Joyeux Noël à tous ! On espère que le Papa Noël vous a gâté !
Avis aux invités : nous manquons cruellement de personnages de 30 ans et +.
Avis aux invités : Merci de bien vouloir privilégier les groupes attractive harp et lucky shamrock.

 

 black hole sun (erina & others) 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Vivre avec une fleur de trèfle.
avatar
name : loar.nevez (camille)
avatar : taika waititi ( © juice) € : 959 posts : 780 joker : 1

âge : trente-neuf ans (21/03)
métier : responsable d'une chaine radio pop/rock retro
Côté coeur : servez vous, il est gratuit
http://dirtyoldtown.forumactif.com/t681-i-m-so-happy-cause-today http://dirtyoldtown.forumactif.com/t739-dex-mr-blue-sky Voir le profil de l'utilisateur
Messageblack hole sun (erina & others)   Jeu 1 Fév - 18:23

Ce soir, c’était une nouvelle soirée de match. Si les All Black n’allaient pas apparaître dans les stades avant le mois de juin, Dexter pouvait toujours se consoler à travers ceux donnés par l’Irlandes et autre équipes du Royaume Unis, ou même européennes. Il y avait toujours à faire de toutes manière, c’était un sport qui ne cessait de se jouer et selon les périodes, cela pouvait être davantage euphorique selon l’importance des compétitions. Par exemple, la coupe mondiale de Rugby allait se dérouler l’an prochain, tandis que celle de football ne tardera pas puisqu’elle commençait en juin. Il était beaucoup moins fan de ce sport là, mais il aimait bien regarder de temps en temps, quand il y avait rien d’autre à faire. Ça arrivait peu souvent, mais ça n’était pas impossible pour autant.

Puisqu’elle semblait avoir apprécié le match où il l’avait emmenée la dernière fois, Dexter avait décidé de tenter à nouveau l’expérience avec sa filleule, Erina. Ce n’était pas un match en stade cette fois ci, mais un diffusé à la télévision et qui se regardait dans tous les pubs et bar de Dublin qui se respectaient. Il y avait du monde ce soir là et comme le temps était clément, pas de pluie ni de gel, les gens avaient décidés d’en profiter pour se tous se rassembler pour l’occasion. Dexter appréciait énormément cette ambiance qui se dégageait, elle était, à son sens, bien plus vivante que les soirées en discothèques ou d’autres conneries dans le genre. Ils partageaient tous quelque chose de communs, ils avaient tous une équipe à soutenir, tous des espoirs en leur joueur préféré, et en cas de victoire, tout le monde était tellement heureux que ça valait la peine d’assister à ça. Et en cas de défaite, alors on picolait et on se consolait tous les uns les autres en profitant de l’occasion pour se faire une cuite, à l’amiable, toujours. Il y avait rarement des débordements ici, même si ça arrivait malheureusement, mais la plupart des gens savaient bien se tenir.

- Deux nouvelles pintes s’il te plait Jeff ! Demanda Dexter au barman qui était bien surbooké ce soir là, mais qui prennait un mâlin plaisir à servir ses clients. Son chiffre d’affaire allait être excellent ce soir.  Et c’était déjà la quatrième que Dexter ingurgitait sans quitter l’écran de ses yeux. Il ne soutenait aucune équipe en particulier, ça n’était pas ses favorites qui jouaient, ce soir, il serait pour le vainqueur. Mais il avait tenu à emmener Erina par là pour lui faire découvrir ce monde là.
Lorsqu’il détourna enfin son regard de la télévision, c’était à cause de la pause publicité qui fut accueillie par un « Oooooh ! » général. Dexter se tourna alors vers la petite tête rousse qui se trouvait à côté de lui et vint taper sa pinte contre la sienne.

-Santé! se souhaita-t-il avant de boire aussitôt.

Il était déjà un peu ivre mais il était plutôt bien pour quelqu’un qui ingérait son second litre d’alcool de la soirée. Mais sa tête lui était déjà légère et il se sentait capable de se marrer pour n’importe quoi. Lorsqu’il reposa la pinte sur la table, il s’essuya les lèvres du revers de sa main afin de chasser la mousse qui s’était accumulé dessus. Un bruit sec se fit entendre, mais le chahut omniprésent n’avait fait se retourner personne. Dexter cligna des yeux en remontant ses pupilles vers sa filleule.

- Heeey! Ch’uis content qu’tu sois là tu sais ! Et j’ai p’tet l’air là, mais ch’uis pas bourré ! Mentit-il avec la voix d’un homme saoul. De toutes façons, Dexter niait toujours qu’il l’était.


goodbye happiness
lithium ▬ i'm so happy because today i've found my friends they're in my head. i'm so ugly, but that's okay, 'cause so are you

Revenir en haut Aller en bas
Remplissez votre chaudron d'espoir.
avatar
name : Juliet
avatar : dasha sidorchuk @ava : morphine. - gif : tumblr € : 782 posts : 327 joker : 1

âge : Vingt-trois printemps écoulés à une vitesse folle, un passé qu'on tente d'oublier et un futur dont on promet de profiter.
métier : Serveuse au Parnell Bar, plus qu'un travail, une seconde chance dans sa nouvelle vie.
Côté coeur : Parfois l'amour est juste là, sous notre nez, encore faut-il s'en rendre compte...
Voir le profil de l'utilisateur
MessageRe: black hole sun (erina & others)   Ven 2 Fév - 10:50

Dexter m'avait fait découvrir le rugby lors d'un match auquel il m'avait proposé d'assister. Il fallait l'avouer, j'y avais pris goût et c'est avec un enthousiasme certain que j'avais accepté une autre invitation de sa part visant à regarder un match sur l'écran d'un pub. L'ambiance était pour le moins festive et bruyante, il n'était pas étonnant de se prendre au jeu et de de réagir bruyamment à chaque fois que la tension montait d'un cran. Nous avions descendu déjà quelques pintes de bière et je sentais peu à peu l'alcool me monter à la tête, je perdais progressivement le contrôle de mes réactions, c'était agréable à souhait, je me fichais totalement d'avoir l'air ridicule ou non.

- Deux nouvelles pintes s’il te plait Jeff ! Dexter n'avait même pas cherché à me demander si j'en voulais une autre, nous étions plutôt bien partis pour sortir du pub en rampant, il n'y en avait pas un pour rattraper l'autre. De toute façon, s'il me l'avait demandé, je n'aurais certainement pas refusé, j'avais l'habitude de ce genre de situations et je n'étais pas la dernière à pousser le bouchon toujours plus loin, Oscar en était le principal témoin. Alors que l'on nous ramenait nos bières, nos pintes s'entrechoquaient. Santé ! lança Dexter, gaiement.
- A la tienne ! lançais-je avant de porter immédiatement la substance à mes lèvres. Malgré les sales habitudes que j'avais pu prendre depuis quelques années, je n'avais jamais été très résistante à l'alcool, il m'en fallait peu pour me mettre dans un état second et dans le cas présent, j'avais perdu le contrôle depuis un petit moment déjà. Pas au point d'être malade comme une bête, je réservais cela en rentrant chez moi en règle général, mais assez pour raconter des conneries. Ouais, j'avais tendance à avoir l'alcool joyeux, quitte à en devenir totalement niaise, heureusement pour moi, généralement je ne me souvenais de rien le lendemain. Des fois il valait mieux que ce soit ainsi.

- Heeey! Ch’uis content qu’tu sois là tu sais ! Et j’ai p’tet l’air là, mais ch’uis pas bourré ! Je pouffais de rire à sa réplique qui n'avait, en soit, rien de vraiment hilarant. Si je l'avais regardé en étant dans mon état habituel, je l'aurais sûrement chambré en lui faisant comprendre qu'il était de mauvaise fois mais à la place de cela, je tapotais joyeusement dans les mains comme si je venais d'apprendre la bonne nouvelle de l'année.

- Youhou, trop bien ! Je me penchais vers mon parrain pour poursuivre d'une voix basse, comme s'il s'agissait d'un secret d'état. Ouais parc'qu'en fait j'suis pas sûre de pouvoir lever mes fesses de la chaise. En effet, j'étais pas vraiment en état pour marcher, ou alors pas plus de quelques mètres. Soudainement je me redressais comme si je venais avoir l'idée du siècles et je m'exclamais : comme ça tu vas pouvoir me ram'ner, sur ton dos ! Comme dans les Western ts'sais ! J'imitais les mouvements du cheval puis je me stoppais soudainement, l'air songeuse. Je lançais un regard aux alentours avant de crier d'une voix forte : Quelqu'un 'rait un chapeau ?

J'étais partie dans un délire toute seule et c'est avec la mine déconfite que je me tournais à nouveau vers Dexter. Évidemment, dans le brouhaha ambiant, personne n'avait fait attention à moi, c'était peut-être mieux comme cela.
- Pfff, 'comprenennt rien, 'sont tous bourrés... J'avais l'air déçue comme une enfant qu'on aurait puni de parc d'attraction. Je restais silencieuse quelques secondes en faisant la moue puis je reprenais, d'un air qui se voulait réfléchi mais qui sonnait plus que faux. C'est c'que j'dis toujours, quand t'tiens pas l'alcool faut pas boire, t'pas d'accord ? C'était l'hôpital qui se foutait de la charité, vraiment mais j'étais loin d'en être consciente, j'étais déjà partie dans un autre monde depuis un petit moment, un monde où les bisounours s'enfilent des bières et où Dext pourrait se transformer en cheval à ma simple volonté.


erina whelan
Ainsi va la vie... ▬ La vie ne te donne pas les personnes que tu veux. Elle te donne ceux dont tu as besoin, pour t'aimer, pour t'aider, pour te quitter, pour te blesser et faire de toi la personne que tu es..
Revenir en haut Aller en bas
Vivre avec une fleur de trèfle.
avatar
name : loar.nevez (camille)
avatar : taika waititi ( © juice) € : 959 posts : 780 joker : 1

âge : trente-neuf ans (21/03)
métier : responsable d'une chaine radio pop/rock retro
Côté coeur : servez vous, il est gratuit
http://dirtyoldtown.forumactif.com/t681-i-m-so-happy-cause-today http://dirtyoldtown.forumactif.com/t739-dex-mr-blue-sky Voir le profil de l'utilisateur
MessageRe: black hole sun (erina & others)   Mer 7 Fév - 17:35

Dexter ne savait pas être raisonnable. En emmenant Erina avec lui, il savait qu’il ne jouerait pas au papa poule ou autoritaire qui vieille bien sur son enfant, non, il ne ferait que l’inverse. La vie était un jeu pour lui et elle était beaucoup trop courte pour être sérieux. La preuve, il s’approchait très fortement de la quarantaine, il n’était ni marié, ni père de famille, et plus le temps passait, plus il avait le sentiment de passer à côté de quelque chose. Pourtant, il n’arrivait pas à se culpabiliser ou à regretter le moindre de ses actes parce qu’il était heureux de les faire. Mais lorsqu’il voyait que de nombreuses personnes dans son entourage lui présenter ses partenaires amoureux ou leurs enfants, une petite pointe d’angoisse lui serrait le coeur. Il se remettait sans cesse en question lorsque cela arrivait et se demandait où il avait merdé. La rencontre avec Erina avait permis à atténuer cela parce qu’il avait l’impression d’avoir recours au deux à la fois. Il n’était pas son père et il ne le remplacerait jamais, mais il y avait un lien entre eux qui y ressemblait, alors qu’il l’emmenait en compagnie de gorilles tout excités à boire à ne plus s’arrêter. Drôle de parrain, hein ? Deaglan aurait tellement regretté s’il savait…

- Ouais parc'qu'en fait j'suis pas sûre de pouvoir lever mes fesses de la chaise. Comme ça tu vas pouvoir me ram'ner, sur ton dos ! Comme dans les Western ts'sais !

Dexter pencha la tête vers elle, un sourcil arqué, remuant légèrement la tête.

- Nan mais tu m’as pris pour un poney ou quoi ? T’as cru qu’on était où ? A Ponyland ?

Puis Erina chercha un chapeau, pour Dieu seul savait quelle raison. Ah si, le western. Mais s’il avait à peine perçu le ton de sa voix dans le brouahaha permanent, il l’entendit se plaindre que les gens étaient trop ivres pour l’entendre. Il échappa un rire.

- Mais naaaan, ça c’est parce que t’as pas d’voix, voilà pourquoi ! Prends en de la graine crapaud : QUELQU’UN AURAIT UN CHAPEAU BORDEL DE MERDE ?

Il s’était levé afin d’attirer l’attention de toute l’assemblée et tout le monde s’interrogea du regard en se demandant également pourquoi il avait besoin d’un fichu chapeau. Quelqu’un finit par lui tendre un grand chapeau vert de soutien à l’Irlande et Dexter fit la référence afin de remercier le propriétaire.

- Merci mon ami, on te le rend de suite. Je crois.

Puis il se tourna vers Erina, se rassit et lui tendit l’objet afin qu’elle fasse joujou au cowboy avec. Par contre, il était hors de question qu’elle monte sur son dos, non pas qu’il se fasse vieux, mais il aurait probablement de grandes douleurs s’il s’amusait à faire n’importe quoi.

- Allez amuse toi avec ça Sheepgirl ! Et non, je maintiens que je ne suis PAS bourré, au fait !

Il n’avait pas oublié la petite remarque qu’elle avait glissé alors qu’il était en quête de son chapeau de cow boy à la manière Irlandaise. Puis il se resservit en boisson et descendit sa choppe cul sec avant de la reposer, de remuer la tête brusquement et d’échapper un rôt retentissant dû à l’accumulation de bière dans son ventre. Il était loin d’être le premier à le faire dans la soirée si bien que personne ne le regarda bizarrement.
Dexter s’avachit contre la table en posant son front contre sa pinte vide. Puis :

- Oh putain, j’en veux une autre…

Il sentait l’alcool lui piquer la tête, et les yeux et plus ça allait, moins il avait conscience de ce qu’il faisait. Ou plutôt, si, mais il était incapable de faire autrement que ce que sa demie conscience le poussait à faire. Il n’avait pas envie de dormir, pourtant, il avait une sensation de somnolence qui montait de plus en plus, et c’était avec cette dernière qu’il poussa sa pinte vers le comptoir afin de se faire resservir.


goodbye happiness
lithium ▬ i'm so happy because today i've found my friends they're in my head. i'm so ugly, but that's okay, 'cause so are you

Revenir en haut Aller en bas
Remplissez votre chaudron d'espoir.
avatar
name : Juliet
avatar : dasha sidorchuk @ava : morphine. - gif : tumblr € : 782 posts : 327 joker : 1

âge : Vingt-trois printemps écoulés à une vitesse folle, un passé qu'on tente d'oublier et un futur dont on promet de profiter.
métier : Serveuse au Parnell Bar, plus qu'un travail, une seconde chance dans sa nouvelle vie.
Côté coeur : Parfois l'amour est juste là, sous notre nez, encore faut-il s'en rendre compte...
Voir le profil de l'utilisateur
MessageRe: black hole sun (erina & others)   Jeu 8 Fév - 8:56

J'avais passé une bonne partie de mon adolescence à être tout bonnement privée de sortie, sans raison apparente, je n'avais jamais eu le droit de mettre le nez dehors, même pour une simple sortie ciné. Quand j'avais commencé à faire le mur, les mauvaises habitudes avaient rapidement commencé et ma rencontre avec Oscar n'avait rien arrangé. Malgré tout cela, j'étais une adulte qui s'assumait à présent et qui ne faisait rien de mal, j'avais juste besoin de m'éclater et de rattraper le temps perdu. J'aurais adoré que mon père soit comme Dexter, à ce point décontracté et qui ne cherchait pas sans cesse à être sur mon dos pour me protéger. Je n'avais pas besoin de ça, j'avais vécu dans la rue, j'avais du m'assumer très tôt et on ne peut pas dire que cela ne m'avait pas réussi. Avec Dexter au moins, j'étais sûre de passer une bonne soirée sans avoir droit à des leçons de morale dès que je touchais un verre d'alcool, au contraire, il avait plus tendance à me pousser qu'à me freiner. C'était on ne peut plus agréable, nous trouvions toujours une nouvelle occasion à fêter ou alors, notre raison principale était les années que nous avions à rattraper... Vingt-un-ans c'était long, très long, au final, ce genre de soirée était on ne peut plus normal, selon nous.

- Nan mais tu m’as pris pour un poney ou quoi ? T’as cru qu’on était où ? A Ponyland ?

Je faisais une petite mine boudeuse comme une enfant à qui on aurait refuser un bonbon. Pourtant je m'y voyais déjà et j'avais vu en Dexter le partenaire idéal pour ce genre de délire mais apparemment je ne pourrais pas jouer les cavalières... Du moins pour le moment, peut-être qu'après quelques verres supplémentaires...

- Mais naaaan, ça c’est parce que t’as pas d’voix, voilà pourquoi ! Prends en de la graine crapaud : QUELQU’UN AURAIT UN CHAPEAU BORDEL DE MERDE ?

Je quittais soudainement ma mine boudeuse pour pouffer de rire une nouvelle fois. Bon, j'étais forcée de constater qu'il avait une plus grande facilité que moi à s'imposer, en même temps, connaissant le personnage, cela n'avait rien d'étonnant. J'attrapais le chapeau que Dexter me tentait et l'observait un moment, l'air dubitative.

- Euh... t'es vraiment sûr que c'est un chapeau de cow-boy ? Je haussais alors les épaules et le mettait sur ma tête sans me poser plus de question que cela... Et sans me rendre compte qu'avec mon chapeau vert vissé sur le crâne, j'avais l'air totalement ridicule. Yihaaaaaaaaaa ! Lançais-je en faisant mine de faire tourner un lassot. J'en avais complètement oublié le fait que Dexter venait de me lâcher pour jouer le poney, il m'en avait fallut peu pour me contenter.

J'attrapais une nouvelle fois ma chope de bière et commençait à boire à grosses gorgées puis je perdais peu à peu mon élan avant de poser cette dernière sur la table. Tout à coup, je paraissais songeuse, comme si je remettais toute ma vie en question. Je pouffais une nouvelle fois de rire, le regard dans le vague puis je tournais à nouveau mon regard vers mon parrain, visiblement tracassée alors qu'il demandait une nouvelle choppe.

- Euh, Dext... Je lançais un regard désespéré à ma choppe dans laquelle il ne restait que quelques gorgées puis mon regard se porta à nouveau sur Dext. Je crois que j'suis cuite... Enfin genre pas juste cuite mais genre hyper méga supra cuite tu vois...

Ma vision s'était troublée d'avantage et je commençais à me sentir malade, ce qui n'était absolument pas bon signe. Je souriais bêtement en fixant Dexter, envieuse de le voir se descendre une nouvelle bière. Dans le fond, j'étais frustrée de ne pas avoir une aussi bonne descente que lui, surtout en l'entendant dire qu'il n'était absolument pas bourré.

- T'es vraiment pas bourré toi, même un peu ? C'était un petit jeu que je jouais souvent avec Oscar, celui de savoir qui tiendrait le plus longtemps et généralement (voir tout le temps) je perdais, ce qui avait tendance à me frustrer énormément, même si le lendemain je regrettais d'avoir joué à ce genre de défi. Mais j'étais déjà mauvaise face à Oscar, mais pas Dexter quand même ! J'suis jeune et toi t'es vieux, tu devrais être bourré avant moi normalement ! Je croisais les bras de mécontentement puis j'attrapais ma bière une nouvelle fois pour la finir cul-sec, ma fierté en avait prit un coup, en fait j'avais juste besoin d'entendre de la bouche de mon interlocuteur qu'il était bel et bien cuit plutôt que de l'entendre affirmer le contraire, même si son état d'alcoolémie aurait sauté aux yeux de n'importe qui.


erina whelan
Ainsi va la vie... ▬ La vie ne te donne pas les personnes que tu veux. Elle te donne ceux dont tu as besoin, pour t'aimer, pour t'aider, pour te quitter, pour te blesser et faire de toi la personne que tu es..
Revenir en haut Aller en bas
Vivre avec une fleur de trèfle.
avatar
name : loar.nevez (camille)
avatar : taika waititi ( © juice) € : 959 posts : 780 joker : 1

âge : trente-neuf ans (21/03)
métier : responsable d'une chaine radio pop/rock retro
Côté coeur : servez vous, il est gratuit
http://dirtyoldtown.forumactif.com/t681-i-m-so-happy-cause-today http://dirtyoldtown.forumactif.com/t739-dex-mr-blue-sky Voir le profil de l'utilisateur
MessageRe: black hole sun (erina & others)   Jeu 8 Fév - 21:44

- Euh... t'es vraiment sûr que c'est un chapeau de cow-boy ?  Demanda Erina, amusée.
Dexter jeta un coup d’oeil au chapeau avant qu’elle ne le prenne en l’observant sous toutes les coutures avant d’exprimer un air penaud.

- Nan, je dirais que c’est plutôt un chapeau de bergère irlandaise au goût très cheloue, mais bon, si ce n’est pas de vache que peut s’occuper une Irlandaise, les moutons font largement l’affaire ! Les vaches, c’est pour les Ricains. Allez, enfile moi ça crapaud, je ne l’ai pas procuré pour que je le garde !
Erina s’exécuta et Dexter eut un large sourire à la voir coiffée de cette chose verte sur la tête. Son excitation le rendait heureux et le fait qu’elle le soit elle aussi l’enchantait davantage. Il espérait ne jamais la voir pleurer un jour à cause de lui. Cela pourrait malheureusement se produire, Dexter se connaissait, mais si jamais c’était le cas un jour, il s’en voudrait pour le restant de ses jours.

- Yihaaaaaaaaaa ! s’enthousiasma-t-elle.
Dexter se pencha vers l’avant et se mit à applaudir doucement comme un faux papa fier de sa gamine qui faisait n’importe quoi. A défaut de servir de monture, il pouvait au moins l’observer faire semblant d’en avoir une.
Mais l’alcool montait vite, et s’il niait être ivre alors qu’il l’était réellement, il sentit l’état de légume arriver au galop. Mais la fête n’était pas encore finie. En attendant qu’on le serve, il avait rivé ses yeux sur l’écran de télévision qui n’allait pas tarder à terminer de diffuser les publicités pour revenir au match initial.

- Eux Dext…
- Daddy Dex ! Lui rappela-t-il d’une voix grognonne à cause de l’alcool.
- Je crois que j'suis cuite... Enfin genre pas juste cuite mais genre hyper méga supra cuite tu vois... , poursuivit-elle.
Il tourna la tête vers elle tel un robot le ferait et arqua un sourcil. Il l’était également, mais il faisait tout ses efforts possibles pour être encore conscient. Seulement, il avait tendance à se laisser aller très vite à ce que son instinct lui dictait de faire à cause du taux d’alcool qu’il avait dans les veines. Il en avait bu beaucoup, un peu trop et il ne souciait d’ailleurs plus de la manière dont il allait devoir reconduire la crevette chez elle.

- Bin ouais, c’est c’qui s’passe quand on boit trop l’avorton !

Il récupéra sa nouvelle pinte sans même bouger la tête et la fit glisser lentement sur la table jusqu’à son niveau.

- T'es vraiment pas bourré toi, même un peu ?
Il secoua la tête de droite à gauche.
- Pas.du.tout. mam’zelle ! Regarde, pour la peine, j’en bois une nouvelle hé !

Il porta la pinte à sa bouche et engloutit la moitié de sa nouvelle boisson d’un coup d’un seul.

- J'suis jeune et toi t'es vieux, tu devrais être bourré avant moi normalement ! Fit-elle remarquer.
Dexter échappa un rire nerveux et lorsqu’il voulut reboire, il s’écroula enfin sur le côté d’un seul coup. Les gens à côté le retinrent aussitôt pour le basculer vers Erina et il s’endormit ainsi sur son épaule comme un petit bébé.


goodbye happiness
lithium ▬ i'm so happy because today i've found my friends they're in my head. i'm so ugly, but that's okay, 'cause so are you

Revenir en haut Aller en bas
Remplissez votre chaudron d'espoir.
avatar
name : Juliet
avatar : dasha sidorchuk @ava : morphine. - gif : tumblr € : 782 posts : 327 joker : 1

âge : Vingt-trois printemps écoulés à une vitesse folle, un passé qu'on tente d'oublier et un futur dont on promet de profiter.
métier : Serveuse au Parnell Bar, plus qu'un travail, une seconde chance dans sa nouvelle vie.
Côté coeur : Parfois l'amour est juste là, sous notre nez, encore faut-il s'en rendre compte...
Voir le profil de l'utilisateur
MessageRe: black hole sun (erina & others)   Ven 9 Fév - 9:00

- Pas.du.tout. mam’zelle ! Regarde, pour la peine, j’en bois une nouvelle hé !

Dexter avait affirmé une nouvelle fois qu'il n'était absolument pas bourré avant de s'enfiler la moitié de la choppe qu'on venait de lui donner. Je le regardais, médusée, j'avais l'impression d'être face à un super-héro, genre le super buveur de bière, c'était pas le pouvoir le plus utile mais ça m'impressionnait autant que s'il était capable de se rendre invisible. C'est dans un sursaut que je l'avais regardé s'écrouler, trop lente d'esprit à cet instant pour le rattraper au vol. Heureusement pour lui, d'autres clients avaient été plus réactifs et l'avaient tout bonnement repoussé sur moi alors qu'il s'était endormi instantanément sur mon épaule. J'avais prit un air attendrit comme s'il était question d'un nouveau né puis, sans capter qu'il était déjà parti dans un autre monde, je m'étais mise à parler toute seule.

- T'es ptètre pas bourré mais en tout cas t'as l'air sacrément fatigué ! Je replaçais sur ma tête le chapeau, ou plutôt MON chapeau qui avait volé sur la table quand Dexter s'était avachi telle une loque sur mon épaule. A cet instant, l'idée de savoir comment nous allions rentrer m'effleura l'esprit. Je haussais les épaules, faisant bouger la tête de Dexter en même temps et j'attrapais mon sac pour en sortir mon téléphone, le plus naturellement du monde. Je cherchais alors un numéro précis dans mon répertoire, plissant les yeux dans l'espoir d'y voir un peu plus clair. J'aurais pu envoyer un SMS tout simplement, si seulement je n'avais pas l'impression d'être en passe de devenir aveugle. Par automatisme, j'appelais Peter, comme je le faisais à chaque fois dans ce genre de situations.

- Hey !!!! Tu dormais déjà ? Quoi ?!? Ouais, nan, enfin si je suis bourrée, j'sais pas comment rentrer, j'suis avec un copain, enfin c'est pas vraiment un copain à proprement parlé mais je crois qu'il dort... Enfin voilà, tu peux venir nous chercher, genre tout de suite ? Où j'suis ? Euh... j'en sais rien en fait ! Je mettais un coup de coude au type assis à côté. On est où là en fait ? Ahhhhh ! Je replaçais le téléphone à mon oreille pour parler à nouveau à mon interlocuteur :  On est au Brazen Hea... je sais pas quoi, tu vas trouver hein oui ? De toute façon, je savais qu'il finirait par debarquer, il ne m'avait jamais fait faux bond. Je raccrochais alors puis continuais à parler à Dext :

- J'ai appelé un copain, il va v'nir nous chercher... C'est genre un super héro t'sais, sauf qu'il a pas de cape ni de slip au dessus du pantalon. Lançais-je avant de pouffer de rire toute seule.

Tout bêtement, sans trop savoir pourquoi, je m'étais à nouveau plongée dans mon téléphone pour sélectionner le numéro d'Oscar. Cela faisait quelques jours que nous étions fâchés et que l'on ne s'était pas adressés la parole et même si ma fierté m'empêchait de faire un pas vers lui, il me manquait beaucoup. Dans un état normal je n'aurais très certainement pas cherché à le joindre mais je pensais bêtement que ça rabibocherait tout le monde. Et puis généralement mes cuites je les prenait avec lui, du coup forcément j'y pensais. En fait dans le fond, je ne savais même pas réellement pourquoi je l'appelais mais c'était plus fort que moi. Je baissais mon regard sur le bébé qui faisait toujours gros dodo sur mon épaule puis je me décidais à mettre mon portable à mon oreille.

- Mon coloc' préféré !!! Dis, en fait ça va pas trop, j'ai bu de la bière, mais genre beaucoup de bière, genre je vais finir par décéder, t'vois ce que j'veux dire ? Venir me chercher ? Ouiiiiii, trop bien ! Euh... Je me tournais à nouveau vers le mec à mes côtés. On est où d'jà ? Ah oui ! Je suis Brezaaaan Hiiid ! Enfin un truc comme ça ! Nan j'bouge pas, j'peux pas de toute façon ! Je glissais finalement mon téléphone dans mon sac sans même chercher à raccrocher.

Un sourire bête s'affichait sur mes lèvres, j'avais l'impression d'avoir eu la bonne idée de l'année en appelant les deux frères au secours, j'avais l'impression d'être un véritable génie, genre personne n'aurait pu penser à ça, j'étais trop forte, même dans cet état. De plus, par la même occasion, cela me permettrait de leur présenter mon parrain, enfin s'il était conscient quand ils débarqueraient. Mes yeux se perdirent sur le grand écran sur lequel le match avait recommencé, je n'étais plus en état de suivre quoique soit, mon regard se perdait alors dans le vague alors que ma main remontait au niveau du visage de Dexter. Je tapotais doucement sa joue comme si je caressais un gentil toutou en lançant : - C'est bien Daddy Dex, fais gros dodo ça te f'ra du bien...


erina whelan
Ainsi va la vie... ▬ La vie ne te donne pas les personnes que tu veux. Elle te donne ceux dont tu as besoin, pour t'aimer, pour t'aider, pour te quitter, pour te blesser et faire de toi la personne que tu es..
Revenir en haut Aller en bas
Vivre avec une fleur de trèfle.
avatar
name : spf
avatar : Julian Morris ©Lempika. € : 463 posts : 125 joker : 1

âge : 30 ans
métier : Chirurgien spécialisé en chirurgie viscérale
Côté coeur : Trop terre à terre pour tenter sa chance, assez rêveur pour garder un infime espoir.
http://dirtyoldtown.forumactif.com/t805-some-peace-of-mind-oscar http://dirtyoldtown.forumactif.com/t845-i-m-on-my-wave-oscar Voir le profil de l'utilisateur
MessageRe: black hole sun (erina & others)   Ven 9 Fév - 17:23

BLACK HOLE SUN

Cela faisait plusieurs jours que tu ne croisais plus Erina. Ta maison était redevenue aussi vide qu’il y a un an. Vous vous etiez engagé dans une lutte au silence, et ni elle ni toi n’avait craqué jusque là. Tu ne sais même pas où elle était ce soir. Tu étais rentré chez toi relativement tard sans la croiser. Pourtant tu avais bien essayé. T’étais resté 5 minutes devant sa porte pour entendre le moindre signe de vie. T’avais fini par enclancher la poignée, glissant ta tête pour tenter de l’apercevoir. C’était vide.
Tu t’es occupé comme tu pouvais. Une bière, la télé. Tu n’avais pas le coeur à te préparer quoi que ce soit. Tes yeux étaient rivés sur l’écran depuis quelques heures, t’occupant de macher le stylo que tu avais entre les doigts. T’es pensif, t’arrêtes pas de songer à votre relation, à toi et Erina, qui s’était dégradée. T’en viens à te demander si elle ne cherche pas un appartement de son coté. Et que tu retrouveras ta maison comme elle avait toujours été. Silencieuse. Tu t’en accomodais à l’époque mais cette idée t’emmerdait maintenant. Tu étais habitué à la voir occuper l’espace de vie dès que tu passais le pas de la porte.
T’étais sur le point de t’endormir, les yeux luttant pour ne pas se fermer. Mais ta sonnnerie t’en empêche. Tu clignes des yeux plusieurs fois, passant ta main sur ton visage. Tu regardes ton appareil, constatant que c’est la photo d’Erina qui s’affiche ainsi que son nom. Tu décroches, sourcils froncés. Tu entends sa voix enjouée crier avec enthousiasme tout en t’appelant. “Erina?” Ton ton est surpris. Tu te redresses difficilement, soufflant pour t'asseoir. “Tout va bien?” Elle t’explique avoir bu un peu trop, et tu t’étonnes qu’elle n’ait pas appelé ton frère. “Tu… veux que je vienne te chercher?” T’es hésitant. Parce que tu ne comprends pas. C’était la première fois qu’elle t’adressait la parole, alors tu y allais prudemment. “Ou est ce que tu es?” Tu comprends qu’elle n’en a aucune idée et elle demande à quelqu’un où elle se trouve. Tu soupires, un peu plus nerveux. Elle répond enfin à ta question. “Ok, ne bouge pas.” Tu raccroches, te levant pour aller récupérer ton manteau. A pied, ce n’était pas très loin. Et t’avais pas envie qu’elle te vomisse dans ta voiture.

Au bout d’un bon quart d’heure, tu étais sur les lieux. Tu pousses la porte et tu cherches Erina quelques instants. Elle ne tarde pas à se manifester. Tu t’approches d’elle. Tu penches la tête en voyant l’individu installé à coté d’elle. “C'est…?” Tu portes à la rousse un regard interrogateur, cherchant à connaitre l’identité de celui qui semblait avoir partagé sa soirée. “Ca va?” Tu as à peine le temps de terminer ta phrase que tu entends la voix de ton frère. Tu te retournes pour confirmer ton impression. “Ca m’étonnait aussi qu’elle ne t’ait pas appelé.” Le malaise grandit un peu plus. Toi qui voulais d’abord régler tes problèmes avec ta colocataire, t’avais les deux en un. C’était beaucoup moins simple à gérer. Alors tu restes de marbre, comme si de rien était. Tu lui indiques Dexter d’un geste de la tête. “Tu le connais?” Changement de discution, histoire d’éviter les banalités qui renderaient la conversation un peu plus inconfortable.


    La tête dans l'cul, l'cul dans l'brouillard
    Et désolé pour ce soir, si je finis à l'envers. Après celle-là j'arrête de boire, laissez-moi juste la dernière.

Revenir en haut Aller en bas
Remplissez votre chaudron d'espoir.
avatar
name : elephant rose
avatar : Chris Pine € : 794 posts : 281 joker : 1

âge : 36 ans
métier : Curé
Côté coeur : S'est engagé au célibat
http://dirtyoldtown.forumactif.com/t737-peter-solheim-presentati http://dirtyoldtown.forumactif.com/t744-peter-solheim-liens#11678 Voir le profil de l'utilisateur
MessageRe: black hole sun (erina & others)   Ven 9 Fév - 18:28

Peter était déjà endormi à poings fermés lorsqu'il entendit le vibreur de son téléphone s'activer sur la table à l'autre bout de la pièce. Doucement, il ouvrit un oeil, puis le deuxième. Il se hissa ensuite non sans difficulté en dehors des couvertures afin d'aller chercher l'appareil. Son coeur manqua un battement, se demandant dans quel pétrin s'était encore une fois fourré Oscar. Bien que les deux frères ne s'étaient plus vraiment adressé la parole depuis le quiproquo dû à cette fameuse serviette mal nouée, Peter ne serait pas étonné que son petit-frère l'appelle à la rescousse.
Quelle ne fut sa surprise d'entendre la voix d'Erina à l'autre bout du fil, agitée comme jamais. Il l'écouta jacasser un moment avant que son cerveau ne collecte suffisamment d'informations pour qu'il puisse répondre.
"Okay... Mais... euh... t'es où?" demanda notre cher trentenaire, reprenant ses esprits dans la douleur, écartant un peu le téléphone de son oreille, tant Erina criait fort, hurlait même. "Brazen Hea?" répéta-t-il en se demandant de quoi elle parlait, mais à peine eut-il le temps de formuler cette phrase que la demoiselle avait déjà raccroché, le laissant faire par lui-même ses recherches. Peter poussa un soupire. Décidément, ses relations ne lui laissaient jamais de repos.

Il tapota sur son clavier. Une petite recherche sur Internet et voilà qu'il trouait une adresse qui pouvait correspondre. Ce n'était pas hyper loin, mais s'il devait ramener Erina et un copain, alors la voiture ne serait pas inutile. En sortant de la pièce, il croisa un autre habitant de la maisonnée, à qui il indiqua qu'il s'en allait tout en précisant pourquoi. L'autre se contenta de lui sourire. A force de le voir sortir en pleine nuit, tout le monde finirait par se faire des idées.

Une fois sur place, il entra dans le bar en question, cherchant du regard la jeunette. Elle était assise au loin, et à côté d'elle, Oscar et une silhouette qu'il lui semblait reconnaître. Il s'approcha du groupe d'un pas rapide. "Bonsoir.." dit-il simplement, faisant se retourner son frère qui lui lança une phrase ressemblant fortement à un reproche. Il décida de ne pas relever. Ce n'était pas la peine de rentrer dans des discutions houleuses, ils avaient une affaire à gérer. "Qu'est-ce qui s'est passé?" demanda-t-il. La question pouvait paraître bête, mais, en effet, il ne comprenait pas pourquoi Erina avait eu l'idée de les faire venir tous les deux.

Peter plissa les yeux pour mieux reconnaître son ami d'enfance, Dexter, complètement écrabouillé contre la table, endormi comme un bébé. Mais un bébé qui ne serait pas facile à transporter...
"Dexter?" demanda-t-il de façon rhétorique. "Oui, je le connais, c'est un de mes amis... Mais, je ne savais pas que toi, tu le connaissais?" dit-il en regardant Erina dans les yeux, puisqu'elle était la personne concernée par sa question.


la vie est la vie
La vie est beauté, admire-la. ▬ La vie est un défi à relever, un bonheur à mériter, une aventure à tenter. La vie est une chance à saisir, une beauté à admirer, une béatitude à savourer.
Revenir en haut Aller en bas
Remplissez votre chaudron d'espoir.
avatar
name : Juliet
avatar : dasha sidorchuk @ava : morphine. - gif : tumblr € : 782 posts : 327 joker : 1

âge : Vingt-trois printemps écoulés à une vitesse folle, un passé qu'on tente d'oublier et un futur dont on promet de profiter.
métier : Serveuse au Parnell Bar, plus qu'un travail, une seconde chance dans sa nouvelle vie.
Côté coeur : Parfois l'amour est juste là, sous notre nez, encore faut-il s'en rendre compte...
Voir le profil de l'utilisateur
MessageRe: black hole sun (erina & others)   Lun 12 Fév - 7:27

J'avais l'impression qu'à peine deux minutes s'étaient écoulées entre mon coup de fil passé aux deux frères et leur arrivée sur les lieux. J'avais le chapeau de travers, le regard dans le vague et je tapotais doucement la joue de Dexter lorsque la voix d'Oscar me sortit de ma rêverie. Immédiatement un sourire vint de nouveau se poser sur mes lèvres et je retrouvais mon excitations perdue l'espace de quelques minutes. Peter n'avait pas tardé à faire son apparition derrière son frère et tous deux cherchaient à comprendre ce qui étais en train de se passer sous leur yeux.

Je pouffais de rire, tenant difficilement en place, il faut dire aussi que Dex commençait à se faire lourd et qu'il ne semblait pas décidé à bouger pour le moment. " Pete, Oscar, je suis trop contente de vous voir ! " Je parlais en faisant de grands gestes qui eurent pour effet de faire sautiller la tête de Dex dans un même mouvement. Oscar se demandait qu'elle était la personne qui l'accompagnait alors que Peter semblait déjà le connaître. Je fronçais légèrement les sourcils à la manière d'une maîtresse d'école qui corrigerait ses élèves. " Naaaaaan ! C'est Daddy Dex !!! J'crois qu'il est juste crevé, il est pas bourré lui, j'sais pas comment il fait parce qu'il a une sacré descente ! " Je riais à nouveau, regardant simultanément les deux frères. J'étais contente de les voir enfin réunis, ces derniers jours m'avaient parus interminables. " Donc lui c'mon parrain, j'ai pas eu le temps de vous le présenter, il connaissait mon père avant qu'il devienne un gros con.. Enfin bref, on s'en fout, on s'amusait trop bien, c'est dommage qu'il soit aussi fatigué ! " Je tournais la tête vers Dexter, cherchant une réaction de sa part mais rien. " Daddy Dex... DADDY DEX REVEILLE TOI ! " Je lui tapotais la joue de plus en plus fort, espèrant que ça le sortirait de son sommeil mais en vain. Je passais mon bras derrière son épaule en essayant de le redresser. " Daddy Dex, dis bonjour, j'ai pas ramené des copains pour que tu pionces ! " Dans un effort pour le redresser, il se laissa tomber avant de plonger littéralement sur mes genoux, sous la table. Si je n'étais pas totalement cuite cela aurait pu devenir gênant mais dans ce genre de circonstances plus rien ne l'était réellement. " D'habitude il est plus sociable que ça... En plus il a même pas fini sa bière ! " Lançais-je en attrapant sa boisson l'air de rien et de la porter de nouveau à mes lèvres. Quelques minutes auparavant je ne voulais plus entendre parler d'alcool mais les vieux réflexes ne m'avaient pas quittés, ce qui était loin d'arranger mon cas. " Vous en voulez ? " Lançais-je en désignant la bière que je tenais en main avec un sourire satisfait. Je reposais un instant la boisson sur la table pour appuyer mes doigts sur la joue de Dext, lui faisant faire des grimaces et lui provoquant quelques grognements au passage. Ce jeu semblait beaucoup m'amuser, quitte à ne plus pouvoir l'entendre raconter des conneries, autant en profiter autrement. Je relevais ensuite la tête vers les deux frangins : " Ça faisait longtemps qu'on s'était pas vus tous les trois, je me suis dit que si vous v'niez on pourrait se faire de gros câlins, j'aime bien les gros câlins ! " L'alcool avait souvent cet effet sur moi, j'avais un débit de parole impressionnant et j'avais tendance à aimer tout le monde plus que de raison. Souvent, je passais par une phase d'hyperactivité avant de m'endormir comme une loque, en tout cas pour le moment j'étais trop excitée pour que ce soit le cas.


erina whelan
Ainsi va la vie... ▬ La vie ne te donne pas les personnes que tu veux. Elle te donne ceux dont tu as besoin, pour t'aimer, pour t'aider, pour te quitter, pour te blesser et faire de toi la personne que tu es..
Revenir en haut Aller en bas
Vivre avec une fleur de trèfle.
avatar
name : loar.nevez (camille)
avatar : taika waititi ( © juice) € : 959 posts : 780 joker : 1

âge : trente-neuf ans (21/03)
métier : responsable d'une chaine radio pop/rock retro
Côté coeur : servez vous, il est gratuit
http://dirtyoldtown.forumactif.com/t681-i-m-so-happy-cause-today http://dirtyoldtown.forumactif.com/t739-dex-mr-blue-sky Voir le profil de l'utilisateur
MessageRe: black hole sun (erina & others)   Lun 12 Fév - 21:43

L’alcool était en train de se disperser à travers son organisme, et il n’allait pas tarder à ronfler parti comme il l’était. Le sommeil l’avait profondément atteint, si bien qu’il en faisait plus attention à rien, ni au bruit autour de lui, ni à Erina qui s’excitait à côté de lui, ni même aux autres personnes qui les entouraient malgré un environnement euphorique très présent.
C’était le trou noir dans sa tête, et il ne sentit pas non plus lorsqu’on le déplaçait. La venue d’Oscar et Peter lui était totalement anodine pour le moment.

Et puis :

- Daddy Dex, dis bonjour, j'ai pas ramené des copains pour que tu pionces ! Entendit-il d’une voix familière qu’il avait entendu très récement.

Dexter avait ouvert les yeux l’espace d’une fraction de secondes, il aperçut à peine les silhouettes autour de lui qu’il referma les paupières pour se rendormir.

- Je veux monter sur le poney, prononça-t-il de sa voix endormie avant que sa tête ne vienne se cogner contre la table et qu’il se rendorme profondément. Non pas qu’il eut rêvé de poney ou de quelconque autre cheval, mais ce mot lui semblait familier et il avait sorti cela d’un seul coup, sans réfléchir. Son somnambulisme refaisait surface et lorsque c’était le cas, il disait les choses telles quelles, sans aucune raison, des choses parfois incompréhensible et sans aucune logique.
Après quoi, il ne capta à nouveau plus rien à ce qu’il se passait.


goodbye happiness
lithium ▬ i'm so happy because today i've found my friends they're in my head. i'm so ugly, but that's okay, 'cause so are you

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageRe: black hole sun (erina & others)   

Revenir en haut Aller en bas
 
black hole sun (erina & others)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» Black Hole RPG
» Black Hole, mais d'où vient-il? [Shikaku]
» [Fête du printemps - Lusitania & Black Hole.] Rien en commun, sauf...
» Here we are, don't turn away, now △ pv léto & black hole
» there was a garden growing from a black hole in my mind

DIRTY OLD TOWN. :: Brazen Head-
Sauter vers: