Joyeux Noël à tous ! On espère que le Papa Noël vous a gâté !
Avis aux invités : nous manquons cruellement de personnages de 30 ans et +.
Avis aux invités : Merci de bien vouloir privilégier les groupes attractive harp et lucky shamrock.

 

 Our worlds have collided {THEOZ#3 - FB 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
le moulin à parole de décembre.
avatar
name : exogenesis.
avatar : ben nordberg, morrigan. € : 801 posts : 1025 joker : 1
multicomptes : atom le petit con.

âge : tout juste vingt-six ans (25/12.) et parfois tes traits esquissent quelques années de plus, joues creusées et regard fatigué, la vingtaine entamée semble bien plus loin qu'en réalité.
métier : infirmier anesthésiste. (infirmier praticien et clinicien spécialisé en anesthésie-réanimation, médecine d'urgence & prise en charge de la douleur.)
Côté coeur : marié à opale, ta meilleure amie depuis toujours. elle a acceptée de faire ce sacrifice pour te sauver de ton père, pour préserver les apparences, alors que t'es en couple avec son frère, theobald.
http://dirtyoldtown.forumactif.com/t132-don-t-you-worry-child-ha http://dirtyoldtown.forumactif.com/t269-dust-till-dawn-haz Voir le profil de l'utilisateur
MessageRe: Our worlds have collided {THEOZ#3 - FB   Dim 31 Déc - 0:43

Our worlds have collided

Revenir en haut Aller en bas
Remplissez votre chaudron d'espoir.
avatar
name : spf
avatar : Harvey Newton Haydon ©BONNIE (exception sign) € : 1063 posts : 325 joker : 1
multicomptes : Cadell, le musicien brisé, l'addict baisé.

âge : Voilà 26 ans que ses pas foulent la terre.
métier : Artiste peintre inconnu, qui pour payer le loyer est tatoueur à l'alibi room. S'investit dans plusieurs associations, et gère Tackle Cancer pour Caem.
Côté coeur : Officiellement célibataire. Officieusement en couple depuis 5 ans avec Haz, le mari de sa sœur. Amoureux au cœur abîmé condamné aux ténèbres des instants volés.
http://dirtyoldtown.forumactif.com/t205-theobald-just-to-say-som http://dirtyoldtown.forumactif.com/t300-theobald-i-ll-stop-time-for-you Voir le profil de l'utilisateur
MessageRe: Our worlds have collided {THEOZ#3 - FB   Dim 31 Déc - 1:54

Our worlds have collided





- Ever slightly out of reach -
Revenir en haut Aller en bas
le moulin à parole de décembre.
avatar
name : exogenesis.
avatar : ben nordberg, morrigan. € : 801 posts : 1025 joker : 1
multicomptes : atom le petit con.

âge : tout juste vingt-six ans (25/12.) et parfois tes traits esquissent quelques années de plus, joues creusées et regard fatigué, la vingtaine entamée semble bien plus loin qu'en réalité.
métier : infirmier anesthésiste. (infirmier praticien et clinicien spécialisé en anesthésie-réanimation, médecine d'urgence & prise en charge de la douleur.)
Côté coeur : marié à opale, ta meilleure amie depuis toujours. elle a acceptée de faire ce sacrifice pour te sauver de ton père, pour préserver les apparences, alors que t'es en couple avec son frère, theobald.
http://dirtyoldtown.forumactif.com/t132-don-t-you-worry-child-ha http://dirtyoldtown.forumactif.com/t269-dust-till-dawn-haz Voir le profil de l'utilisateur
MessageRe: Our worlds have collided {THEOZ#3 - FB   Dim 31 Déc - 2:22

Our worlds have collided
t'as du mal à calmer les battements de ton cœur, retombant contre le matelas, savourant cette sensation de plénitude qui s'empare de toi. tu fermes les yeux quelques secondes, alors que tu te concentres sur ta propre respiration qui est encore anarchique. un soupir de bien-être glisse sur tes lèvres, alors que tu rouvres les yeux en sentant theo pour à côté de toi. son bras tendu en direction de la fameuse commode, alors qu'il en extirpe un paquet de clopes. tu te pinces les lèvres. t'en veux une ? tu récupères une cigarette dans son paquet et son briquet. merci. tu souffles en la glissant entre tes lèvres, l'allumant sans mal alors que t'es allongé. tu laisses le zippo glisser au sol sans faire exprès, alors que tu tires longuement sur le tube de goudron. du coin de l’œil, t'observes le brun essuyer rapidement son ventre, avant de se redresser un peu et de t'observer. tu te contentes de tourner la tête vers lui, fumant tranquillement, profitant de ce silence paisible et calme. pas gênant ou quoi que ce soit d'autre. juste ... agréable. tu frissonnes légèrement quand les doigts de theo viennent glisser contre ton torse, un petit souffle de bien-être sur tes lippes. t'es plutôt bon dans ton genre. tu arques un sourcil, n'ayant pas le temps de répondre qu'il vient t'embrasser avec douceur. t'as à peine le temps d'éloigner la cigarette de ton visage alors que tu réponds à son étreinte, un sourire aux lèvres. t'es pas mal non plus. tu pouffes de rire, alors qu'il s'éloigne un peu et retrouve sa place sur le matelas. c'est à ton tour de te redresser un peu, alors qu'il te semble si proche et si loin à la fois. tu veux venir ? tu hausses vaguement les épaules, abandonnant finalement cette domination pour venir te glisser contre lui. en te redressant, tu choppes le cendrier que t'as repéré sur l'étagère et tu viens faire tomber la cendre de ta clope à l'intérieur, le posant sur le lit à côté de vous. tu restes silencieux, profitant simplement de la présence et de la chaleur du brun, terminant ta cigarette, alors que l'alcool recommence à embrouiller un peu tes pensées, une fois les effets de ton orgasmes dissipés pour de bon. et tu ne tardes pas à t'endormir, bercé par la respiration de theo et la musique résonnant au loin.

°°°

t'as mieux dormi cette nuit que la plupart des nuits de cette dernière semaine. tu refuses d'ouvrir les yeux, ton cerveau est pas certain de l'endroit ou tu te trouves, mais t'es blottis contre un corps chaud et c'est tout ce qui t'importes pour le moment, alors que tu respires tranquillement les fragrances plus qu'agréables qui t'embaume doucement. tu somnoles plusieurs minutes - du moins tu penses - avant de sursauter en entendant une voix féminine et bien trop connues à travers la porte. tu te redresses bien trop rapidement pour ton cerveau qui tourne quelques secondes. tu grognes légèrement à cause de la lumière et du mal de crâne qui menace de pointer d'un moment à l'autre. tu fronces les sourcils, observant autour de toi, ton regard tombant sur le corps nu à côté du tien. et tu comprends soudainement à qui appartient la voix que t'as entendue. qui résonne une nouvelle fois. opale. ta meilleure amie. et tu te souviens soudainement de la soirée. de theo, vos baisers, vos ébats. tu secoues la tête, t'éloignes un peu par réflexes. merde ! tu t'emportes en glissant tes mains sur son visage, totalement déboussolé et paniqué. tu viens de te taper le frère jumeau de ta meilleure amie. à une soirée ou tu connaissais pas mal de monde. monde qui n'est évidemment pas au courant de ton homosexualité et qui ... borde de merde. tu répètes en te débattant pour t'extirper des draps. te barrer de la. rentrer sagement à la maison en prétendant avoir squatter le canapé. mais ... putain, tu peux pas débarquer devant opale comme ça. pas après ça. tu serres les poings, perdu dans tes pensées, complètement paniqué.
Revenir en haut Aller en bas
Remplissez votre chaudron d'espoir.
avatar
name : spf
avatar : Harvey Newton Haydon ©BONNIE (exception sign) € : 1063 posts : 325 joker : 1
multicomptes : Cadell, le musicien brisé, l'addict baisé.

âge : Voilà 26 ans que ses pas foulent la terre.
métier : Artiste peintre inconnu, qui pour payer le loyer est tatoueur à l'alibi room. S'investit dans plusieurs associations, et gère Tackle Cancer pour Caem.
Côté coeur : Officiellement célibataire. Officieusement en couple depuis 5 ans avec Haz, le mari de sa sœur. Amoureux au cœur abîmé condamné aux ténèbres des instants volés.
http://dirtyoldtown.forumactif.com/t205-theobald-just-to-say-som http://dirtyoldtown.forumactif.com/t300-theobald-i-ll-stop-time-for-you Voir le profil de l'utilisateur
MessageRe: Our worlds have collided {THEOZ#3 - FB   Dim 31 Déc - 3:11

Our worlds have collided
Il s'était contenté de hausser les épaules, avant de venir se réfugier contre toi en emportant ton cendrier. Bonne idée. Cimetière de cendres calcinées où vos cigarettes finirent par terminer, tandis que tu t'endormais, sa chaleur contre toi, rattrapé par l'alcool, les sensations, l'impression d'être bien, comme ça, à le tenir contre toi. Morphée avait posé ses lèvres sur les tiennes, ne parvenant pas réellement à effacer la saveur de celle du blond lové contre toi... celui que tu avais gardé ainsi, contre ta peau, égaré dans cette chaleur trop familière. Tout comme cette voix lointaine qui tenta de se frayer un chemin jusqu'à ton cerveau, mais t'étais bien, t'avais pas envie de lui prêter attention... Opale viendrait de toute façon si elle tenait vraiment à ce que tu te lèves. Tu resserras légèrement ton bras autour de ce corps si chaud qui pourtant s'échappa, faisant bouger sensiblement le matelas. Chaton, allez c'est l'heure de se lever maintenant ! Ouais... ! que tu grondas en direction de ta jumelle, le regrettant déjà amèrement, une subtile pulsation se répétant dans ta tête. merde ! entendis-tu presque aussitôt s'emporter ton amant nocturne à tes côtés, celui qui n'était pas assez réel jusqu'à présent, tandis que tu te redressais à ton tour dans le lit pour poser tes prunelle sur... Haz. Ok. fut la première pensée logique que ton cerveau réussi à formuler à cette information. Pas que tu ne te souvenais pas de la nuit passée, mais t'avais supposé à tes premières secondes à émerger, que c'était un nouveau rêve, que t'avais peut-être couché avec Melvyn avant, raison pour laquelle il se trouvait... se serait trouvé... C'était peu flatteur pour lui, s'il avait effectivement été surpassé par les souvenirs d'un rêve, mais...

Haz. Putain. Haz. C'était toi qui étais venu l'embrasser dans ce couloir, toi qui... Opale allait te tuer. D'autant plus vu la façon paniquée dont semblait réagir le blond. Tu plissas cependant les yeux, parce qu'au fond, dans tes souvenirs englués d'alcool, ça faisait longtemps que tu n'avais pas pris un tel pied, que tu n'avais pas désiré, qu'il... Tu restas juste indécis, le regard cherchant au sol la confirmation que vous vous étiez protégés, parce que putain, dans tous tes rêves, tu t'en foutais complètement, tant que le blond... Tu laissas un soupir soulagé s'extirper de tes lèvres, tandis que tu sentais une subtile douleur à un endroit particulier de ton anatomie. Ouais... c'était vraiment pas un rêve. bordel de merde. Voilà qu'il flippait complètement à tes côtés, se battant pour s'extirper des draps, tandis que tu le suivais des yeux, attiré par son corps, impression doucereuse de n'être qu'un camé. C'est bon Haz. C'est pas si grave. que tu soufflas en te levant à ton tour, remarquant ses poings serrés, la panique qui marquait ses traits. C'était bon, non ? Question peut-être de trop, mais ça te blessait qu'il semble réellement penser que tout ceci était une putain d'erreur, même si, c'en était sans doute vraiment une. Tu portas ta main à ton front, te moquant de ta propre nudité, tu te massas simplement la tempe, venant fixer ton regard sur lui. Chaton ?! J'suis réveillé, c'est bon ! Moins patient qu'à ton habitude, mais elle devait savoir... La porte. Tu lui lanças un regard, remarquant la clé qui avait sans doute condamné cet accès qui avait empêché ta jumelle de pénétrer ici, mais également de deviner que tu ne t'y trouvais pas seul. J'te conseille de mettre des vêtements si tu comptes sortir, même si la vue me convient assez. Un sourire était revenu s'étendre sur tes lèvres, une taquinerie pour tenter de le détendre, de lui faire comprendre que ce n'était peut-être pas aussi dramatique que ça. Bon... peut-être un peu, mais tu ne saisissais pas le cœur du problème, parce qu'en fin de compte, tu le désirais encore malgré les tambours qui s'acharnaient, t'avais comme des flashs qui narguaient ton âme, te laisseraient noyé sous l'envie de recommencer.




- Ever slightly out of reach -
Revenir en haut Aller en bas
le moulin à parole de décembre.
avatar
name : exogenesis.
avatar : ben nordberg, morrigan. € : 801 posts : 1025 joker : 1
multicomptes : atom le petit con.

âge : tout juste vingt-six ans (25/12.) et parfois tes traits esquissent quelques années de plus, joues creusées et regard fatigué, la vingtaine entamée semble bien plus loin qu'en réalité.
métier : infirmier anesthésiste. (infirmier praticien et clinicien spécialisé en anesthésie-réanimation, médecine d'urgence & prise en charge de la douleur.)
Côté coeur : marié à opale, ta meilleure amie depuis toujours. elle a acceptée de faire ce sacrifice pour te sauver de ton père, pour préserver les apparences, alors que t'es en couple avec son frère, theobald.
http://dirtyoldtown.forumactif.com/t132-don-t-you-worry-child-ha http://dirtyoldtown.forumactif.com/t269-dust-till-dawn-haz Voir le profil de l'utilisateur
MessageRe: Our worlds have collided {THEOZ#3 - FB   Dim 31 Déc - 3:43

Our worlds have collided
le réveil est beaucoup moins agréable que le fait de t'être endormis contre theo. clairement moins. parce que c'est la voix d'opale, ta meilleure amie, qui te tire définitivement de ton sommeil, te faisant sursauter et te redresser en un temps records, quand on considère la quantité d'alcool ingurgitée la veille. en général, il te faut bien une demi-heure pour réussir à émerger totalement de ton sommeil. mais non. pas ce matin. parce que tout se remet en place et que ça a beau avoir été sans doute la meilleure baise de ta vie, theo reste le frangin de ta meilleure amie. et puis, merde. pas juste son frère, mais son putain de jumeau bien trop attirant et bien trop sexy à ton goût ... bordel de merde. tu fermes les yeux quelques secondes, essayant de ne pas laisser la panique prendre le dessus, mais ... c'est pas vraiment ce qu'il y a de plus simple. tu essayes de reprendre ton souffle, parce que tu commences carrément à avoir du mal à respirer, avec cette histoire. sans compte le marteau-piqueur qui s'amuse à l'intérieur de ton crâne. c'est bon haz. c'est pas si grave. tu viens masser distraitement tes tempes. putain, tu vas devoir lui expliquer maintenant. c'était bon, non ? tu te retournes vers theo, fronçant légèrement les sourcils, te pinçant les lèvres. c'est pas la question. tu marmonnes en secouant la tête. mais ouai, ça l'était. tu ajoutes tout de même. tu ne peux pas nier la vérité, c'était ... juste, wow. de loin une de tes meilleures fois. et t'es pas près de l'oublier, ça. theo allongé sous toi, alors que tu l'as laissé se détruire à petit-feu sous tes mouvements. tu te mords l'intérieur de la joue. c'est clairement pas le moment de penser à ça.

la voix d'opale résonne à nouveau et t'as l'impression que son sang se glace dans tes veines. tu te mords l'intérieur de la joue et reste immobile, laissant le brun répondre. j'te conseille de mettre des vêtements si tu comptes sortir, même si la vue me convient assez. tu secoues la tête et te lèves rapidement, attrapant ton boxer et l'enfilant, avant d'enfouir ton visage entre tes mains durant quelques secondes. tes bras retombent le long de ton corps alors que tu te tournes vers theo. opale est ma meilleure amie, putain. tu lâches, en secouant la tête. merde ! tu rajoutes en glissant tes doigts dans tes cheveux. elle va me tuer parce que j'ai couché avec son frère... tu commences à marmonner, plus pour toi-même qu'autre chose, alors que tu tournes en rond. et putain, mon père va me tuer aussi. tu ajoutes en t'immobilisant, te penchant pour attraper ton pantalon, ignorant ton dos courbaturé. parce que tu sais pas qui vous a vu vous roulez une pelle dans le couloir. et tu sais pas si ça va se savoir ou se répéter, si y'a encore des gens dans la maison, des amis à opale ou à theo, qui vont trouver ça bien étrange que tu t'extirpes de sa chambre dont la porte été fermée à clé. difficile de prétendre une sieste entre amis, surtout que vous ne vous parlez pas tant que ça, habituellement. tu souffles un bon coup pour essayer de retrouver ton calme, mais rien n'y fait, alors que tu joues nerveusement avec la bague que t'avais glissée dans la poche de ton pantalon, attrapant finalement ton téléphone pour y retrouver plusieurs appels de ta mère, sans doute inquiète de ne pas t'avoir vu ou entendu rentrer. bordel qu'il est temps que t'aies un appartement. j'suis vraiment dans la merde. tu souffles finalement, un soupir sur tes lèvres, alors que tu viens t'adosser contre le mur, essayant tant bien que mal de faire passer ton mal de crâne en te massant les tempes et le front. sans succès, visiblement.
Revenir en haut Aller en bas
Remplissez votre chaudron d'espoir.
avatar
name : spf
avatar : Harvey Newton Haydon ©BONNIE (exception sign) € : 1063 posts : 325 joker : 1
multicomptes : Cadell, le musicien brisé, l'addict baisé.

âge : Voilà 26 ans que ses pas foulent la terre.
métier : Artiste peintre inconnu, qui pour payer le loyer est tatoueur à l'alibi room. S'investit dans plusieurs associations, et gère Tackle Cancer pour Caem.
Côté coeur : Officiellement célibataire. Officieusement en couple depuis 5 ans avec Haz, le mari de sa sœur. Amoureux au cœur abîmé condamné aux ténèbres des instants volés.
http://dirtyoldtown.forumactif.com/t205-theobald-just-to-say-som http://dirtyoldtown.forumactif.com/t300-theobald-i-ll-stop-time-for-you Voir le profil de l'utilisateur
MessageRe: Our worlds have collided {THEOZ#3 - FB   Dim 31 Déc - 12:58

Our worlds have collided
T'avais émergé dans ton propre lit, avec l'identité erronée de ton amant en tête, parce que tu pensais que la vérité n'avait été qu'un songe de plus revenu hanter tes nuits, sous la volonté taquine d'un Morphée joueur. Puis t'avais réalisé, qu'il était réellement là, que tu n'avais rien imaginé de plus, mais que vos univers s'étaient juste entrelacés le temps d'une obscurité partagée, d'une étreinte quasi parfaite, meilleure que bien d'autres. Pourtant, tu savais que t'avais peut-être commis une erreur, tu le réalisas bien vite, sans parvenir à la regretter néanmoins. Raison pour laquelle tu affirmas que ce n'était pas si grave, que c'était bon... et putain, ça l'avait été comme rarement, alors que tu l'avais laissé te dominer sous les ombres lascives et brutales de votre étreinte. Avant qu'il vienne se lover contre toi à ton invitation, comme l'offre de la sécurité de tes bras, venant contredire ce qui avait pu se dérouler quelques instants plus tôt. c'est pas la question. marmonna-t-il pour toute réponse, secouant vaguement la tête, avant qu'il semble incapable de ne pas ajouter cette vérité dont vous aviez conscience tous les deux. mais ouai, ça l'était. Venant simplement te confirmer qu'il ne pouvait entièrement regretter ce qui s'était produit, tout comme toi, alors que tu te massais la tempe, cherchant à faire disparaître ton mal de crâne. Opale reprit, et tu laissas s'échapper cette réponse impatiente d'être éveillé. Plus vite que tu ne l'aurais pensé, parce que la situation t'avait extirpé des premiers instants, des premières lueurs sous la vérité assassine que le blond paniquait. Parce que s'il reconnaissait si facilement que c'était bon, c'était qu'il ne reniait pas son attirance pour les hommes, pour toi. Tu te contentas d'une remarque taquine, parlant de ses vêtements, tandis que tu le regardais, un vague sourire narguant tes lèvres. Il secoua la tête, comme pour rejeter ta plaisanterie... c'était peut-être trop tôt, ce n'était sans doute pas le bon moment, vous n'aviez jamais été assez proches pour cela, la seule véritable chose vous reliant s'avérant être celle qui risquerait de t'émasculer si elle apprenait que tu avais poussé son meilleur ami à finir dans cette chambre. Bien qu'en vérité, l'idée venait de lui. Complicité tacite de l'un et de l'autre pour venir se perdre dans la situation présente. Tu suivis ses gestes, le regardant mettre son boxer, enfouir son visage dans ses mains.

opale est ma meilleure amie, putain. Tu ramassas ton propre boxer au sol, venant le passer pour détruire l'image de ta nudité qui ne te semblait plus vraiment appropriée en fin de compte, alors que vous parliez de ta jumelle. merde ! elle va me tuer parce que j'ai couché avec son frère... Tu lâchas un soupir face à ces nouvelles paroles, à sa manière de tourner en rond tel un fauve en cage. C'est moi qui t'ai embrassé, si elle doit tuer quelqu'un, j'crois que j'plaide coupable. glissas-tu simplement, comme si tu n'énonçais que la vérité la plus absolue. Ouais, t'endosserais la responsabilité si ça le soulageait. L'entière responsabilité. Opale et toi, tu savais que ça survivrait à tout, parce que tu ne pourrais jamais rejeter ce morceau de toi, et tu savais que la réciproque était vraie, quitte à en crever. et putain, mon père va me tuer aussi. l'entendis-tu ajouter, alors que tu t'emparais de ton paquet de clopes... le zippo jouant aux abonnés absents à l'intérieur. Tu pestas intérieurement, avant de relever les yeux sur Haz. Son père ? Ton regard recommença à l'observer, sa nervosité, sa façon de consulter ses messages, cette tension que tu pouvais lire dans ses épaules. Son père ? Tu plissas le front, tentant de réfléchir malgré ces putains de tambours qui commençaient sérieusement à te gonfler. Instinctivement, tu repensas au père de Shane, au fait qu'il n'aurait pas supporté que son fils... Ouais, c'était peut-être ça, mais ce n'était pas comme s'il était dans la pièce. j'suis vraiment dans la merde. Pourquoi tu serais dans la merde ? Ca peut rester entre nous si c'est ce qui t'inquiète. que tu soufflas finalement. Le côté secret, tout ça, ça pourrait être tentant. poursuivis-tu, un sourire plus taquin à tes lèvres, avant de hausser vaguement tes épaules en réalisant que tu devrais te la fermer des fois. Instinctivement, tu retrouvais ton sérieux, tout en continuant à le fixer, venant placer une cigarette éteinte à tes lippes. Et si c'est parce que t'es pas rentré... mais il était majeur et vacciné. Opale te couvrira. En fait, quoiqu'on en dise, il restait majeur, son père n'aurait rien à dire, même s'il s'avérait contre les penchants de son fils. Mais tu devais bien avouer que tu n'avais jamais été un fan incontesté de Sloan Donnelly, les quelques fois où tu avais croisé sa route. Ton regard revint envelopper la pièce, à la recherche de ton briquet. Rapide œillade qui se termina par le fait que tu tires le tiroir de ton bureau, y dérobant un autre petit objet en métal pour venir enflammer l'extrémité de ta clope.




- Ever slightly out of reach -
Revenir en haut Aller en bas
le moulin à parole de décembre.
avatar
name : exogenesis.
avatar : ben nordberg, morrigan. € : 801 posts : 1025 joker : 1
multicomptes : atom le petit con.

âge : tout juste vingt-six ans (25/12.) et parfois tes traits esquissent quelques années de plus, joues creusées et regard fatigué, la vingtaine entamée semble bien plus loin qu'en réalité.
métier : infirmier anesthésiste. (infirmier praticien et clinicien spécialisé en anesthésie-réanimation, médecine d'urgence & prise en charge de la douleur.)
Côté coeur : marié à opale, ta meilleure amie depuis toujours. elle a acceptée de faire ce sacrifice pour te sauver de ton père, pour préserver les apparences, alors que t'es en couple avec son frère, theobald.
http://dirtyoldtown.forumactif.com/t132-don-t-you-worry-child-ha http://dirtyoldtown.forumactif.com/t269-dust-till-dawn-haz Voir le profil de l'utilisateur
MessageRe: Our worlds have collided {THEOZ#3 - FB   Dim 31 Déc - 13:41

Our worlds have collided
tu dois avouer sans mal que tu paniques, alors que t'es tiré de ton sommeil et que t'ouvres les yeux. tout se remet en place dans ton esprit. le couloir. theo. vos baisers, votre nuit ... merde. tu frissonnes rien qu'à repenser au corps de theo cambré sous le tien et tu manques un soupir, cette pensée s'éloignant bien trop rapidement de ton esprit, alors que tu te rends aussi compte par la même occasion que theo, c'est le jumeau de ta meilleure pote, qu'il y a toujours ce genre de serment qui souffle de ne jamais se taper la fratrie de ses amis proches. et opale, c'est un peu comme une sœur, pour toi. tu grimaces légèrement, alors que tu te retournes vers le brun. ouai, c'était carrément bon, mais tu peux pas. t'aurais pas du, lui non plus. vous êtes tous les deux en fautes et c'est carrément merdique, comme situation. tu te pinces les lèvres et te redresses, enfilant tes fringues par la même occasion. enfin ... ton boxer et ton pantalon. c'est déjà un bon point. c'est moi qui t'ai embrassé, si elle doit tuer quelqu'un, j'crois que j'plaide coupable. tu secoues la tête de gauche à droite. il comprend pas. non mais ça à la limite ... c'est pas comme si elle savait pas que ça fait genre, hyper longtemps que j'te trouve canon. tu souffles en haussant les épaules. en réalité opale c'est pas la pire chose que t'as à affrontée. parce que sans doute qu'elle va te pardonner, même si tu t'sens un peu mal d'avoir touché son frangin, quoi.

pourquoi tu serais dans la merde ? ça peut rester entre nous si c'est ce qui t'inquiète. le côté secret, tout ça, ça pourrait être tentant. tu retiens un soupir, te mordant la lèvre inférieure. il comprend vraiment rien. en même temps, il peut pas deviner, theo ... il a rien demander, le pauvre. tu souffles doucement, restant silencieux encore quelques secondes, essayant réellement de réfléchir à quoi dire et quoi faire. et si c'est parce que t'es pas rentré... opale te couvrira. tu secoues une nouvelle fois la tête et récupères ton propre paquet de clope dans la poche de ton pantalon, en allumant une également. t'en a foutrement besoin. c'est pas ça, theo. tu murmures doucement. je... pense pas que j'ai pas envie de recommencer. c'était une de mes meilleures nuits depuis bien longtemps, mais j'peux pas, c'est tout. tu souffles finalement, tirant longuement sur ta clope, laissant la fumée envahir tes poumons. c'est compliqué. tu murmures en t'adossant contre le mur, fixant le sol un moment. c'est ... c'est comme ça. c'est tout. tu ajoutes, concluant légèrement, alors que tes doigts passent dans tes cheveux. tu te rapproches un peu du brun pour faire tomber la cendre de ta clope dans le cendrier, évitant presque de croiser son regard tant ses yeux océans réveillent des trucs interdits au fond de toi.
Revenir en haut Aller en bas
Remplissez votre chaudron d'espoir.
avatar
name : spf
avatar : Harvey Newton Haydon ©BONNIE (exception sign) € : 1063 posts : 325 joker : 1
multicomptes : Cadell, le musicien brisé, l'addict baisé.

âge : Voilà 26 ans que ses pas foulent la terre.
métier : Artiste peintre inconnu, qui pour payer le loyer est tatoueur à l'alibi room. S'investit dans plusieurs associations, et gère Tackle Cancer pour Caem.
Côté coeur : Officiellement célibataire. Officieusement en couple depuis 5 ans avec Haz, le mari de sa sœur. Amoureux au cœur abîmé condamné aux ténèbres des instants volés.
http://dirtyoldtown.forumactif.com/t205-theobald-just-to-say-som http://dirtyoldtown.forumactif.com/t300-theobald-i-ll-stop-time-for-you Voir le profil de l'utilisateur
MessageRe: Our worlds have collided {THEOZ#3 - FB   Dim 31 Déc - 14:28

Our worlds have collided
T'avais avoué, décidé d'assumer si ça pouvait le tranquilliser, parce que c'était toi qui l'avais acculé dans ce couloir, toi qui étais venu trouver ses lèvres... mais lui qui y avait répondu, lui qui avait affirmé que c'était meilleur dans ses rêves aussi, lui qui t'avait demandé où se trouvait ta chambre, toi qui l'y avait entrainé, toi encore qui vous y avait enfermé, lui qui t'avait poussé sur ce lit. Putain, tu plaidais coupable, complètement, irrémédiablement, et si t'étais pas certain de la réaction de ta jumelle, tu savais que t'assumerais, parce qu'elle avait bien remarqué que tu lorgnais trop facilement sur le blond. non mais ça à la limite ... c'est pas comme si elle savait pas que ça fait genre, hyper longtemps que j'te trouve canon. Tu esquissas un sourire charmeur, flatté peut-être aussi qu'ils aient parlé de toi, qu'il lui ait avoué que tu lui plaisais. Pourtant, tu le voyais encore réfuter ce que tu pouvais dire, son visage jouant le signe d'un non. Et t'avais retrouvé ton sérieux sous tes premiers mots après qu'il t'ai avoué être dans la merde, que son père allait le tuer. T'eus même cette petite allusion à la con, qui te laissa hausser les épaules, alors qu'il soupirait de son côté. Tu repris, plus sérieux, une clope à tes lèvres, la nicotine venant irradier ton être, première nécessité avant même de boire un truc ou d'avaler quelque chose de consistant. Il avait secoué à nouveau la tête, pour rejeter tes propos, t'avais l'impression de faire fausse route à chaque supposition, tandis qu'il s'allumait également une cigarette. c'est pas ça, theo. je... pense pas que j'ai pas envie de recommencer. Tu plissas ton regard à ces mots, le fixant tout en profitant de la fumée qui persistait entre tes lèvres, savourant sa consistance sur ta langue. Parce que ça avait la saveur d'un rejet ce qu'il était en train de te dire, de te souffler l'aveu tenace de l'erreur qui persistait, flottant dans l'air. c'était une de mes meilleures nuits depuis bien longtemps, mais j'peux pas, c'est tout.

Tu laissas la brume assassine s'extirper de tes lèvres à son dernier murmure qui suintait d'un rejet qu'il disait nécessaire. Pas qu'il en avait envie, mais il le devait. c'est compliqué. murmura-t-il en s'adossant au mur derrière lui. Ah ouais ? que tu soufflas en réponse. En quoi c'est compliqué ? ajoutas-tu encore, alors qu'il venait simplement conclure... c'est ... c'est comme ça. c'est tout. Tu ne le quittais pas des yeux, lui qui venait te souffler indirectement qu'il avait envie de recommencer, peut-être que votre nuit le hantait, lui aussi, que ce n'était que la démonstration du désir qui continuait à pulser entre vous. Fil d'or méconnu qui avait laissé ton regard s'attarder sur son corps, suivre ses gestes lorsqu'il s'était à moitié habillé. Il se rapprocha, évitant ton regard, venant faire chuter sa cendre, tandis que tu comblais la fragile distance entre vous. Tu savais pas vraiment le genre de réaction qu'il pourrait avoir, pourtant, tu tendis ta main libre, venant effleurer sa peau, esquisser son torse du bout des doigts. En quoi c'est compliqué ? répétas-tu, le visage légèrement incliné vers le sien, avant de laisser ta main venir glisser sur son menton pour l'inciter à relever les yeux, à croiser ton regard. Explique-moi pourquoi on pourrait pas... soufflas-tu d'un timbre qui devint plus sourd, tes traits penchés vers les siens, sans brusquerie, presque un chuchotement qui se voulait tenace. Tu te raclas la gorge... Ce qui nous en empêcherait si on en a envie... Parce que tu le sentais au fond de toi, que t'avais pas envie que ça se termine sur cette explication risible. Ce c'est compliqué, ou qu'il ne pouvait pas, même s'il en avait envie. Cette raison, ce rejet, comme si ça te blessait finalement plus que cela n'aurait du. T'aurais bien collé tes lèvres aux siennes, ton corps affamé du sien venant lui murmurer, lui susurrer que rien ne devrait vous retenir. Tu n'en fis rien pourtant, te contentant de ton regard effleurant ses traits, de tes mots, de ces promesses silencieuses que tu pourrais lui faire pour l'attirer une nouvelle fois dans tes bras. Alors pourquoi... ? murmuras-tu encore, tes doigts caressant presque sa peau, ton autre main tenant éloigné la brûlure qui se consumait paresseusement.




- Ever slightly out of reach -
Revenir en haut Aller en bas
le moulin à parole de décembre.
avatar
name : exogenesis.
avatar : ben nordberg, morrigan. € : 801 posts : 1025 joker : 1
multicomptes : atom le petit con.

âge : tout juste vingt-six ans (25/12.) et parfois tes traits esquissent quelques années de plus, joues creusées et regard fatigué, la vingtaine entamée semble bien plus loin qu'en réalité.
métier : infirmier anesthésiste. (infirmier praticien et clinicien spécialisé en anesthésie-réanimation, médecine d'urgence & prise en charge de la douleur.)
Côté coeur : marié à opale, ta meilleure amie depuis toujours. elle a acceptée de faire ce sacrifice pour te sauver de ton père, pour préserver les apparences, alors que t'es en couple avec son frère, theobald.
http://dirtyoldtown.forumactif.com/t132-don-t-you-worry-child-ha http://dirtyoldtown.forumactif.com/t269-dust-till-dawn-haz Voir le profil de l'utilisateur
MessageRe: Our worlds have collided {THEOZ#3 - FB   Dim 31 Déc - 15:26

Our worlds have collided
tu peux pas. c'est tout. y'a pas d'autre solution, ce serait trop dangereux. trop risqué. tu peux pas te le permettre, d'avoir une relation avec le frangin de ta meilleure amie. et putain ce que t'en as envie. t'as envie de l'embrasser, d'le prendre dans tes bras ou de te glisser dans les siens. t'as une préférence pour la seconde option. mais c'est impossible. pas avec un père comme le tien. pas quand tout va retomber sur ta fratrie. t'es la pour les protéger de ce connard qui te sert de père, tu ne peux pas faire autrement. tu te mords l'intérieur de la joue, te redressant, t'éloignant du brun, t'habillant à moitié. ton torse encore dévoilé à son regard, alors que tu tournes en rond. il ne comprend pas et c'est normal. mais tu peux juste pas. t'aimerais qu'il se contente de ton choix, qu'il ne pose pas de questions, mais ... t'es persuadé que c'est pas son genre, de faire ça. tu retiens un soupir et secoues un peu la tête, tes mèches volant de part et d'autre de ton visage. c'est compliqué. c'est tout. t'as pas d'autres explications à donner. enfin ... si, mais tu sais pas si t'en as envie. si t'as envie d'aborder ce sujet. tu lui fais confiance à theo, c'est pas la question. tu le sens, que tu peux lui faire confiance. mais t'as juste, pas envie d'en parler. ça te bouffe à chaque fois. tu te pinces les lèvres. tu termines par allumer une cigarette que tu retrouves dans une de tes poches. fumée dans tes poumons, goudron entre les lèvres. tu retiens un soupir, les yeux fermés quelques instants, alors que tu termines par te rapprocher du brun pour faire tomber la cendre dans le cendrier. t'évites délibérément de croiser son regard, de le regarder.

en quoi c'est compliqué ? tu t'immobilises alors que theo s'est relevé pour combler la distance entre vous. tu te mords l'intérieur de la joue, frissonnant quand il vient simplement effleurer ton torse. et sa main remonte finalement, jusqu'à t'obliger à redresser le menton. explique-moi pourquoi on pourrait pas... tu croises son regard, te perdant dans l'immensité de ses yeux. merde, il a beaucoup trop d'effets sur toi et tu sais que c'est pas bon. pas bon du tout. tu te mords l'intérieur de la joue, le laissant se pencher sur toi. sa fragrance t'étouffe soudainement, mêlée à l'odeur de la fumée. tu te pinces les lèvres sans t'en rendre compte. ce qui nous en empêcherait si on en a envie... tu secoues faiblement la tête, incapable de parler, les lèvres entrouvertes, les siennes bien trop proches. putain. si ça tenait qu'à toi, tu serais déjà en train de l'embrasser, tes doigts fourrageant ses cheveux et vos deux corps pressés l'un à l'autre, semblable à la position d'hier soir, en plein milieu du couloir. tu fermes les yeux quelques secondes et tes lèvres viennent effleurer les siennes. alors pourquoi... ? tu baisses légèrement les yeux, fixant ses lèvres un instant, avant de poser ta main sur son torse et de le repousser légèrement. t'as l'impression d'étouffer contre lui. délicieuse sensation pourtant. tu prends une légère inspiration. j'avais dix-sept ans. la première fois que j'ai embrassé un mec dans ma chambre d'ado. mon père est entré à ce moment, m'a foutu une gifle sans plus de cérémonie. l'jour la j'ai découvert qu'il était juste homophobe. tu souffles en tournant la tête, fixant les draps défaits de son lit. les jours suivants, il a tout fait pour me rabaisser, me faire comprendre qu'il voulait pas de ça chez lui. tu ajoutes. tu fermes les yeux, portant ta cigarette à tes lèvres malgré tes doigts tremblant. tu tires lentement dessus. j'suis l'aîné de ma fratrie. on est six. et si j'décide de dire merde, il va rejeter toute sa haine sur mes cinq frères et sœurs. c'est mon rôle de les protéger. tu continues, t'éloignant à nouveau, un pas en arrière. alors j'peux pas, theo. me lancer dans une quelconque relation. j'peux pas leur faire ça, les laisser à la merci de ce connard. tu termines, plantant ton regard dans le sien malgré tout, alors que tu coinces ta cigarette entre tes lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Remplissez votre chaudron d'espoir.
avatar
name : spf
avatar : Harvey Newton Haydon ©BONNIE (exception sign) € : 1063 posts : 325 joker : 1
multicomptes : Cadell, le musicien brisé, l'addict baisé.

âge : Voilà 26 ans que ses pas foulent la terre.
métier : Artiste peintre inconnu, qui pour payer le loyer est tatoueur à l'alibi room. S'investit dans plusieurs associations, et gère Tackle Cancer pour Caem.
Côté coeur : Officiellement célibataire. Officieusement en couple depuis 5 ans avec Haz, le mari de sa sœur. Amoureux au cœur abîmé condamné aux ténèbres des instants volés.
http://dirtyoldtown.forumactif.com/t205-theobald-just-to-say-som http://dirtyoldtown.forumactif.com/t300-theobald-i-ll-stop-time-for-you Voir le profil de l'utilisateur
MessageRe: Our worlds have collided {THEOZ#3 - FB   Dim 31 Déc - 16:29

Our worlds have collided
Tes lèvres ne s'étaient pas abîmées contre les siennes, mais celles de Haz étaient venues rôder contre les tiennes, affleurant ce récif où tu aurais aimé qu'il se noie. Pourtant, tu insistas, désireux de savoir, de comprendre, parce que sinon t'en étais persuadé, qu'il s'éloignerait, qu'il te rejetterait. Tu le vis à nouveau baisser les yeux, ses doigts venant se poser sur ta peau, non pour t'effleurer, mais pour te repousser. Tu menas ta clope à tes lèvres pour lui arracher une taffe nécessaire, tandis que tes iris restaient agrippés à ses traits. j'avais dix-sept ans. la première fois que j'ai embrassé un mec dans ma chambre d'ado. mon père est entré à ce moment, m'a foutu une gifle sans plus de cérémonie. l'jour la j'ai découvert qu'il était juste homophobe. Tu l'avais écouté raconter son premier baiser, celui qui aurait dû avoir cette saveur si particulière à ses lèvres, tout comme le tien, cette errance interdite, même si tu l'avais toujours su. Tu n'avais jamais vraiment apprécié son père, et ces paroles te confirmèrent que tu avais eu raison. Il était tellement... différent de ta propre mère qui t'avait toujours accepté tel que tu étais, sans jamais te juger, te rejeter. Ton père... il était mort trop tôt, trop vite, mais vu ce qu'elle te disait de lui, t'étais persuadé qu'il ne t'aurait jamais frappé parce que tu préférais les saveurs masculines. les jours suivants, il a tout fait pour me rabaisser, me faire comprendre qu'il voulait pas de ça chez lui. Et plus il poursuivait, plus ton aversion pour son paternel s'accentuait, continuant à fumer calmement ta cigarette, la laissant se consumer à tes lèvres, tes iris cramponnés à cet être qui tremblait à présent, laissant ses paupières chuter, venant égratigner quelque chose en toi. j'suis l'aîné de ma fratrie. on est six. et si j'décide de dire merde, il va rejeter toute sa haine sur mes cinq frères et sœurs. c'est mon rôle de les protéger.

Tu hochas faiblement la tête, mais il ne te regardait pas, tandis que tu l'observais reculer d'un pas. Ses mots se précipitant à nouveau à ses lèvres... alors j'peux pas, theo. me lancer dans une quelconque relation. j'peux pas leur faire ça, les laisser à la merci de ce connard. Ses iris revinrent finalement s'ancrer dans les tiennes, tandis que tu restas silencieux quelques secondes, le front plissé, réfléchissant manifestement à ce que tu allais dire. D'accord. Un vulgaire souffle chargé de nicotine, sans réellement préciser avec quoi tu étais d'accord. Même si, entre tes lèvres, tu savais que ta jumelle aurait pu le souffler, ce... "j'ai compris." qui ne trépassa pourtant pas. Ton père est un connard, même si je crois que je m'en doutais un peu. précisas-tu cependant, éloignant ta cigarette de tes lèvres amères, de la cendre tombant au sol sans que tu n'y prennes garde. Ce ne serait pas le seul endroit de la maison que tu devrais nettoyer de toute façon, et Opale allait sans doute te tuer si tu ne ramenais pas tes fesses pour l'aider, mais... Tu restais là, seulement vêtu d'un boxer, le cerveau en vrac, subissant les assauts d'un tambour frénétique, et des émotions qui venaient ébranler ton palpitant. Mais Haz... tu devrais pas avoir à... Crois pas que j'te demande une relation... Tu laissas ton regard jouer avec le plafond, peut-être que tu mentais un peu, parce que tu voulais pas qu'il s'éloigne, tu savais que tu voulais pouvoir le prendre dans tes bras, coller tes lèvres aux siennes, et lui dire, lui jurer, que tu ne laisserais rien de la sorte se produire. Mais c'qui s'est passé hier soir... Tu te passas une main dans les cheveux, te rapprochant à nouveau de lui. Tu savais que ça se reproduirait, parce que t'avais ce désir ancré dans tes reins, l'envie de ses lèvres qui revenaient, l'obsession de tes songes qui te hanterait encore. Et s'il te désirait depuis aussi longtemps qu'il le disait, qu'il se privait depuis aussi longtemps que tu le devinais, qu'il craignait... J'pourrais juste être ton amant dans le placard. Rien de sérieux, juste un refuge quand t'en pourras plus d'être "hétéro" aux yeux du monde. que tu soufflas finalement, tes iris revenant ébaucher ses traits, deviner sa réaction. Il dirait sûrement non. Il refuserait ta proposition. Et tu ne savais pas vraiment pourquoi tu l'avais faite, parce que, merde, t'étais pas ce genre de mec. La façon de la réaliser, comme s'il lui suffirait de claquer des doigts pour se glisser dans tes draps, ça te fit même pincer les lèvres finalement. 'Fin tu vois. que tu murmuras du bout de tes lippes, tes doigts jouant de ta clope que tu faisais glisser entre eux, expirant un nouveau soupir.




- Ever slightly out of reach -
Revenir en haut Aller en bas
le moulin à parole de décembre.
avatar
name : exogenesis.
avatar : ben nordberg, morrigan. € : 801 posts : 1025 joker : 1
multicomptes : atom le petit con.

âge : tout juste vingt-six ans (25/12.) et parfois tes traits esquissent quelques années de plus, joues creusées et regard fatigué, la vingtaine entamée semble bien plus loin qu'en réalité.
métier : infirmier anesthésiste. (infirmier praticien et clinicien spécialisé en anesthésie-réanimation, médecine d'urgence & prise en charge de la douleur.)
Côté coeur : marié à opale, ta meilleure amie depuis toujours. elle a acceptée de faire ce sacrifice pour te sauver de ton père, pour préserver les apparences, alors que t'es en couple avec son frère, theobald.
http://dirtyoldtown.forumactif.com/t132-don-t-you-worry-child-ha http://dirtyoldtown.forumactif.com/t269-dust-till-dawn-haz Voir le profil de l'utilisateur
MessageRe: Our worlds have collided {THEOZ#3 - FB   Dim 31 Déc - 17:52

Our worlds have collided
tout est trop compliqué. t'es attiré par theo depuis bien trop longtemps pour que ce soit normal. opale le sait parfaitement et t'as plusieurs fois demandée pourquoi est-ce que tu ne tentes pas de te rapprocher de lui. t'en sais rien. enfin, si, tu sais. mais t'aimes pas cette justification, t'aimes pas cette situation. ça te rend malade et t'as parfois juste envie de dire merde et de te barrer. mais y'a toute ta fratrie. tu retiens un soupir, tes lèvres effleurant celle de theo alors que tu te retiens de peu de lui sauter au coup pour investir sa bouche avec ta langue. tu secoues la tête, t'éloignant un peu, pour parler. raconter. te justifier, finalement. parce que t'as envie de lui, mais tu peux pas. tu peux juste pas t'engager dans un truc, quoique ce soit. ce serait bien trop risqué bien trop ... bien trop bon, au fond. et t'as l'impression d'être déjà accro à ses lèvres et à son corps, d'en vouloir encore et encore jusqu'à être repu de ses gémissements. tu fermes les yeux. faut pas que tu penses à tout ça. certainement pas. tu conclus finalement. tu peux pas. c'est tout. y'a pas plus à dire. tu t'en confié à lui et c'est déjà énorme, à ton niveau. tu te pinces délicatement les lèvres, l'observant finalement, te perdant une nouvelle fois dans son regard bien trop bleu, bien trop intense, bien trop profond. t'aimerais t'y noyer pour qu'il te repêche, pour qu'il te sauve d'un baiser sans doute un peu trop passionné. tu te mords l'intérieur de la joue pour penser à autre chose. d'accord. tu fronces légèrement les sourcils. tu ne penserais pas qu'il allait simplement accepter tout ça, cette situation. ton père est un connard, même si je crois que je m'en doutais un peu. un rire t'échappe. évidemment que ça en est un. il suffit de le regarder pour le comprendre. tu souffles, presque mauvais en parlant de ton père. t'en a pas grand chose à foutre pour être honnête. tu viens tirer une nouvelle taffe sur ta cigarette, avant d'éteindre le mégot dans le cendrier.

mais haz... tu devrais pas avoir à... crois pas que j'te demande une relation... tu te pinces les lèvres, haussant vaguement les épaules, secouant la tête de gauche à droite. t'en sais trop rien, au final, de ce que tu crois et ce que tu crois pas. tout ce dont t'es certain, c'est qu'hier soir, c'était bien trop bon à ton goût. tu glisses tes doigts dans tes cheveux. mais c'qui s'est passé hier soir... tu l'observes se rapprocher un peu plus de toi, chaque cellule de ton corps attentive au moindre de ses faits et gestes. j'pourrais juste être ton amant dans le placard. rien de sérieux, juste un refuge quand t'en pourras plus d'être "hétéro" aux yeux du monde. tu arques un sourcil, observant theo de haut en bas, alors qu'il ne porte qu'un vulgaire boxer qui te donne simplement envie de le déshabiller et de le prendre sur-le-champ. tu prends une légère inspiration pour te calmer, alors que tu continues de l'observer. 'fin tu vois. ouai. tu souffles simplement, te mordillant la lèvre inférieure sans trop t'en rendre compte, au fond. tu relèves un peu la tête et un faible sourire se dessine sur le coin de tes lèvres. mais je croyais que tu me proposais pas de relations ? tu souffles, amusé, alors que tu le fais simplement mariner dans son jus pendant quelques instants. t'en sais rien, t'aimerais accepter comme ça, sans penser à rien. lui dire oui, venir l'embrasser, glisser tes doigts contre son corps encore et encore. je sais pas, theo. tu souffles à la place, haussant doucement les épaules. faut que ... j'y réfléchirais. tu ajoutes. et toi, tu penses comme s'il te demandait de l'épouser, alors qu'il te propose juste quelques nuits pour tromper l'ennui. tu relèves un peu la tête et croises son regard. tu termines par le détourner, récupérant le haut que tu portais hier soir. t'entends toquer une nouvelle fois contre la porte. prêt à affronter ta frangine ? tu demandes en arquant un sourcil. en réalité, tu n'as pas vraiment peur d'opale, tu sais qu'elle ne t'en voudras pas tant que ça, d'avoir couché avec son frangin.
Revenir en haut Aller en bas
Remplissez votre chaudron d'espoir.
avatar
name : spf
avatar : Harvey Newton Haydon ©BONNIE (exception sign) € : 1063 posts : 325 joker : 1
multicomptes : Cadell, le musicien brisé, l'addict baisé.

âge : Voilà 26 ans que ses pas foulent la terre.
métier : Artiste peintre inconnu, qui pour payer le loyer est tatoueur à l'alibi room. S'investit dans plusieurs associations, et gère Tackle Cancer pour Caem.
Côté coeur : Officiellement célibataire. Officieusement en couple depuis 5 ans avec Haz, le mari de sa sœur. Amoureux au cœur abîmé condamné aux ténèbres des instants volés.
http://dirtyoldtown.forumactif.com/t205-theobald-just-to-say-som http://dirtyoldtown.forumactif.com/t300-theobald-i-ll-stop-time-for-you Voir le profil de l'utilisateur
MessageRe: Our worlds have collided {THEOZ#3 - FB   Lun 1 Jan - 13:54

Our worlds have collided
Tu lui avais arraché un rire, presque mauvais, en affirmant que son père était un connard. Réalité que tu venais de confirmer à travers les paroles qu'il venait de te souffler, cet aveu qu'il n'avait pas dû faire à grand monde. Pour preuve, avant cette nuit, il n'aurait sans doute jamais songé à te le confier. évidemment que ça en est un. il suffit de le regarder pour le comprendre. Ses nouveaux mots ne firent que l'affirmer d'autant plus, et tu continuas à le fixer tandis que tu recommençais à parler. L'observer glisser ses doigts dans ses cheveux, laisser un flash de la nuit passée revenir te hanter soudainement alors que tu affirmais ne pas lui demander de relation, ton regard revenant jouer avec le plafond. T'étais même pas certain de ne pas précisément être en train de le sous-entendre... à travers tes paroles, en affirmant le contraire. Mais non, t'aurais voulu tenter pourtant, cependant tu savais que ça le ferait fuir, tout simplement. Une main dans tes propres cheveux, tes pas qui se rapprochaient à nouveau de lui, alors que tu reparlais de votre nuit, certain que tel un séisme, une réplique aussi puissante, si ce n'était plus, viendrait à se produire inévitablement. Tes lèvres laissèrent s'échapper cette proposition qui te les fit pincer sous la manière que tu venais de la faire. Sans même savoir pourquoi, parce que t'étais pas ce genre de mecs. Définitivement pas.

T'avais bien un arrangement avec un ex, mais parce que ça s'était juste fait comme ça, pour tromper la solitude quand personne ne faisait parti de ton existence. Et tu le vis arquer un sourcil, te regarder de haut en bas, avant d'inspirer une nouvelle bouffée, tandis que tu soufflais du bout de tes lippes ce 'fin tu vois, murmuré. ouai. qu'il souffla en réponse, se mordillant la lèvre, avant de laisser un sourire se dessiner sur ses lèvres, alors qu'il relevait les yeux vers les tiens. mais je croyais que tu me proposais pas de relations ? Tu sentis ta gorge s'assécher, parce que c'était pas ce que tu voulais dire, mais peut-être que finalement ça y ressemblait. Peut-être. T'étais même étonné qu'il n'ait pas encore reculé s'il l'avait interprété comme ça. Tu menas ta clope à tes lèvres, ton index et ton pouce pincé sur le minuscule morceau tenable, lui arrachant la dernière taffe possible. Puis tu l'écrasas en même temps que ses paroles. je sais pas, theo. A peine un souffle entremêlé d'un haussement d'épaules. Il ne refusait pas. Pas encore. faut que ... j'y réfléchirais. Tu haussas un sourcil en le scrutant, parce que cela signifiait que tu avais peut-être bel et bien remporté une bataille en parvenant à t'insinuer sous son crâne, lui faire ne serait-ce que réfléchir à la possibilité de laisser vos corps trembler ensemble à nouveau, sous une régularité tenace. Pas une véritable histoire, juste vos lèvres qui s'épouseraient, vos chairs qui se consumeraient. C'est déjà pas mal. qu'il y réfléchisse.

Tu esquissas un sourire, alors qu'il se détournait déjà pour s'emparer de son haut. On toqua une nouvelle fois à la porte. Chaton ? Question soufflée, parce qu'elle trouvait sans doute que tu mettais du temps à enfiler un pantalon et un tee-shirt. prêt à affronter ta frangine ? te demanda-t-il alors que tu t'emparais de ton pantalon, commençant à le mettre. Ouais. D'toute façon, elle me passera toujours tout. que tu soufflas, un vague sourire dessiné sur tes lèvres. Tu chopas un tee-shirt quelconque, le passant rapidement, sans même penser à mettre tes chaussures. Si t'as pas envie qu'elle te voit, que tu préfères lui en parler plus tard, tu peux attendre un peu ici. que tu soufflas alors que tu te dirigeais vers la porte. Tu t'arrêtas pourtant devant lui, l'impulsivité de ces secondes, tes doigts venant glisser derrière sa nuque pour attirer ses traits, lui dérober un dernier baiser passionné. Tes lèvres pressées contre les siennes, ta langue se faisant caressante, ton souffle brûlant jusqu'à ton âme. Besoin sournois du camé s'acharnant à capturer une dernière ligne. Esquisse volage, éphémère. Puisque cela ne dura qu'un instant, alors que tu reculais tes traits. Moi ça m'est égal, mais si elle me castre, ce sera de ta faute. que tu soufflas d'un sourire taquin, avant de pivoter pour reprendre ta route. T'avais ce cœur qui tambourinait. T'avais ce désir qui menaçait... et tu ne voulais pas prendre ce risque, celui... Putain, t'allais te briser aux pieds de cette falaise, tambours malsains au fond de ton crâne, venant saluer ta chute.




- Ever slightly out of reach -
Revenir en haut Aller en bas
le moulin à parole de décembre.
avatar
name : exogenesis.
avatar : ben nordberg, morrigan. € : 801 posts : 1025 joker : 1
multicomptes : atom le petit con.

âge : tout juste vingt-six ans (25/12.) et parfois tes traits esquissent quelques années de plus, joues creusées et regard fatigué, la vingtaine entamée semble bien plus loin qu'en réalité.
métier : infirmier anesthésiste. (infirmier praticien et clinicien spécialisé en anesthésie-réanimation, médecine d'urgence & prise en charge de la douleur.)
Côté coeur : marié à opale, ta meilleure amie depuis toujours. elle a acceptée de faire ce sacrifice pour te sauver de ton père, pour préserver les apparences, alors que t'es en couple avec son frère, theobald.
http://dirtyoldtown.forumactif.com/t132-don-t-you-worry-child-ha http://dirtyoldtown.forumactif.com/t269-dust-till-dawn-haz Voir le profil de l'utilisateur
MessageRe: Our worlds have collided {THEOZ#3 - FB   Lun 1 Jan - 17:56

Our worlds have collided
t'as foutrement aucune idée de ce qu'il est en train de se passer entre vous. tu ne devrais même pas te trouver dans la pièce à l'heure actuelle et tu manques un soupir, alors que t'en viens à tout raconter à theo. en même temps, il ne te laisse pas trop le choix que de parler ... tu te mords l'intérieur de la joue, venant effleurer ses lèvres sans savoir, avant de t'éloigner de nouveau de lui. t'en as beaucoup trop envie, mais ce serait bien trop dangereux pour toi et ta fratrie. tu dois les protéger de ce paternel qui te gâche la vie. tu veux qu'eux, puissent vivre heureux, contrairement à toi ces derniers temps. tu retiens un nouveau soupir, secouant la tête de gauche à droite, essayant de rassembler tes esprits et de réussir à réfléchir un minimum. mais tu dois avouer que sa proposition ... t'aurais aimé ne jamais hésiter, pouvoir lui sauter dessus une nouvelle fois, découvrir et redécouvrir son corps. tu retiens un soupir. tu dois y réfléchir, à ça ... et sans doute que tu te prends trop la tête. sans doute que tu devrais penser à autre chose, te laisser aller à tes envies et dire merde à ton père. mais t'en es parfaitement incapable, en réalité. c'est déjà pas mal. tu hoches vaguement la tête, alors que t'aimerais lui dire que t'as déjà envie de recommencer. tu termines par récupérer ton haut, enfilant ce dernier, fronçant un peu les sourcils. tu te retiens de piquer un de ses t-shirts. tu sais déjà qu'ils seront trop large sur toi et que ça se verra de très loin.

opale toque une nouvelle fois et tu te mords l'intérieur de la joue. tu sais pas trop comment elle va réagir, ta meilleure amie. pas trop mal, t'espères ... mais au fond elle sait que tu craques un peu sur son frère depuis quelque temps déjà. tu ne le lui a jamais vraiment caché. ouais. d'toute façon, elle me passera toujours tout. tu arques un sourcil, l'observant s'habiller. si t'as pas envie qu'elle te voit, que tu préfères lui en parler plus tard, tu peux attendre un peu ici. tu hausses les épaules, un petit regard taquin. t'en fais pas chaton, j'pense pouvoir survivre à opale. tu souffles en riant, te foutant un peu de sa gueule au passage. il termine de s'habiller et passe devant toi pour ce diriger vers la porte. t'es un peu surpris quand il agrippe ta nuque pour venir t'embrasser. et tu ne le repousses pas, répondant à ses lèvres, sa langue inquisitrice contre la tienne. tu soupires de bien-être contre ses lèvres, alors qu'il se redresse déjà, à ton plus grand regret. moi ça m'est égal, mais si elle me castre, ce sera de ta faute. tu arques un sourcil en le suivant. elle n'oserait pas ... tu souffles. tu te retiens d'ajouter que c'est bien possible que t'en ai encore besoin. tu glisses tes doigts dans tes cheveux, suivant le brun dans le couloir, appréhendant un peu la réaction de la jeune femme, malgré tout.
Revenir en haut Aller en bas
Remplissez votre chaudron d'espoir.
avatar
name : spf
avatar : Harvey Newton Haydon ©BONNIE (exception sign) € : 1063 posts : 325 joker : 1
multicomptes : Cadell, le musicien brisé, l'addict baisé.

âge : Voilà 26 ans que ses pas foulent la terre.
métier : Artiste peintre inconnu, qui pour payer le loyer est tatoueur à l'alibi room. S'investit dans plusieurs associations, et gère Tackle Cancer pour Caem.
Côté coeur : Officiellement célibataire. Officieusement en couple depuis 5 ans avec Haz, le mari de sa sœur. Amoureux au cœur abîmé condamné aux ténèbres des instants volés.
http://dirtyoldtown.forumactif.com/t205-theobald-just-to-say-som http://dirtyoldtown.forumactif.com/t300-theobald-i-ll-stop-time-for-you Voir le profil de l'utilisateur
MessageRe: Our worlds have collided {THEOZ#3 - FB   Mer 3 Jan - 21:13

Our worlds have collided
Tu lui avais proposé un arrangement, celui de tromper les heures lorsque la situation serait trop difficile à supporter. Tu venais de lui proposer d'attendre, s'il préférait, plutôt que d'affronter ta sœur, et donc de le lui révéler plus tard. Il pourrait rester ici, trouver un instant pour s'esquiver discrètement, mais il te répondit, taquin : t'en fais pas chaton, j'pense pouvoir survivre à opale. te glissa-t-il en riant, t'arrachant une grimace subtile. Parce qu'il n'y avait qu'elle et ta mère qui t'appelaient ainsi, et qu'à ses lèvres... Non, tu n'avais pas envie que ce surnom vienne les orner. Ou il constaterait par lui-même à quel point tu restais sage à son écoute. Faut avoir un utérus en commun pour gagner le droit de m'appeler comme ça. que tu soufflas, taquin, parlant du ventre de ta mère. Soulignant peut-être que tu ne voulais surtout pas que vous ayez ce point commun. Tu espérais... bien qu'il ait dit qu'il y réfléchirait, avant que tu viennes lui dérober un dernier baiser, peut-être par crainte qu'il se décide finalement pour une réponse négative. Pourtant, tu l'avais senti ce désir, ce besoin, avoué à travers vos mots, ces paroles échouées. Cette certitude que tu parviendrais à lui en dérober d'autres, à un instant différent, à moins que cela vienne de lui, lorsque vos lèvres s'étaient détachées, mettant un terme à ce baiser auquel il avait répondu, intensifiant la course désordonnée de ton palpitant. Mais déjà, il fallait sortir de cette chambre, affronter Opale qui venait une nouvelle fois de t'appeler, sans doute parce que tu tardais trop, tandis que plus les secondes passaient, plus tu étais certain qu'elle ne te reprocherait rien, ou si cela se produisait, cela ne durerait pas bien longtemps. Vous étiez vous, tout simplement. Aussi laissas-tu filer une dernière remarque taquine, alors qu'il répliquait... elle n'oserait pas ...

Il t'avait emboité le pas, tandis que tu allais ouvrir la porte, un sourire amusé sur les lèvres sans rien répliquer de plus. Tu laissais planer le doute de la situation, même si au fond tu craignais quand même la réaction de ta jumelle. Tu savais qu'elle ne t'en voudrait pas bien longtemps si cela se produisait, mais tu avais tout de même couché avec son meilleur ami, comme ça, sans prévenir, sans rien après. Mais ce n'était pas faute de le lui avoir proposé. Op' ? que tu appelas à la sortie de ta chambre, te dirigeant naturellement vers la cuisine en regardant vaguement ce qu'il faudrait nettoyer avant le retour de votre mère. Mais tu avais une autre pensée en tête, alors que tu y pénétrais, venant rejoindre la jolie brune autour de laquelle tu passas un bras, pour venir déposer un baiser sur sa joue. Tu t'inquiétais ? J'étais... commenças-tu, réfléchissant à quoi dire, comment le dire, et finissant, trop rapidement pour lui donner l'opportunité de répondre à ta place, par opter pour la simplicité. ...occupé. Ton regard dévia sur le blond qui t'avait suivi jusqu'ici, et tu murmuras encore à l'oreille de ta sœur : Sois gentille ma perle. Puis tu te détachas d'elle, t'approchant de la cafetière où le café était encore chaud. Je te sers un café ? demandas-tu à Haz, sans trop savoir ce qu'il buvait le matin, ce n'était pas comme si ce n'était pas la première fois, et que la situation avait un léger goût d'étrange à tes lèvres. Pourtant, tu pourrais y prendre goût... alors que tes prunelles s'égaraient à nouveau sur le blond, alors que tu venais de te verser une tasse, et attendait à présent sa réponse.




- Ever slightly out of reach -
Revenir en haut Aller en bas
Errer comme un vagabond.
avatar
name : drvgns. aka lau(rie).
avatar : emily didonato © (ava) hoodwink (gif) tumblr (sign) valyria & r.m. drake. € : 563 posts : 290 joker : 1

âge : vingt-six ans, le quart de siècle passé, la fleur de l'âge qui s'épanouie. et pourtant la vie qui va beaucoup trop vite.
métier : elle dirige son propre refuge pour animaux depuis trois ans maintenant, ayant mis un terme à ses études pour devenir vétérinaire après son accident.
Côté coeur : mariée à son meilleur ami, haz depuis un an maintenant. pourtant son coeur est toujours à prendre, car sa relation n'est qu'une simple mascarade.
http://dirtyoldtown.forumactif.com/t683-opale-what-s-your-poison http://dirtyoldtown.forumactif.com/t743-opale-my-heart-is-nuclear Voir le profil de l'utilisateur
MessageRe: Our worlds have collided {THEOZ#3 - FB   Jeu 4 Jan - 17:56

haz & theo & opaleour worlds have collided
you can't
wake up,
this is
not a dream.

La fête a battu son plein toute la nuit. Avec Theo, vous avez profité de l'absence de votre mère pour inviter tes amis et ton frère les siens. Mais ce à quoi t'avais pas spécialement réfléchi, c'est au nettoyage du lendemain. Te réveillant avec difficulté, la tête encore dans les vapes, tu sors de ta chambre pour aller au salon. Constatant les dégâts que vos invités ont laissé dans la maison. Ta mère rentrait pas avant la fin d'après-midi, mais il fallait quand même tout remettre en ordre. Et toute seule t'en aurais pour des heures. Alors tu vas réveiller ton cher jumeau pour qu'il t'aide. Essayant d'ouvrir la porte à plusieurs reprises, monsieur l'a fermé à clés. Alors tu l'appelles, une fois, puis deux. Abandonnant avant de revenir quelques minutes plus tard. Il fini par te dire qu'il arrive, alors tu te diriges vers la cuisine pour te faire un café. La nuit a été intense, alors mieux vaut que tu te réveilles avant de ranger la maison. Op' ? La voix de ton jumeau retenti dans la maison, avant que ce dernier ne débarque dans la pièce. Il passe son bras autour de ton épaule avant de déposer un baiser sur ta joue. Tu te retourne pour le regarder, un sourire au coin des lèvres. Tu t'inquiétais ? J'étais...occupé. Tu rigoles légèrement. Lançant un regard malicieux à ton frère. Comme si tu étais stupide pour ne pas savoir pourquoi il répondait vaguement. Hum... occupé hein ? Tu ris à nouveau. Déposant à ton tour un baiser sur sa joue. C'était qui cette fois ? Tu le taquines, parce que tu le connais que trop bien. Tu sais qu'il jouait pas au scrabble dans sa chambre. Rassure-moi, c'était pas celui de la dernière fois au moins ? Tu te pousses légèrement pour pas qu'il ai l'idée de te frapper. C'était risquer pour toi de le chercher de la sorte. Même si c'était bon enfant, comme à chaque fois que vous vous charriez. Sois gentille ma perle. Qu'il te souffle alors à l'oreille. Levant un sourcil à ces mots, tu te demande pourquoi il te dit ça. Certes, même s'il décidait que sa conquête d'une nuit prenne le petit-déjeuner, t'allais pas le rejeter non plus. Bien, que ça t'étais déjà arrivée une ou deux fois de remballer les quelques mecs qui avaient passé la nuit avec Theo. Tu finis par te retourner pour voir qui avait été la proie de ton jumeau. Levant le regard, tu restes interdite durant quelques secondes. Haz ? Au départ tu te dis qu'il a simplement passé la nuit ici, sans plus. Puis tu regardes ton frère, avant de basculer à nouveau sur Haz. T'arrives pas à y croire. C'est pas possible. Même si bon, fallait être aveugle pour ne pas voir que ces deux-là avaient échangé plus de regards que de simples amis. Tu pointes du doigt ton meilleur ami alors que tu tournes la tête vers ton frère. T'as quand même pas osé ? dis-tu d'un air très sérieux. Tu frappes légèrement ta main contre ta tête avant d'exploser de rire. T'as du mal à te contrôler, finissant par avoir des larmes qui coulent. Tu retrouves peu à peu ton calme, récupérant une respiration normale. Okay j'ai dû louper un ou deux épisodes là. Au final, toute cette histoire te semble pas si étrange que ça. Haz t'as déjà parlé du fait que ton frère était plutôt sexy. Et tu sais que Theo trouvait ton meilleur ami séduisant. Connaissant leur sexualité, pour toi c'était qu'une question de temps. J'exige quand même des explications. Parce que tu voulais comprendre comment tout ça c'était arrivé. Puis tu connaissait Haz, son passé avec son père. T'avais un peu peur pour la suite. Et par la même occasion, des excuses pour m'avoir lâchement abandonné hier soir. Dis-tu en jetant un regard vers ton jumeau avant de t'approcher de Haz et l'enlacer dans tes bras. Et de toi aussi hein.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageRe: Our worlds have collided {THEOZ#3 - FB   

Revenir en haut Aller en bas
 
Our worlds have collided {THEOZ#3 - FB
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Stranges Worlds
» TWO WORLDS COLLIDE ◭ (cassie&donald)
» (two worlds collide)
» Worlds : ressenssage, voyage et couchage
» [JDR/RPG] A quoi jouez vous ?

DIRTY OLD TOWN. :: get a Flash Back-
Sauter vers: