Joyeux Noël à tous ! On espère que le Papa Noël vous a gâté !
Avis aux invités : nous manquons cruellement de personnages de 30 ans et +.
Avis aux invités : Merci de bien vouloir privilégier les groupes attractive harp et lucky shamrock.

 

 Our worlds have collided {THEOZ#3 - FB 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
le moulin à parole de décembre.
avatar
name : exogenesis.
avatar : ben nordberg, morrigan. € : 801 posts : 1025 joker : 1
multicomptes : atom le petit con.

âge : tout juste vingt-six ans (25/12.) et parfois tes traits esquissent quelques années de plus, joues creusées et regard fatigué, la vingtaine entamée semble bien plus loin qu'en réalité.
métier : infirmier anesthésiste. (infirmier praticien et clinicien spécialisé en anesthésie-réanimation, médecine d'urgence & prise en charge de la douleur.)
Côté coeur : marié à opale, ta meilleure amie depuis toujours. elle a acceptée de faire ce sacrifice pour te sauver de ton père, pour préserver les apparences, alors que t'es en couple avec son frère, theobald.
http://dirtyoldtown.forumactif.com/t132-don-t-you-worry-child-ha http://dirtyoldtown.forumactif.com/t269-dust-till-dawn-haz Voir le profil de l'utilisateur
MessageRe: Our worlds have collided {THEOZ#3 - FB   Jeu 4 Jan - 19:23

Our worlds have collided
tu ne manques pas de taquiner theobald, ayant entendu à plusieurs reprises le surnom soufflé par opale à travers la porte. chaton. tu ne t'y attendais pas réellement, à un surnom dans le genre, surtout face à la carrure de theo qui est loin d'être aussi mince que la tienne. un sourire sur tes lèvres. faut avoir un utérus en commun pour gagner le droit de m'appeler comme ça. tu arques un sourcil, pouffant de rire. autant, je te cache des choses, t'en sais rien ... tu souffles, joueur, alors que tu réponds au baiser offert par theo, sa main glissant dans ta nuque. tu en frissonnes légèrement et tu pourrais plier sous sa force de caractère. mais tu ne le fais pas. non. tu laisses theo sortir de la pièce, appeler sa sœur, sans doute vers la cuisine. tu en profites pour extirper ton téléphone de la poche de ton pantalon. et tu sais toujours pas pourquoi est-ce que t'as des pantalons aussi serrés. tu grimaces faiblement en observant tes messages. dont certains de tes parents, évidemment. tu décides de ne pas y répondre, te dirigeant simplement vers la cuisine. tu connais la maison comme ta poche, après tout. tu termines par suivre theo.

haz ? tu sursautes presque en voyant opale relever les yeux vers toi, tu lui offres un sourire presque gêné. heeey. tu souffles, un peu mal à l'aise. après tout, t'as passé la nuit avec son frère jumeau ... et c'est pas rien. elle sait qu'il te plait, mais de la à sauter le pas et te retrouver dans son lit ... t'en sais trop rien, au fond. je te sers un café ? tu tournes la tête vers theo. je veux bien. tu murmures faiblement. tu fronces les sourcils en la voyant te pointer du doigt, tandis que son regard s'est posé sur theo. t'as quand même pas osé ? tu te pinces les lèvres et secoues la tête de gauche à droite. et tu sursautes alors qu'elle frappe la table, commençant à rire. t'es carrément paumé, sur le coup la, alors que tu jettes un regard interrogatif au brun. okay j'ai dû louper un ou deux épisodes là. visiblement. tu souffles en esquissant un petit sourire malgré tout. tu vois bien à son attitude qu'opale ne semble pas t'en vouloir. tu viens glisser ta doigt dans tes cheveux. j'exige quand même des explications. tu hausses les épaules. bah quoi, tu sais pas comment ça se passe au lit ? tu souffles pour la taquiner, alors que tu lui lances un regard amusé. et par la même occasion, des excuses pour m'avoir lâchement abandonné hier soir. et de toi aussi hein. tu viens prendre opale dans tes bras, déposant un baiser sur sa joue, un sourire au bout des lèvres. désolé. tu souffles avant de la relâcher. tu sais pas totalement de quoi tu t'excuses, au fond. tu relèves la tête vers theo. c'est d'sa faute, on s'est rentré dedans dans le couloir et il m'a pas laissé repartir. tu lances finalement, te mordant délicatement la lèvre inférieure, ton regard brûlant venant rencontrer celui de theo. tu clignes des yeux avant de te tourner de nouveau vers la jeune femme. il est au courant pour mon père. tu souffles simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Remplissez votre chaudron d'espoir.
avatar
name : spf
avatar : Harvey Newton Haydon ©BONNIE (exception sign) € : 1063 posts : 325 joker : 1
multicomptes : Cadell, le musicien brisé, l'addict baisé.

âge : Voilà 26 ans que ses pas foulent la terre.
métier : Artiste peintre inconnu, qui pour payer le loyer est tatoueur à l'alibi room. S'investit dans plusieurs associations, et gère Tackle Cancer pour Caem.
Côté coeur : Officiellement célibataire. Officieusement en couple depuis 5 ans avec Haz, le mari de sa sœur. Amoureux au cœur abîmé condamné aux ténèbres des instants volés.
http://dirtyoldtown.forumactif.com/t205-theobald-just-to-say-som http://dirtyoldtown.forumactif.com/t300-theobald-i-ll-stop-time-for-you Voir le profil de l'utilisateur
MessageRe: Our worlds have collided {THEOZ#3 - FB   Jeu 4 Jan - 21:55

Our worlds have collided
Elle s'était mise à rire à ton excuse sincère, le fait que tu étais occupé. En même temps, ce n'était pas comme si vous aviez recommencé ce qui s'était passé durant la nuit, tandis que vous aviez sombré sous les explications. Même si, dans un autre contexte, ses suppositions auraient pu être absolument exactes. Hum... occupé hein ? souffla-t-elle en venant déposer un baiser sur ta joue. C'était qui cette fois ? Rassure-moi, c'était pas celui de la dernière fois au moins ? Elle s'écarta pour éviter une possible réaction, mais tu te contentas de lui glisser d'être gentille, alors que tu aurais très bien pu lui demander en blaguant ce qu'elle avait contre... Melvyn ? Orion ? Ou lui signaler que la majorité des mecs que tu ramenais avaient fait un bout de route avec toi, courte, ou plus longue, ça dépendait du contexte. Tu n'étais que trop rarement le coup que d'un seul soir, et honnêtement, Melvyn devait être le seul avec qui tu avais déjà refait un tour de manège en dehors de votre histoire, au lycée, avant tes mensonges avec Shane. Opale était au courant, tu les lui avais soufflés, y compris la finalité qui faisait que vous ne feriez jamais rien entre vous, comme s'il était un frère de sang. Contrairement à Haz que tu ne voudrais jamais découvrir comme partageant un brin d'ADN. Tu t'étais finalement écarté, allant rejoindre la cafetière, te servant une tasse alors que ta jumelle observait l'apparition de celui qui s'échappait également de ta chambre...

Haz ? avant de reporter son regard sur toi, tandis que le principal intéressé laissait s'échapper un heeey., d'un air si mal à l'aise, que cela t'arracha un sourire amusé, tandis que tes iris revenaient s'attarder sur lui, et que tu lui proposais une tasse. je veux bien. Tu lui versais donc une tasse lorsque ta jumelle laissa s'échapper d'un air un peu trop sérieux : t'as quand même pas osé ? Avec un peu d'alcool, des fantasmes plein la tête, et une rencontre imprévue dans un couloir... fallait croire que t'étais capable de tout, même si la demande de la chambre venait du blond. Tu te contentas de hausser les épaules, l'air détendu. Ouais, p't'être que tu craignais un peu sa réaction quand même, alors que tu lui adressais un léger sourire en coin. Mais tu la connaissais peut-être un peu trop, puisqu'elle éclata de rire subitement, allant même jusqu'à en pleurer de rire. Haz te regarda, comme s'il essayait de comprendre, et tu haussas une nouvelle fois les épaules, d'un air de dire qu'il ne fallait pas chercher. Peut-être qu'elle pensait que ça se produirait plus tôt. Peut-être... Okay j'ai dû louper un ou deux épisodes là. visiblement. soufflas Haz, tandis que tu buvais une gorgée de ton propre café, tenant la tasse du blond entre tes doigts.

J'exige quand même des explications. Et t'aurais sans doute répliqué quelque chose du même genre... bah quoi, tu sais pas comment ça se passe au lit ? ... que ce qui t'arracha un rire amusé. Et par la même occasion, des excuses pour m'avoir lâchement abandonné hier soir... Et de toi aussi hein. ajouta-t-elle en te regardant, avant d'aller enlacer Haz dans ses bras. Des excuses alors que tu m'appelles Chaton quand tu sais que je suis pas seul ? Même pas en rêve. que tu répliquas d'un sourire taquin qu'elle ne pouvait apercevoir dans les bras de son meilleur ami. désolé. déclara le blond, alors qu'il se détachait de ta jumelle. c'est d'sa faute, on s'est rentré dedans dans le couloir et il m'a pas laissé repartir. souffla-t-il de ce regard brûlant qu'il te destina. Ce qui ne faisait que confirmer l'hypothèse qu'il faisait sans doute plus que réfléchir à ta proposition. Je plaide coupable. répondis-tu, ton regard ancré dans le sien, alors que l'instant suivant, il revenait croiser celui d'Opale. il est au courant pour mon père. Et pour ça, tu te contentas de hocher la tête, tout en te rapprochant d'eux pour tendre sa tasse à Haz, tandis que tu buvais une nouvelle gorgée de café. Tu ne voyais pas quoi ajouter, et tu ne te voyais pas parler de ta proposition de l'aider à soulager les tensions quand il en aurait besoin... Tu te doutais bien que cela allait sans doute finir sur le tapis, mais chaque chose en son temps, et sûrement pas de la part de tes lèvres. Même si Opale devait bien sentir que tu bus une gorgée supplémentaire pour taire quelque chose... que Sloan était bien l'enfoiré supposé. Il t'avait jamais vraiment apprécié... c'était réciproque, mais t'avais une raison de plus à présent. Et pour le reste... le reste, tu l'étoufferais avec autant de gorgées qu'il le faudrait.






- Ever slightly out of reach -
Revenir en haut Aller en bas
Errer comme un vagabond.
avatar
name : drvgns. aka lau(rie).
avatar : emily didonato © (ava) hoodwink (gif) tumblr (sign) valyria & r.m. drake. € : 563 posts : 290 joker : 1

âge : vingt-six ans, le quart de siècle passé, la fleur de l'âge qui s'épanouie. et pourtant la vie qui va beaucoup trop vite.
métier : elle dirige son propre refuge pour animaux depuis trois ans maintenant, ayant mis un terme à ses études pour devenir vétérinaire après son accident.
Côté coeur : mariée à son meilleur ami, haz depuis un an maintenant. pourtant son coeur est toujours à prendre, car sa relation n'est qu'une simple mascarade.
http://dirtyoldtown.forumactif.com/t683-opale-what-s-your-poison http://dirtyoldtown.forumactif.com/t743-opale-my-heart-is-nuclear Voir le profil de l'utilisateur
MessageRe: Our worlds have collided {THEOZ#3 - FB   Ven 5 Jan - 16:43

haz & theo & opaleour worlds have collided
you can't
wake up,
this is
not a dream.

Si on t'avais dis un jour que ton meilleur ami et ton frère finiraient dans le même lit, tu l'aurais probablement pas cru. Mais la vie est pleine de surprises et t'as jamais dis non aux bonnes comme aux mauvaises. Alors t'es plus amusée par la situation quand ton regard découvre celui de Haz qu'énervée. En même temps, tu ne disais pas à ton frère avec qui il devait coucher et inversement. Et Haz ne t'appartenait pas, il n'y avait pas prescription. Heeey. Tu le sens gêné, mais il n'a pas à l'être. Quoi que, tu puisses comprendre le malaise. T'essayes de ne pas perdre pied, mais t'as la sensation d'avoir louper plusieurs épisodes dans toute cette histoire. Comment en sont-ils arrivés là ? Non pas que Theo ne connaissait pas Haz, mais ils n'avaient jamais vraiment eu de véritables conversations. Ou alors, ils ne le faisaient pas en ta présence. Visiblement. Tu rigoles quand Haz te dis ça. En effet, t'étais en retard et t'avais besoin d'en savoir plus. Alors tu posas la question probablement qui ne fallait pas. Bah quoi, tu sais pas comment ça se passe au lit ? Et en plus les deux se moquent de toi, bien sur. Haha, très marrant Haz. Mais t'arrives pas à garder ton sérieux cinq secondes, t'y peux rien. Tu te retrouve prêt de Haz pour lui dire bonjour. Ce dernier te prenant dans ses bras avant de déposer un baiser sur ta joue. T'exiges alors des excuses, parce qu'ils ont osés t'abandonner la veille. Tout ça pour pouvoir se retrouver dans la chambre de Theo. Non, en vrai, tu préférais ne même pas y penser. Désolé. Que te souffles ton meilleur ami alors que ton frère refuse catégoriquement. Des excuses alors que tu m'appelles Chaton quand tu sais que je suis pas seul ? Même pas en rêve. Tu croises les bras sur ta poitrine ayant relâcher l'étreinte de Haz. Et tu fais mine que tu boudes. T'as quoi contre chaton ? C'est mignon tout plein. Tu échappes un rire, un sourire malicieux se dessinant sur tes lèvres. Puis l'excuse du t'étais pas seul ça marche pas. Je t'appelle toujours comme ça. Dis-tu pour ta défense. Puis qu'est-ce que j'en savais que c'était Haz moi, hein ? Au final la situation est comique, inattendue mais au moins t'en rigoles. Et puis Haz essaye de se défendre, accusant ton frère. C'est d'sa faute, on s'est rentré dedans dans le couloir et il m'a pas laissé repartir. Et ce dernier s'empresse de valider les dires. Je plaide coupable. Tu ris à nouveau, ces deux-là ne cesseront donc jamais de te surprendre. T'as beau connaitre ton frère depuis toujours et ton meilleur ami depuis que t'es gamine. Ils ont toujours un nouveau tour dans leur manche. Je vois. Y en a pas un pour rattraper l'autre en fait. Tu les taquines, comme tu sais si bien faire. Vous êtes peut-être fait l'un pour l'autre au final. Tu regardes ton frère puis ton meilleur ami. Dans ta tête, ils formeraient un joli couple tous les deux. Et puis tu penses à Haz, à son père. A tout ce qui se passerait s'il apprenait la vérité. Amèrement, tu regrettes vite tes paroles. Tu veux pas que ce qui s'est passé lors de ses dix-sept ans se reproduit. Tu vas pour ouvrir la bouche mais Haz te coupe dans ton élan. Il est au courant pour mon père. Ton visage se décompose petit à petit. Certes Theo sait, mais est-ce que ça ne serait pas empirer les choses ? T'es perdue. T'essayes de prendre des distances vis à vis de cette situation. Mais ça te parait difficile. Juste pour savoir, vous deux c'était juste l'histoire d'une nuit ou ? Parce que Haz aurait pas parlé de son père aussi facilement. Frère de sa meilleure amie ou pas. Tu sais que c'est un sujet sensible, que c'est une haine qui règne entre les deux Donnelly. Alors pour qu'il arrive à sortir la vérité, c'est que Theo a une certaine valeur aux yeux de Haz. Parce que, tu sais très bien Haz qu'il est hors de question que ça recommence. T'es énervée, apeurée. T'aimes pas ça, parce que ça serait mettre en danger sa vie, mais aussi celle de ton frère. Et tu peux pas, t'accepterais pas. Va falloir sérieusement qu'on parle je crois. Et c'est probablement pas ce qu'ils désirent autant l'un que l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
le moulin à parole de décembre.
avatar
name : exogenesis.
avatar : ben nordberg, morrigan. € : 801 posts : 1025 joker : 1
multicomptes : atom le petit con.

âge : tout juste vingt-six ans (25/12.) et parfois tes traits esquissent quelques années de plus, joues creusées et regard fatigué, la vingtaine entamée semble bien plus loin qu'en réalité.
métier : infirmier anesthésiste. (infirmier praticien et clinicien spécialisé en anesthésie-réanimation, médecine d'urgence & prise en charge de la douleur.)
Côté coeur : marié à opale, ta meilleure amie depuis toujours. elle a acceptée de faire ce sacrifice pour te sauver de ton père, pour préserver les apparences, alors que t'es en couple avec son frère, theobald.
http://dirtyoldtown.forumactif.com/t132-don-t-you-worry-child-ha http://dirtyoldtown.forumactif.com/t269-dust-till-dawn-haz Voir le profil de l'utilisateur
MessageRe: Our worlds have collided {THEOZ#3 - FB   Ven 5 Jan - 17:39

Our worlds have collided
cette situation était inévitable. après tout, t'as couché avec le frère jumeau de ta meilleure amie, dans sa chambre d'ado, alors que cette dernière a également dormi dans la maison. tu retiens un soupir en t'extirpant de la chambre de theo, arrivant à la cuisine, sous la surprise d'opale qui ne s'attendait visiblement pas à te voir ici. tu te mords l'intérieur de la joue, alors que t'es un peu mal à l'aise aux premiers abords. mais tu te détends rapidement. opale ne semble pas le prendre mal, de te voir ici en sachant que tu as passé la nuit avec ton frère. et tu viens la taquiner quand elle demande des explications, le rire de theo se mêlant au tien. tu as récupéré la tasse de café proposée par le brun entre temps et tu viens la porter entre tes lèvres, essayant de ne pas étouffer, au passage. haha, très marrant haz. tu hausses les épaules, un sourire amusé toujours sur le coin des lèvres, tandis que tu portes une nouvelle fois la tasse à tes lèvres. tu la poses sur le comptoir, avant de prendre opale dans tes bras pour la saluer, déposant un baiser contre sa joue et t'excusant de l'avoir un peu abandonné la veille. des excuses alors que tu m'appelles chaton quand tu sais que je suis pas seul ? même pas en rêve. tu ne peux t'empêcher de pouffer un peu, et tu te promets de retenir le surnom de theo. t'as quoi contre chaton ? c'est mignon tout plein. puis l'excuse du t'étais pas seul ça marche pas. je t'appelle toujours comme ça. puis qu'est-ce que j'en savais que c'était haz moi, hein ? tu te pinces les lèvres, observant les jumeaux se chamailler un peu. d'aussi loin que tu t'en souviennes, ils ont toujours étés comme ça et tu envies leur complicité. toi t'es le premier et à la maison vous êtes six, sans compter vos parents ... tu retiens un petit soupir. t'es proche de toute ta fratrie, mais c'est pas pareil. ton regard se plante dans celui du brun, alors que tu souffles que c'est de sa faute. et c'est vrai, après tout. c'est lui qui t'a acculé contre le mur et t'as embrassé ... tu manques de frissonner en y repensant. bien trop agréable à ton goût. je plaide coupable. un sourire se dessine sur le coin de tes lèvres sans trop que tu ne le contrôles.

je vois. y en a pas un pour rattraper l'autre en fait. vous êtes peut-être fait l'un pour l'autre au final. tu lèves les yeux au ciel, te mordant l'intérieur de la joue, t'empêchant de répliquer quelque chose que tu regretteras au bout de quelques instants. tu vois bien le regard d'opale changer un peu, et tu t'empresses de lui dire que theo est au courant, pour ton père. tu te mords l'intérieur de la joue suite à cette révélation. sans doute que tu aurais du t'abstenir, prétexter un quelconque truc pour t’échapper de la maison. tu soupires doucement. tout serait plus simple si t'avais le courage de te mesurer à ton père. juste pour savoir, vous deux c'était juste l'histoire d'une nuit ou ? tu récupères ta tasse abandonnée quelques minutes auparavant, buvant une gorgée, haussant vaguement les épaules. j'en sais rien. tu chuchotes avant de te cacher dans ta tasse, fuyant un peu le regard de ta meilleure amie. elle ne connaît que trop bien le comportement de ton père. et tu sais qu'elle s'inquiète pour toi. et pour son frère aussi. parce que, tu sais très bien haz qu'il est hors de question que ça recommence. tu fronces un peu les sourcils, perdant rapidement ton calme. je sais bien, merci. j'te rappelle que c'est moi qui ai prit la gifle. tu marmonnes. je gère, c'est bon. en réalité, tu ne gères rien du tout. tu sais pas ce qu'il s'passe dans ton esprit quand theo est près de toi et tu dois avouer que la nuit dernière était bien trop agréable pour que tu n'aies pas envie de recommencer. encore et encore. le contact de ses lèvres est fantomatique et t'as envie de l'attraper pour le coller à toi, ne te privant pas d'explorer sa bouche avec ta langue et de darder la sienne. tu te pinces les lèvres. va falloir sérieusement qu'on parle je crois. tu manques de t'étouffer avec ton café. on est adulte opale. puis une nuit n'engage à rien. tu ajoutes, un ton plus bas. tu veux pas que theo se sente blessé par tes paroles, mais c'est la stricte vérité. et tu lui as déjà dit, avant, que c'était pas vraiment possible, une relation ... tu te mords l'intérieur de la joue, secouant la tête de gauche à droite.
Revenir en haut Aller en bas
Remplissez votre chaudron d'espoir.
avatar
name : spf
avatar : Harvey Newton Haydon ©BONNIE (exception sign) € : 1063 posts : 325 joker : 1
multicomptes : Cadell, le musicien brisé, l'addict baisé.

âge : Voilà 26 ans que ses pas foulent la terre.
métier : Artiste peintre inconnu, qui pour payer le loyer est tatoueur à l'alibi room. S'investit dans plusieurs associations, et gère Tackle Cancer pour Caem.
Côté coeur : Officiellement célibataire. Officieusement en couple depuis 5 ans avec Haz, le mari de sa sœur. Amoureux au cœur abîmé condamné aux ténèbres des instants volés.
http://dirtyoldtown.forumactif.com/t205-theobald-just-to-say-som http://dirtyoldtown.forumactif.com/t300-theobald-i-ll-stop-time-for-you Voir le profil de l'utilisateur
MessageRe: Our worlds have collided {THEOZ#3 - FB   Sam 6 Jan - 12:22

Our worlds have collided
Tu la regardas croiser les bras, jouer à celle qui boudait... mais tu la connaissais trop bien. T'as quoi contre chaton ? C'est mignon tout plein. soufflait-elle déjà, en riant, alors que tu grimaçais vaguement. Elles t'appelaient comme ça depuis que t'étais gamin. Tu chipotais, parce que ça ne le faisait pas vraiment. La manière dont Haz l'avait repris un peu plus tôt te le confirmant. Puis l'excuse du t'étais pas seul ça marche pas. Je t'appelle toujours comme ça. Puis qu'est-ce que j'en savais que c'était Haz moi, hein ? Tu laissas un vague sourire esquisser tes lèvres. Tu savais pas que c'était lui, mais tu savais que j'étais pas seul. Ose dire que tu n'l'as pas fait exprès. l'accusas-tu d'un sourire redevenu taquin. Au fond, tu lui passerais tout, tu le savais. Puis Haz laissa la responsabilité de la nuit planer sur toi, parce que tu ne l'avais pas laissé repartir dans ce fameux couloir, et ce n'était pas faux, alors tu plaidas coupable, simplement, croisant son regard avant qu'il le reporte sur Opale. Je vois. Y en a pas un pour rattraper l'autre en fait. Vous êtes peut-être fait l'un pour l'autre au final. Tu laissas un ricanement répondre à ta jumelle, parce que t'avais quand même pas vu si loin, malgré l'attirance, et l'envie que ça se reproduise, celle de le protéger qui avait commencé à envelopper ton être. Et puis il y avait l'histoire de son père, celle que Haz s'empressa de préciser que tu connaissais, toi aussi. Confidences matinales, dans ta chambre, raison pour laquelle vous aviez tant tardé. Tu t'étais enfouis dans ta tasse de café, fuyant la moindre explication du pourquoi, ou de cette proposition faite au matin. Mais tu voyais bien que le visage de Op' se décomposait à mesure qu'elle réfléchissait. Elle te connaissait. Rare étaient tes coups d'un soir. T'avais presque toujours fait un bout de chemin avec eux, et ça, elle le savait. Et elle connaissait Haz également, la laissant prendre l'intégralité de la situation en tête, tandis que tu n'avais conscience que de ta propre position.

Juste pour savoir, vous deux c'était juste l'histoire d'une nuit ou ? j'en sais rien. murmura Haz, tandis que tu haussais les épaules, ce n'était pas toi qui avait le contrôle de tout ça au fond, tu l'avais donné au blond quelques instants plus tôt, dans ta chambre, sous ta proposition. Alors tu l'observais, tandis que tu buvais une énième gorgée, avant d'écarter ta tasse à moitié vide sans rien ajouter. Parce que, tu sais très bien Haz qu'il est hors de question que ça recommence. Tu plissas les yeux à l'écoute des paroles de ta sœur, celle dont tu ressentais la crainte, alors qu'elle affirmait que cette nuit ne devait pas se reproduire. je sais bien, merci. j'te rappelle que c'est moi qui ai prit la gifle. souffla Haz en perdant légèrement son calme, alors que tu restais silencieux. je gère, c'est bon. Tu haussas un sourcil, laissant tes prunelles retomber sur le visage du blond. Parce que t'étais pas certain de ça, parce qu'il t'avait rendu ton baiser quelques instants plus tôt, parce que t'étais certain qu'il crevait autant que toi de recommencer, si vos songes avaient été similaires. Tu savais que ça finirait par se reproduire, à un moment ou à un autre. Tu t'étais exposé pour que ce soit à l'un de ceux que vous... qu'il aurait choisi. Tu pinças tes propres lèvres à cette pensée, ton regard retombant sur le liquide sombre. Va falloir sérieusement qu'on parle je crois. Qui ça, "on" ? Tu relevas les yeux, croisant le regard d'Opale qui vous scrutait tous les deux, répondant à ta question muette, tandis que Haz manquait de s'étouffer. on est adulte opale. puis une nuit n'engage à rien.  souffla-t-il encore plus bas, tandis que tu déposais ta tasse sur le comptoir. Il avait raison, et pourtant, tu ne voulais pas que cela ne vous engage à rien. Il a raison, y a rien à dire. On s'est rien promis. Ou presque. Lui avait dit qu'il réfléchirait, toi, tu lui avais fait cette putain de proposition. Peut-être qu'elle le décela en même temps que toi, ce demi-mensonge qui était venu crever à tes lèvres. Enfin, rien de sérieux. Et le regard que tu dardas sur elle signifiait bel et bien que tu ne comptais pas en dire plus. Arrête de flipper, mon p'tit caillou. soufflas-tu plus tendrement, en revenant vers elle, la poussant d'un petit coup d'épaule léger, pour tenter de la dérider.




- Ever slightly out of reach -
Revenir en haut Aller en bas
Errer comme un vagabond.
avatar
name : drvgns. aka lau(rie).
avatar : emily didonato © (ava) hoodwink (gif) tumblr (sign) valyria & r.m. drake. € : 563 posts : 290 joker : 1

âge : vingt-six ans, le quart de siècle passé, la fleur de l'âge qui s'épanouie. et pourtant la vie qui va beaucoup trop vite.
métier : elle dirige son propre refuge pour animaux depuis trois ans maintenant, ayant mis un terme à ses études pour devenir vétérinaire après son accident.
Côté coeur : mariée à son meilleur ami, haz depuis un an maintenant. pourtant son coeur est toujours à prendre, car sa relation n'est qu'une simple mascarade.
http://dirtyoldtown.forumactif.com/t683-opale-what-s-your-poison http://dirtyoldtown.forumactif.com/t743-opale-my-heart-is-nuclear Voir le profil de l'utilisateur
MessageRe: Our worlds have collided {THEOZ#3 - FB   Sam 6 Jan - 23:58

haz & theo & opaleour worlds have collided
you can't
wake up,
this is
not a dream.

Tu fais semblant de faire la tête à ton frère. Mais tu sais que t'es pas crédible à ses yeux. Tu savais pas que c'était lui, mais tu savais que j'étais pas seul. Ose dire que tu n'l'as pas fait exprès. Tu ne peux t'empêcher de retenir un rire. Certes tu le savais pas seul, mais tu ne pouvais pas juste l'appeler Theo, c'était moins marrant. La prochaine fois, tu te lèveras plus rapidement, comme ça j'aurais pas besoin de t'appeler chaton. Parce que le taquiner c'était probablement ton passe temps favori. Sans lui, tu t'ennuierais au quotidien. La discussion continue, basculant sur le fait que Theo est coupable d'avoir bloqué Haz et puis la suite, tu t'en doutes bien. Pour toi, y en a pas un pour rattraper l'autre. C'est comme s'ils étaient fait pour être ensembles. Et tu manque pas d'en faire la remarque. Après tout qui de mieux pour ton frère que ton meilleur ami, et qui de mieux pour ton meilleur ami que ton frère. Enfin dans ta tête ça résonne bien. Du moins, ça semble. Mais tout ça laisse des questions se bousculer dans ta tête. Et bien vite tu déchantes. Demandant alors si c'était juste l'histoire d'une nuit ou plus. Et connaissant Haz et Theo, tu te doutes que la simple nuit risque de se transformer en plus. Et tu flippes, par rapport à Haz, à son passif. Par rapport à son père et cette homophobie qui lui ronge le sang. Et puis tu penses à Theo, ton frère, ta chair. Tu peux pas risquer de les mettre en danger. Même si tu choisis pas réellement pour eux. J'en sais rien. Haz souffle et tu ressens un malaise. Tu sais pas comment réagir. Tu veux pas que le schéma se reproduise. Je sais bien, merci. J'te rappelle que c'est moi qui ai prit la gifle. Je gère, c'est bon. Tu soupires, essayant de garder ton calme. Oui et encore c'était qu'une gifle. Je veux pas qu'il t'arrive pire encore Haz. Parce que tu tiens à lui plus qu'à n'importe qui d'autre (sans compter ton frère) et tu crains pour sa vie. T'oses pas imaginer ce que son père lui ferait s'il venait à se pointer avec un homme à nouveau chez lui. Certes tu gères, mais... j'ai peur moi ok ? Tu paniques, c'est pas dans tes habitudes, mais là tu sais plus. Ton frère, ton meilleur ami. C'était le pire scénario possible, au vu de Sloan. S'il n'avait pas été là, t'y voyais aucun inconvénient, mais là. Alors tu décides qu'il faut que vous parlez, tous les trois. On est adulte opale. Puis une nuit n'engage à rien. Sauf que Haz te coupe l'herbe sous les pieds et tu restes muette. Encore plus quand ton frère en rajoute une couche. Il a raison, y a rien à dire. On s'est rien promis. Enfin, rien de sérieux. Theo te lança un regard qui en disait long sur le fait que le reste serait muet. Alors tu devais aviser. Ton frère se rapprocha avant de te taquiner. Arrête de flipper, mon p'tit caillou. T'essayais de garder ton sérieux, de ne pas faire celle qui voulait rire. Alors que Theo vient te donner une tape sur l'épaule. Mais t'arrive pas à le rester longtemps, ne pouvant t'empêcher de rire au surnom de ton frère. Puis finalement tu secoues la tête et reprend la conversation. Non mais je suis sérieuse. Vous avez beaux être des adultes, je vous connais aussi bien l'un que l'autre. Et tu pourrais énumérer les nombreuses raisons mais tu te retiens de le faire. Parce qu'ils savent très bien de quoi tu parles. Alors oui, tu pourris l'atmosphère, mais t'y es pour rien. S'ils finissent par vouloir plus qu'une simple nuit, les problèmes vont débarquer bien trop vite. Ce que j'essaye juste de vous dire, c'est qu'ils vous faudra bien une solution si votre petite partie de jambes en l'air se transforme en grand love. Tu finis par rire de tes propres paroles. Tu sais pas trop si t'es en plein délire ou si tu vois juste. Dans tous les cas, t'es dans une incompréhension totale. Ok vous savez quoi. Oubliez ce que je viens de dire. Tu va te chercher une tasse de café que tu bois assez rapidement. Comme pour réveiller ton esprit ou tes neurones. Enfin t'en sais trop rien. En fait j'crois que je suis pas réveillée. Tu réfléchis quelques secondes. Ou sinon vous me cachez quelque chose ? Tu les scrutes, essayant de déceler au fond de leurs yeux une vérité cachée. Même si t'ignores s'il y en a une ou pas. Malgré le regard que ton frère te lançait plus tôt. En vrai j'ai pas envie de me prendre la tête. J'vous donne ma bénédiction. Y en a besoin d'une au moins ? Vous pensez que j'ai trop bu ? Tu pars dans du gros n'importe quoi. Peut-être que l'alcool d'hier mélangé au café, te remonte à la tête. T'en sais trop rien et à dire vrai, tu veux même pas le savoir.
Revenir en haut Aller en bas
le moulin à parole de décembre.
avatar
name : exogenesis.
avatar : ben nordberg, morrigan. € : 801 posts : 1025 joker : 1
multicomptes : atom le petit con.

âge : tout juste vingt-six ans (25/12.) et parfois tes traits esquissent quelques années de plus, joues creusées et regard fatigué, la vingtaine entamée semble bien plus loin qu'en réalité.
métier : infirmier anesthésiste. (infirmier praticien et clinicien spécialisé en anesthésie-réanimation, médecine d'urgence & prise en charge de la douleur.)
Côté coeur : marié à opale, ta meilleure amie depuis toujours. elle a acceptée de faire ce sacrifice pour te sauver de ton père, pour préserver les apparences, alors que t'es en couple avec son frère, theobald.
http://dirtyoldtown.forumactif.com/t132-don-t-you-worry-child-ha http://dirtyoldtown.forumactif.com/t269-dust-till-dawn-haz Voir le profil de l'utilisateur
MessageRe: Our worlds have collided {THEOZ#3 - FB   Dim 7 Jan - 13:10

Our worlds have collided
tu savais pas que c'était lui, mais tu savais que j'étais pas seul. ose dire que tu n'l'as pas fait exprès. la prochaine fois, tu te lèveras plus rapidement, comme ça j'aurais pas besoin de t'appeler chaton. tu arques un sourcil en observant les jumeaux se chamailler au sujet de ce surnom que tu comptes bien retenir, pour emmerder theo, si vous venez à vous revoir. tu te mords l'intérieur de la joue quand la conversation change littéralement. tu te doutes bien qu'opale s'inquiète pour toi. son frère. pour vous. parce que t'es pas certain de réussir à te limiter à une seule nuit avec le brun ... et tu as bel et bien envie d'accepter la proposition de theo ... après tout, qui sera au courant, s'il ne s'agit que de quelques nuits isolées ? tu te pinces les lèvres discrètement. oui et encore c'était qu'une gifle. je veux pas qu'il t'arrive pire encore haz. tu arques un sourcil, observant ta meilleure amie. qu'est ce que tu veux qu'il fasse ? qu'il me batte parce que j'suis gay ? je porterais plainte contre lui. homophobie. coups et blessures. ça devrait suffire, non ? tu lâches, presque ironique. parce qu'elle a raison, opale. elle a raison de s’inquiéter parce qu'elle connaît ton père. certes tu gères, mais... j'ai peur moi ok ? tu hoches faiblement la tête et viens prendre la jeune femme dans tes bras quelques secondes, la rassurant une nouvelle fois. vous êtes adultes avec theo et rien ne vous obliges à recommencer ou non. il ne s'agissait que d'une nuit. même si une parie de toi aimerait que ce soit bien plus. il a raison, y a rien à dire. on s'est rien promis. enfin, rien de sérieux. arrête de flipper, mon p'tit caillou. tu glousses à l'entente de ce surnom, alors que theo s'est approché de sa sœur pour la rassurer également. non mais je suis sérieuse. vous avez beaux être des adultes, je vous connais aussi bien l'un que l'autre. tu fronces les sourcils et termines ta tasse de café avant de la poser sur la table, glissant tes doigts dans tes cheveux. j'suis pas un accro au cul non plus. tu souffles en te pinçant les lèvres. c'est vrai, en plus. c'est rare que tu te laisses aller avec d'autres hommes. ce que j'essaye juste de vous dire, c'est qu'ils vous faudra bien une solution si votre petite partie de jambes en l'air se transforme en grand love. tu arques un sourcil, légèrement curieux. c'est que dans les films, que ça arrive ce genre de trucs. tu murmures. et tu ne peux t'empêcher un regard en direction de theo, cherchant ses prunelles océans dont tu as déjà bien du mal à te passer. et t'as vraiment aucune idée de ce que tu peux bien ressentir ou commencer à ressentir pour le brun. ok vous savez quoi. oubliez ce que je viens de dire. tu te pinces les lèvres, l'observant de faire un café. en fait j'crois que je suis pas réveillée. ou sinon vous me cachez quelque chose ? tu hausses les épaules, te mordant l'intérieur de la joue. ouai y'a un truc je t'ai pas dis. en réalité, j'suis une meuf et on va avoir un enfant. tu lâches, un rire sur les lèvres, alors que tu te fous clairement de l'était de ta meilleure amie. bon en réalité t'es pas beaucoup mieux et t'as toujours mal au crâne. en vrai j'ai pas envie de me prendre la tête. j'vous donne ma bénédiction. y en a besoin d'une au moins ? vous pensez que j'ai trop bu ? tu lances un regard mi-interrogateur, mi-amusé à theo. t'as rarement vu opale dans cet état et tu n'imagines pas tout ce qu'elle a pu boire hier. t'as juste une petite gueule de bois, t'en fais pas. tu viens frotter ton visage entre tes mains, les lèvres légèrement pincées, tandis que tu observes ta meilleure amie. tu devrais retourner te coucher ? tu tentes, te doutant qu'elle le fasse puisqu'il faut encore ranger la maison. mais tu veux bien te dévouer pour leur donner un coup de main.
Revenir en haut Aller en bas
Remplissez votre chaudron d'espoir.
avatar
name : spf
avatar : Harvey Newton Haydon ©BONNIE (exception sign) € : 1063 posts : 325 joker : 1
multicomptes : Cadell, le musicien brisé, l'addict baisé.

âge : Voilà 26 ans que ses pas foulent la terre.
métier : Artiste peintre inconnu, qui pour payer le loyer est tatoueur à l'alibi room. S'investit dans plusieurs associations, et gère Tackle Cancer pour Caem.
Côté coeur : Officiellement célibataire. Officieusement en couple depuis 5 ans avec Haz, le mari de sa sœur. Amoureux au cœur abîmé condamné aux ténèbres des instants volés.
http://dirtyoldtown.forumactif.com/t205-theobald-just-to-say-som http://dirtyoldtown.forumactif.com/t300-theobald-i-ll-stop-time-for-you Voir le profil de l'utilisateur
MessageRe: Our worlds have collided {THEOZ#3 - FB   Lun 8 Jan - 22:26

Our worlds have collided
Vos chamailleries se poursuivaient au sujet d'un misérable surnom, qui pourtant, avait chagriné ta fierté quand Haz l'avait repris. Et puis il fallait avouer que cela cassait un peu ta virilité que d'être comparé à un chaton. La prochaine fois, tu te lèveras plus rapidement, comme ça j'aurais pas besoin de t'appeler chaton. La prochaine fois, t'utiliseras mon prénom. répliquas-tu d'un petit sourire taquin. Certes, t'avais la fierté amoché, mais il y avait pire dans la vie, et il fallait le reconnaître. La preuve en fut de cette conversation qui dévia en direction d'inquiétudes qui n'avait rien à faire le lendemain d'une soirée un peu trop arrosée, le cerveau en vrac qui semblait vouloir jouer du tambour pour les heures à venir. Et tu avais haussé un sourcil en écoutant Haz expliquer qu'il gérait la situation, parce que tu n'étais pas certain que ce soit le cas véritablement, après tout il n'avait pas rejeté tes lèvres ce matin, et il avait dit qu'il réfléchirait à ta proposition au fond. Oui et encore c'était qu'une gifle. Je veux pas qu'il t'arrive pire encore Haz. Pire ? Tu plissas les yeux, venant scruter l'intéressé qui répondait déjà. qu'est ce que tu veux qu'il fasse ? qu'il me batte parce que j'suis gay ? je porterais plainte contre lui. homophobie. coups et blessures. ça devrait suffire, non ? L'ironie aux lèvres du blond, tandis que tu laissais tes doigts se crisper, l'idée qu'on s'en prenne au blond venant t'étouffer, te laissant incapable de ne pas réagir. Et tu ne savais pas vraiment quoi en penser. Tu menas finalement ta tasse à tes lèvres, silencieux durant cet échange. Certes tu gères, mais... j'ai peur moi ok ? Haz se rapprocha, venant prendre ta jumelle dans ses bras, pour la rassurer, apaiser ses craintes. Puis elle voulut parler de la situation, laissant le blond affirmer que vous étiez adulte, et tu en rajoutas une couche, affirmant que vous ne vous étiez rien promis... de vraiment sérieux. Avant de te rapprocher pour lui souffler d'arrêter d'avoir peur ainsi, incluant un petit surnom de ton cru, qui parvint à la faire rire.

Mais elle retrouva un peu trop vite son sérieux, secouant la tête de gauche à droite. Non mais je suis sérieuse. Vous avez beaux être des adultes, je vous connais aussi bien l'un que l'autre. j'suis pas un accro au cul non plus. souffla Haz, sauf que Theo n'était pas certain que c'était ce que voulait dire Opale. Pour la simple et bonne raison, que oui, tu te connaissais. Tu savais que t'étais du genre à faire un bout de chemin plutôt que de te proposer pour satisfaire les besoins d'un blond. Aussi passas-tu une main dans tes cheveux sans rien ajouter. Ce que j'essaye juste de vous dire, c'est qu'ils vous faudra bien une solution si votre petite partie de jambes en l'air se transforme en grand love. Tu laissas un petit rire s'extirper de tes lèvres, à l'idée du grand amour auquel elle faisait référence. Pas que t'y croyais pas, mais tes histoires s'étaient toutes soldées par un adieu, à un moment ou à un autre, et même si tu le cherchas du regard, croisant ses yeux qui semblaient vouloir également trouver les tiens, alors qu'il murmurait... c'est que dans les films, que ça arrive ce genre de trucs. Que dans les films, et pourtant, même s'il n'y avait eu une nuit, et peut-être trop de rêve, l'envie de le protéger, et... de goûter à nouveau à ses lèvres, tu pouvais pas aller dans ce sens. Ca expliquerait... mais non, vous ne vous connaissiez pas assez finalement, pas vrai ? Sérieux Op', le grand love ? que tu soufflas, détournant le regard, alors que ta sœur se mettait à rire. Ok vous savez quoi. Oubliez ce que je viens de dire. En fait j'crois que je suis pas réveillée. Ou sinon vous me cachez quelque chose ? Elle vous observait et tu tins bon, il n'était pas question de parler de ce que tu avais proposé au blond, tu le laissas donc répondre par une connerie, ricanant à ton tour. ouai y'a un truc je t'ai pas dis. en réalité, j'suis une meuf et on va avoir un enfant. Ah ouais ? que tu soufflas sans pouvoir le retenir, mordillant finalement ta lèvre alors que tu crevais d'envie de lui dire que vu que c'était lui qui... la veille... ça risquait d'être compliqué. T'étais pas certain que ton mal de crâne ne te ferait pas dire des conneries, alors que t'avais un sourire taquin dessiné sur tes lèvres. En vrai j'ai pas envie de me prendre la tête. J'vous donne ma bénédiction. Y en a besoin d'une au moins ? Vous pensez que j'ai trop bu ? Tu laissas un nouveau rire s'esquiver de tes lèvres, mais tu te disais que peut-être une bière de bon matin ferait passer ton mal de crâne, même si l'idée d'en avaler ne serait-ce qu'un gorgée te rendait malade. Tu te contenterais d'un café. t'as juste une petite gueule de bois, t'en fais pas. qu'il souffla après un petit regard interrogateur dans ta direction. tu devrais retourner te coucher ? Tu t'es levée trop tôt, c'est pour ça. Va dormir un peu.  Une heure ou deux. Après tout, normalement, vous aviez largement le temps avant le retour de votre mère, ce qui pouvait lui laisser la possibilité de dormir une heure ou deux, pendant que tu commençais à ranger. Mais pour ça, t'aurais besoin d'un autre café... peut-être même d'une cafetière entière. Je vais commencer à ranger.




- Ever slightly out of reach -
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageRe: Our worlds have collided {THEOZ#3 - FB   

Revenir en haut Aller en bas
 
Our worlds have collided {THEOZ#3 - FB
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Stranges Worlds
» TWO WORLDS COLLIDE ◭ (cassie&donald)
» (two worlds collide)
» Worlds : ressenssage, voyage et couchage
» [JDR/RPG] A quoi jouez vous ?

DIRTY OLD TOWN. :: get a Flash Back-
Sauter vers: