, il a pas franchement tord, tu ressembles à un vieil alcoolo avec ton regard embué. Finalement tu te tournes vers lui, et poses une main sur son épaule et te levant « Ouais ça va le faire t’inquiètes pas. » T’avances de quelques pas mal assurés mais fais mine de rien, ta dignité avant tout. Tu le suis dans le bar, à travers les gens qui dansent et hurlent pour s’entendre, certains te bousculent et durant quelques secondes tu perds un peu l’équilibre et tes repères dans l’espace. Il fait trop chaud et les changements de lumière te donnent le tournis, t’as besoin de prendre l’air. Arrivé devant l’entrée, tu poses de nouveau ta main sur l’épaule d’Atom. « Merci de venir me chercher, mec. » Tu te sens minable, comme un gamin qui aurait appelé ses parents pour venir le chercher. Tu te grattes l’arrière de la tête, un peu gêné. Normalement, c’était à toi de prendre soin d’Atom. Tu t’es porté garant de lui il y a des années déjà, quand les psy ont voulu le faire interner, quand il refusait de s’exprimer. Tu t’es vu en lui, t’as reconnu ton propre regard dans ses yeux pleins de souffrance alors t’as menti pour le couvrir, pour lui empêcher l’internement et l’isolement. Sortir du bar te fait le plus grand bien, t’inspires profondément, l’air froid t’agresse le visage et les poumons, te donnant la nausée. « Hey Atom ! » Tu l’appelles alors qu’il s’éloigne déjà vers sa voiture, « Me ramènes pas chez moi s’il te plaît, je veux pas la voir. » Bien-sûr, tu parles de Poppy, ta femme, celle que tu évites judicieusement depuis plusieurs semaines déjà.


† And you can see my heart beating, you can see it through my chest. Said I’m terrified but I’m not leaving, I know that I must pass this test. So just pull the trigger.
Revenir en haut Aller en bas
Errer comme un vagabond.
avatar
name : LovelyKat.
avatar : Sebastian Stan, ©Blossom. € : 266 posts : 93 joker : 1
multicomptes : Cara, la gentille maîtresse.

âge : 35 ans depuis le 3 septembre, 35 années qu'il assume pleinement.
métier : Chirurgien en traumatologie, il aime la pression et l'adrénaline que lui procure son travail.
Côté coeur : Mariée à la femme de sa vie, papa d'une petite fille de cinq ans.
http://dirtyoldtown.forumactif.com/t968-allez-viens-on-s-aime-on http://dirtyoldtown.forumactif.com/t980-and-it-burns-in-my-chest-tate Voir le profil de l'utilisateur
MessageRe: You shoot me down but I won’t fall (Atom)   Lun 5 Fév - 11:49

You shoot me down but I won’t fall
Tu te sens vraiment con quand Atom décroche, t’aurais préféré tomber sur sa messagerie. A cette seule pensée, tu réalises que t’es vraiment un dégonflé et que t’es tombé bien bas en préférant laisser un message plutôt que d’affronter les possibles réprobations des gens. Sa réponse est brève, mais tu savais en l’appelant qu’il viendrait te chercher, que quoiqu’il fasse. Tu soupires et te prends la tête dans les mains. Tu te demandes à quel moment tout a dérapé, à quel moment ta propre vie t’a échappé des mains pour finir hors de contrôle comme ça. Finalement, il finit par arriver et ça t’étonne même pas dans le fond, tu savais qu’il ne dormirait pas à cette heure. Il te file une tape sur l’épaule et se fout de ta gueule, là non plus t’es même pas étonné. « La ferme. » que tu souffles, plus pour toi-même que pour lui. Tu jettes un coup d’œil à ton reflet dans le miroir derrière le bar, il a pas franchement tord, tu ressembles à un vieil alcoolo avec ton regard embué. Finalement tu te tournes vers lui, et poses une main sur son épaule et te levant « Ouais ça va le faire t’inquiètes pas. » T’avances de quelques pas mal assurés mais fais mine de rien, ta dignité avant tout. Tu le suis dans le bar, à travers les gens qui dansent et hurlent pour s’entendre, certains te bousculent et durant quelques secondes tu perds un peu l’équilibre et tes repères dans l’espace. Il fait trop chaud et les changements de lumière te donnent le tournis, t’as besoin de prendre l’air. Arrivé devant l’entrée, tu poses de nouveau ta main sur l’épaule d’Atom. « Merci de venir me chercher, mec. » Tu te sens minable, comme un gamin qui aurait appelé ses parents pour venir le chercher. Tu te grattes l’arrière de la tête, un peu gêné. Normalement, c’était à toi de prendre soin d’Atom. Tu t’es porté garant de lui il y a des années déjà, quand les psy ont voulu le faire interner, quand il refusait de s’exprimer. Tu t’es vu en lui, t’as reconnu ton propre regard dans ses yeux pleins de souffrance alors t’as menti pour le couvrir, pour lui empêcher l’internement et l’isolement. Sortir du bar te fait le plus grand bien, t’inspires profondément, l’air froid t’agresse le visage et les poumons, te donnant la nausée. « Hey Atom ! » Tu l’appelles alors qu’il s’éloigne déjà vers sa voiture, « Me ramènes pas chez moi s’il te plaît, je veux pas la voir. » Bien-sûr, tu parles de Poppy, ta femme, celle que tu évites judicieusement depuis plusieurs semaines déjà.  


† And you can see my heart beating, you can see it through my chest. Said I’m terrified but I’m not leaving, I know that I must pass this test. So just pull the trigger.
Revenir en haut Aller en bas
Errer comme un vagabond.
avatar
name : exogenesis.
avatar : cole mohr; OURSBLANC. € : 159 posts : 35 joker : 1
multicomptes : haz qui s'assume pas.

âge : vingt-sept ans.
métier : gérant d'une boite de nuit officiellement, d'une maison close officieusement.
Côté coeur : c'est quoi un cœur ?
Voir le profil de l'utilisateur
MessageRe: You shoot me down but I won’t fall (Atom)   Jeu 8 Fév - 15:04

You shoot me down but I won’t fall
en général, c'est toi qu'on venait chercher au bar parce que t'étais bien trop bourré pour rentrer et un minimum réfléchi pour savoir que rentrer dans ton état était une mauvaise idée. mais ce soir, tu n'a bu qu'un verre et c'est tate, que tu dois aller chercher. les rôles s'inversent pour quelques heures. il a toujours plus ou moins eu le rôle d'un grand frère. celui que tu n'as jamais eu. il t'a sauvé la mise quand tu étais à l'hôpital, t'évitant de terminer en psychiatrie parce que tu refusais tout bonnement de parler. il a menti pour toi. il a sans doute risqué pas mal de trucs pour toi et t'as commencé à lui faire confiance. bonne pioche, puisque vous êtes plus ou moins proches, dix ans plus tard. et tu dois bien avouer que tu ne t'attendais pas à son appel, que tu ne pensais pas qu'un jour, il se mettrait minable, au point de ne plus pouvoir conduire. tu retiens un soupir et tu roules jusqu'au bar qu'il t'a indiqué, connaissant la route quasiment par cœur. tu retrouves bien rapidement le brun qui, en effet, est plutôt attaqué par l'alcool. ouais ça va le faire t’inquiètes pas. tu hoches la tête et le laisses se lever, fronçant légèrement les sourcils quand il vacille. mais tu te contentes ensuite de le suivre en direction de la sortie du bar, lançant un regard désolé à une demoiselle qui semblait t'avoir remarqué, un peu plus loin. tu enfonces tes mains dans les poches de ta veste pour en sorte ton paquet de clope et un briquet. merci de venir me chercher, mec. t'aurais fais la même chose. tu réponds simplement, le tube de goudron déjà glissé entre tes lippes à peine la portée passée. tu ne perds pas de temps pour l'allumer, tirant doucement sur ta clope, un soupir sur les lèvres. la main de tate a quittée ton épaule et tu viens glisser distraitement tes doigts dans tes cheveux avant de commencer à te diriger vers ta voiture, fumant tranquillement, profitant l'air nocturne. hey atom ! tu te retournes vers le brun, les sourcils légèrement froncés, ton mouvement suspendu et ta cigarette coincée entre tes doigts. me ramènes pas chez moi s’il te plaît, je veux pas la voir. tu arques un sourcil. tu veux pas la voir, ou tu ne veux pas qu'elle puisse te voir dans cet état ? tu demandes, un rictus au bord des lèvres. tu sais très bien qu'il parle de poppy, sa femme. tu retiens un léger soupir, t'as jamais compris l'intérêt du mariage. ni même celui de l'amour, en réalité. c'est bon. on va chez moi. tu réponds simplement en tirant une nouvelle fois sur ta clope, avant de jeter le mégot dans le caniveau, expirant la fumée dans les airs, retenant un petit soupir. tu attrapes les clés de ta voiture et tu vérifies du coin de l’œil que tate ne se casse pas la gueule en grimpant dans le véhicule. tu prends ensuite place derrière le volant. c'est pas ton genre de te mettre dans des états comme ça. tu constates simplement en démarrant le moteur.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageRe: You shoot me down but I won’t fall (Atom)   

Revenir en haut Aller en bas
 
You shoot me down but I won’t fall (Atom)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» you shoot me down but i won't fall › Ilian Oms
» Casey Daisy Evans ✿ You shoot me down but I won't fall I am titanium
» You shoot me down, but I won't fall ✈ Addison A. Dunphy
» (GRANGER) you shoot me down, but i won't fall, i'm titanium.
» You shoot me down, but I won't fall ✈ Addison A. Dunphy

DIRTY OLD TOWN. :: Brazen Head-
Sauter vers: