Joyeux Noël à tous ! On espère que le Papa Noël vous a gâté !
Avis aux invités : nous manquons cruellement de personnages de 30 ans et +.
Avis aux invités : Merci de bien vouloir privilégier les groupes attractive harp et lucky shamrock.

 

 un café au coin de la rue. (rebecca) 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Un mouton, deux moutons...
avatar
name : midnight blues (linda)
avatar : Emilia Clarke (afanen) € : 512 posts : 201 joker : 1
multicomptes : la rousse volcanique, Avalon

âge : 27 années
métier : À cause de ta situation financière, tu n'as pas d'autres choix que de pratiquer plusieurs petits boulots pour payer une partie du loyer et ne serait-ce qu'un peu de riz. Pour cela, tu bosses le week-end dans un garage en tant que mécanicienne et, trois soirs par semaine, tu es serveuse dans un maid café.
Côté coeur : En couple depuis quelques années maintenant mais, tu sens bientôt que l'étape supérieure va t'arriver en pleine poire. Surtout depuis que tu as trouvé une bague de fiançailles dans le tiroir de ton petit ami.
http://dirtyoldtown.forumactif.com/t952-queen-with-a-little-bit- http://dirtyoldtown.forumactif.com/t969-not-a-child-anymore-manea Voir le profil de l'utilisateur
Messageun café au coin de la rue. (rebecca)   Lun 22 Jan - 15:37



un café au coin de la rue
qu'est-ce qui va boire des cocktails avec moi, maintenant ? et qui va me raconter des histoires cochonnes ?
Assise sur le bord du lit, le regard un peu vague, tu tentes en vain de comprendre comment tu as fait pour en arriver là. Tu fais rouler cet anneau autour de ton doigt avant de le retirer, l’observant tel Gollum contemplant l’anneau unique. « Tu ne l’aimes pas ? » Cette voix qui s’élève subitement de derrière toi te fait presque sursauter. Tournant la tête en direction de James, tu ne peux t’empêcher de froncer les sourcils comme pour lui montrer que tu détestes toujours autant qu’il te prenne par surprise. « Ne refais pas ça, je n’aime pas, tu le sais bien pourtant. » Il se met à sourire tel un enfant fier de sa bêtise, il s’approche de toi, se glisse à tes côtés et remet doucement la bague à ton doigt. « Tu es sûr que ça va ? » Tu ne sais pas vraiment quoi répondre, tu n’en sais rien toi-même. Pourtant, tu hoches simplement la tête accompagnée d’un petit sourire. Tu ne veux pas l’inquiéter, loin de là, tu as juste du mal te réveiller ce matin. Il te colle dans ses bras, ses doigts filant sur ta joue avant qu’il ne t’embrasse. Tes lèvres profitent quelques secondes de cette chaleur, jusqu’à ce que cette nuit passé dans la voiture avec A. ne te reviennes en mémoire. Tu grimaces, t’échappes assez vite de son étreinte et file à la salle de bains. « Désolé, pas le temps, Rebecca va m’attendre si je ne me dépêche pas un peu ! Tu sais que je déteste être en retard. » Bon, c’est plus ou moins une excuse pour échapper à ses envies matinales... Tu n’as pas vraiment la tête à ça. En fait, depuis qu’il t’a demandé ta main, tu n’as plus vraiment la tête à rien ou même sur les épaules. Elle est en vrac, c’est Bagdad dans ta petite caboche.

Enfin prête une vingtaine de minutes plus tard, tu embrasses ton fiancé assez vite, sans doute trop vite au vu de l’expression de son visage. Tu le laisses sur sa faim et, cette idée te fait presque immédiatement sourire. « T’es vraiment cruelle Manea ! » te dit-il dans un air un peu boudeur. Tu passes rapidement ta tête par la porte d’entrée, simplement pour lui répondre avec la plus grande fierté un “je sais” bien mérité. Tu descends les quelques marches de l’appartement et tu empruntes la voiture de James afin de te rendre au petit rendez-vous que tu avais donné à Rebecca dans le Starbucks de O’Connell Street. Il ne te faut pas plus d’une petite vingtaine de minutes en voiture pour arriver enfin dans la bonne rue. Tu te gares, tu attrapes ton sac et tu te dépêches de rejoindre ton amie qui par malheur, t’attends déjà. « Excuse moi, je suis en retard ! » dis-tu simplement à son égard une fois près d’elle. Tu la prend dans tes bras, un sourire épanoui sur les lèvres. Tu es contente de la voir. Ce n’est pas tout les jours avec vos boulots chacune. D’ailleurs, tu n’as toujours pas eu le temps de lui annoncer que James t’avait demandé ta main. En fait, tu ne l’as annoncé à personnes, pas même à ta mère qui pourtant serait sans doute la plus heureuse. « James ne voulait pas me lâcher ce matin. » lâches-tu en soupirant un peu. « Enfin, comment vas-tu ? » demandes-tu poliment alors que tu te glisses dans la file d’attente pour te prendre un café, l’entrainant avec toi sans même lui demander son avis.


head in the dust ♒︎ Feeling used but I'm still missing you and I can't see the end of this. Just wanna feel your kiss against my lips and now all this time is passing by but I still can't seem to tell you why. © endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Vivre avec une fleur de trèfle.
avatar
name : lilousilver
avatar : emily bett rickards (neon cathedral. ♥) € : 454 posts : 250 joker : 1
multicomptes : l'ébéniste musicien, Shane.

âge : 27 yo
métier : chargée de com' pour une organisation gérant le paranormal
Côté coeur : l'amour c'est surfait, le cul c'est mieux. surtout celui d'une jolie nana.
http://dirtyoldtown.forumactif.com/t922-you-shoot-me-down-but-i- http://dirtyoldtown.forumactif.com/t957-be-the-hero-of-your-own-story-rebecca Voir le profil de l'utilisateur
MessageRe: un café au coin de la rue. (rebecca)   Sam 27 Jan - 22:17

Le réveil sonne mais t'es déjà réveillée. Foutue insomnie qui t'a sorti de tes songes. Ca faisait longtemps que ça ne t'étais pas arrivé. En fait t'as du mal avec le changement. Et là de vivre à nouveau avec deux personnes, avec un rythme plus régulier, tout est chamboulé. Tu n'as jamais bien dormi lorsque tu étais en compagnie de quelqu'un, enfin dans la même maison. Il faut dire que certains souvenirs de ta septième famille d'accueil te revient en tête. Et c'est ça qui te tient éveillée. Enfin, t'as décidé de mettre a profit ce réveil matinal. Aujourd'hui tu dois aller rejoindre Manea et ça, ça te remonte le moral. T'as besoin de la voir, de lui parler, qu'elle elle te parle aussi. T'as besoin de retrouver votre complicité qui a été mise à dure épreuve ces dernières semaines. L'emménagement, le boulot qui te prend pas mal de temps, les fêtes de fin d'années que t'as fuit comme la peste et les retrouvailles avec Siobhan tout ça t'a pas mal occupé l'esprit. Tu t'en veux un peu de l'avoir squizzé durant ce laps de temps mais elle n'a pas été libre non plus visiblement.

Les choses vont reprendre leur cours. Tu t'habilles rapidement, rien d'extravaguant. Un jean, un pull blanc avec des motifs de noël par dessus un col roulé et tes bottines. C'est qu'il continue de faire froid et avec la neige des derniers jours, tu t'attends à ce que la température baisse à nouveau. C'est Manea qui a convenu du lieu de rendez vous et tu te rends à l'adresse du Starbucks. Tu jettes un coup d'oeil à l'intérieur mais elle n'est pas là. Alors t'en profites, tu demandes une clope à un passant qui te l'allume pas la même occasion. Tu fumes en regardant la ville s'éveiller. Ca ne te prends pas plus de cinq minutes et t'écrases ta cigarette avant d'entrer. Tu t'assois sur une chaise en attendant qu'elle arrive. Et comme par magie, la tête brune débarque et passe la porte. " Pour changer. " Oui elle est en retard. Tu souris et la serre dans tes bras. Lorsqu'elle te dit que c'est à cause de James, tu grimaces. Pourtant, tu ne fais pas de réflexion autre que ça. " Ca va un peu crevée mais ça va comme toujours. Et toi ? " Oh ça oui, tu vas toujours bien. Dans la file dans laquelle elle t'a amené, tu te sers contre elle. Heureusement que ça défile vite. " Un mocha et un muffin trois chocolats pour moi s'il vous plait. C'est elle qui paye. " Pour compenser son retard. Ou simplement le fait que tu n'as pas encore eu ta paye du mois. Les commandes passées, vous attendez de les récupérer. Lorsque vos prénoms sont appelés, vous vous dirigez vers le comptoir. Et c'est là que tu la vois. A son doigt, de sa main gauche qu'elle tend pour récupérer sa boisson. " T'es passée par une bijouterie avant de venir ? " Tu lâches ça innocemment et pars t'installer à une table. T'as peur de la réponse. Parce que t'as pas envie que ce soit une réalité.
Revenir en haut Aller en bas
 
un café au coin de la rue. (rebecca)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» Le bon coin
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» ♣ Le café, ça tache ? | Alix & Ewen
» Le pot de mayonnaise et les deux tasses de café...
» Colline de coin de table

DIRTY OLD TOWN. :: Starbucks corporation-
Sauter vers: