Joyeux Noël à tous ! On espère que le Papa Noël vous a gâté !
Avis aux invités : nous manquons cruellement de personnages de 30 ans et +.
Avis aux invités : Merci de bien vouloir privilégier les groupes attractive harp et lucky shamrock.

 

 (tessa), the simplest kind 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Un mouton, deux moutons...
Tessa Dyer
name : marie.
avatar : ejt (@riverdale). € : 1889 posts : 998 joker : 1
(tessa), the simplest kind Tumblr_oakd1i965H1shdbazo5_250
âge : à vingt-sept ans, elle devrait avoir sa vie planifiée, elle devrait être sure de tout. pourtant, c'est l'inverse, et tout part en vrilles. (12/04)
métier : ses grands rêves morts déception après déception, aujourd'hui tessa a un job "réaliste", elle est bibliothécaire, elle tourne en rond, ici, à dublin- c'est mieux comme ça, non?
Côté coeur : elle est en couple, techniquement. seule, la plupart du temps, à s'poser des questions.
https://dirtyoldtown.forumactif.com/t466-tessa-the-simplest-kind https://dirtyoldtown.forumactif.com/t494-tessa-young-dumb-broke Voir le profil de l'utilisateur
Message(tessa), the simplest kind   (tessa), the simplest kind EmptySam 16 Déc - 15:19

tessa dyerfeat eliza taylor
will you be able to catch the leprechaun ? he's waiting for you.

identité : le nom de dyer ne sonne les cloches de personne et n'a pas particulièrement d'importance dans la grande dublin. c'est un patronyme parmi tant d'autres. elle porte le nom simple de tessa; avec lynn pour deuxième prénom.

naissance : à vingt-sept ans, il paraît qu'elle doit avoir sa vie précisément faite dans sa tête; c'n'est pas du tout le cas, malheureusement. la ville d'où elle vient, c'est limerick, en irlande; le petit endroit d'où elle a construit des rêves fous et disproportionnés, des erreurs.

origines : quelque part dans ses veines, il y a quelques gouttes de sang anglais, quelques brins d'adn français; mais tessa, elle est née en irlande (elle a l'accent qui le prouve) et y est toujours - c'est pas faute d'avoir rêvé d'ailleurs.

statut : à dublin, à ce stade de sa vie, rien de mieux que d'être en couple et heureuse, elle dirait presque, pour mieux se persuader qu'elle a un parfait contrôle de sa vie amoureuse. c'est pas faute d'être bisexuelle, d'avoir toutes les portes ouvertes, soi-disant toutes les chances d'être deux fois plus heureuse en amour ou au pieu; la réalité est forcément plus compliquée que les préjugés.

occupation : ($$$$$$), elle est bibliothécaire, plus souvent "archiviste" qu'elle dirait, elle-même. on lui confie les tâches ingrates, qui consistent généralement à ranger les bouquins écrits par d'autres, conseiller des gens qui n'y connaissent rien, supporter les gamins qui touchent à tout dès qu'ils viennent dans les rayonnages. dans les allées poussiéreuses, là-bas, elle est loin des quelques rêves de lumière qu'elle a pu cultiver.

situation familiale : tessa, elle a un frère en prison qu'elle n'a pas vu depuis des années, une sœur parfaite avec qui elle a une relation houleuse, deux parents qui lui rappellent constamment qu'elle pourrait être plus "comme sa sœur", plus responsable, plus adulte, plus réaliste. c'est compliqué, chez les dyer, même pas "l'amour vache" comme on peut l'entendre; tessa, elle les aime ses parents- assez pour que leurs jugements lui fassent un mal de chien.

arrivée à dublin : poser ses bagages à dublin est l'acte le plus impulsif - et stupide, diraient certains - qu'elle n'ait jamais commis, tessa. voilà neuf ans maintenant qu'elle est là, frêle jeune fille naïve de dix-huit ans qui s'est pris une baffe de réalité dans la tête. ironiquement, malgré tout, c'est le soutien, quoique critique, de ses parents, qui lui permet de rester en ville et de n'pas complètement perdre la face. difficile de n'pas vivre avec des regrets, parfois.
mary-w. marie twenty-smh frankreich inventé bazzart!

beaming sheep nonchalante, créative, frivole, spontanée, attentive, fêtarde, pleine d'humour, joviale, attentionnée, sensible, précise, cultivée, dissipée, diverse, touche à tout, artiste, susceptible, naturelle, confiante, romantique dans l'âme, dynamique.

Quel est ton mythe irlandais favori ?elle n'est pas vénale, Tessa, mais l'idée qu'un nabot "surfant" sur des arc-en-ciel et distribuant de la chance partout autour de lui puisse exister, lui est particulièrement plaisante. Ouais, à de nombreuses occasions, la blonde a aimé croire qu'un petit farfadet pourrait venir pour lui souffler un peu de chance pour se sortir de mauvaises passes et un peu redorer sa vie. Les histoires qui font peur, c'est très peu pour elle, et même si elle peut aimer se faire entraîner dans la campagne irlandaise pour y découvrir des sites archéologiques aux histoires complètement dingues qui lui font faire les gros yeux, elle n'en reste pas moins à avoir une culture limitée à ce niveau-là. Elle n'est pas superstitieuse faut dire, quels que soient ses nombreux défauts. Au final, Tessa se retrouve à être une simpliste,
appréciant avec amusement toutes les fois où un Leprechaun apparaît dans un livre ou sur l'écran de sa télévision - on n'parle presque que de ça, quand on fait référence aux mythes irlandais, c'est une question d'identité on-ne-peut-plus basique.
Dublin est-il ton home sweet home ?à Dublin, la blonde a déjà eu l'occasion de connaître les peines de cœur, les déceptions, le bonheur, la surprise. Elle s'est amusée ici, a pleuré ici, s'est fait des amis et s'est construit une vie. Et ouais,
elle n'se voit certainement pas rentrer au bercail, quand bien même les doutes l'aient poursuivie pendant des années. Avec son petit appartement, son couple, ses habitudes, Tessa est souvent prête à garantir qu'y'a rien - ou peu de choses - qu'elle désirerait changer dans sa vie (à quoi lui servirait un Leprechaun, alors, me direz-vous?).
Depuis neuf ans qu'elle est là, qu'elle lutte contre ses propres hésitations et les réticences des autres, la jeune femme aime se considérer chez elle,
quand elle pense à Dublin. Elle a au moins ça, quoiqu'il advienne.
(un) l'argent n'a jamais été une prise de tête, pour tessa; elle a grandi dans un milieu favorisé, sans devenir particulièrement exigeante ou pourrie-gâtée, mais elle n'a jamais eu à souffrir du manque, du stress ou de l'inquiétude dues à un compte en banque flirtant autour du 0. encore aujourd'hui, ses parents la soutiennent généreusement, elle vit confortablement, elle pourrait très bien payer son loyer par elle-même: mais tessa a aussi conscience du fait que ce n'serait pas le monde du travail qui la traite comme une moins que rien, ou le salaire qu'elle obtient chaque mois, qui lui permettrait de vivre comme elle vit aujourd'hui. le soutien de ses parents, alors, elle l'apprécie, elle le valorise, comme elle l'a toujours fait. elle est très proche de sa famille, malgré leurs "exigences", assurée pourtant, qu'eux, ils rêveraient qu'elle soit mieux, en beaucoup de choses. (deux) la blonde est une mélomane dans l'âme; emmenez-la à un concert et vous monterez tout de suite dans son estime. elle aime tous les genres de musique, ou presque, elle aime les cultures inhérentes aux mélodies et surtout, elle écoute tout le temps de la musique. à ses yeux, il n'y a évidemment rien de mieux qu'une vraie bonne acoustique pour toute la maison; elle n'aime pas écouter sa musique avec un casque ou des écouteurs, comme si c'n'était quelque-chose qui n'appartenait qu'à elle. jour après jour, elle peut transporter le monde autour d'elle dans des univers totalement différents et opposés: évidemment, ça fait d'elle une rude adversaire au blind test. petite fille, tessa a appris à jouer du piano et du violoncelle. elle sait également jouer de la guitare, et n'a pas peur de pousser la chansonnette. jeune fille, elle a eu des rêves disproportionnés, des putains d'idées plantées dans sa tête qui l'ont poussée sur de nombreuses scènes, face à de nombreux producteurs, pour essayer d'devenir quelqu'un. maintenant, tout ce qu'elle fait, c'est écouter la musique des autres, en sachant que l'occasion est passée. (trois) tess est loin d'être timide; une fille débarquant dans la grande dublin pour essayer de la conquérir et aller plus loin encore, aurait dû être forcément impressionnée, au moins un peu. mais la dyer a toujours eu ce naturel jovial et sociable, qui lui a ouvert bien des portes. aux fêtes d'étudiants, dans les couloirs, dans les amphithéâtres, elle a toujours eu une aisance indéniable à faire connaissance avec les uns et les autres, et à vraiment cultiver ces relations. tessa n'est pas fausse ou manipulatrice, elle ne se lie pas avec les gens par hypocrisie; bien au contraire, sa propension à aller vers les autres est toujours honnête - ce qui peut surprendre, dans le monde actuel. tessa aime avoir des amis, les côtoyer, et alimenter ses relations; évidemment, elle a probablement plus de "potes" que d'amis-amis, mais elle ne quantifie pas tant que ça ses efforts pour autant. elle connait pourtant bien, l'arôme acide de la trahison. (quatre) n'en déplaise aux pragmatiques, tessa est une artiste dans l'âme; son univers privé est quand elle peint, quand elle joue de la musique, ou pour les rares - très rares - fois où elle ignore le reste du monde, un casque de musique collé sur les oreilles. elle aime être seule dans ce genre de moments, elle aime prendre son temps et faire les choses de façon posée. son travail révèle d'elle un côté très précis et patient, calme et apaisant - presque une parfaite opposition de la fille énergique qui aime se révéler au monde. des déceptions qu'elle sent faire flotter dans l'air de sa famille, des problèmes insidieux et normaux qui se créent chez les siens, là-bas, à la maison, elle en livre parfois ses impressions à travers son travail, dans des confessions que rares entendent. elle n'aime pas livrer ses fragilités, ses faiblesses, ses craintes; tessa est difficilement sentimentale ou tendre face à n'importe qui. elle sait très bien se parer d'un masque d'assurance, d'amusement, de simplicité. probablement qu'elle n'a jamais été blessée plus qu'un autre en amour, en amitié ou dans la vie de tous les jours, mais faut bien qu'elle fasse face, quand même. (cinq) on peut facilement dire de tessa qu'elle n'réfléchit pas forcément, avant d'agir; parfois, elle peut avoir de grandes ambitions pour un rien - comme organiser une fête d'anniversaire géante pour un ami, deux jours avant celui-ci, se donnant tout un tas de missions à faire à la va-vite. tessa s'est souvent retrouvée à "concrétiser" avec des personnes qui n'en valaient pas la peine, des gens qui ont froissé son égo et l'ont poussée à se poser plein de questions sur elle-même. sans être impétueuse, ou inconsidérée, elle est un peu imprudente, tessa; elle prend la vie comme elle vient, elle agit avec son cœur capricieux et souvent, ça l'use et le brise. le dernier exemple en date, c'est quand sur facebook, elle a vu un avis de recherche pour une famille d'accueil pour un petit chien, âgé d'un mois. désormais, elle met tout son cœur et déverse tout son temps à en prendre soin, mais beaucoup diraient que se proposer en premier lieu, était stupide. (six) elle est une gourmande dans l'âme, tessa; tout ce qui est joli l'attire, alors forcément, souvent elle rentre avec des pâtisseries ou des viennoiseries. quand elle prend le temps de se faire un beau et bon repas, elle se sent le besoin de l'exhiber un peu partout, et au moins, de bien le déguster. elle n'a pas de problème à ce niveau-là, tessa, elle aime la nourriture sans s'en cacher: elle aime cuisiner, elle aime découvrir de nouvelles choses, être curieuse, et offrir aux autres. passer des heures à cuisiner un gâteau ou un plat - plus ou moins réussi - pour quelqu'un à qui elle tient, n'est certainement pas un problème. elle est capable de déployer des efforts incroyables, pour les anniversaires, les noëls des autres - tessa est une bonne amie à avoir, dans les bons et les mauvais moments tout à la fois. (sept) mais que les obsédés de la santé se rassurent, tess aime aussi le sport. enfin... modérément. elle pratique le yoga et le pilate depuis bien longtemps maintenant (depuis qu'elle a débarqué à dublin, vers ses dix-neuf ans) et ce simple fait lui prodigue une souplesse fort intéressante. sans aller faire un jogging d'une heure à travers le parc voisin tous les matins, tess aime aussi la natation et la danse; des sports qu'elle pratique pour le loisir, comme ça, au gré de ses envies. au pire, elle répond facilement à ses potentiels détracteurs, qu'elle passe ses journées à marcher un certain nombre de kilomètres, dans les rues, à travers son lieu de travail ou en attendant les transports en commun. y'a pas de quoi s'inquiéter au niveau de la santé de la blonde, tout va bien; et puisqu'elle n'aime pas particulièrement les hôpitaux, les risques et les inquiétudes de ce genre, elle fait bien attention à elle. (huit) tessa est ce qu'on appellerait une décomplexée; ça n'a pas été faute d'avoir été "conne" qu'elle dirait, à une époque, timide et effrayée face aux premières courbes féminines qu'elle a découvertes. probablement est-ce le contact d'autres qui l'a émancipée, sa façon de dessiner qui a évolué, les corps des autres qu'elle a côtoyés qui l'ont faite évoluer, pour le meilleur. elle aime, d'ailleurs, dessiner les corps, les apprécier de ses yeux, les retenir dans sa mémoire - elle assume son corps à elle, et est très à l'aise avec celui-ci. il n'y a rien de plus stupide pour elle, qu'une femme qui n'ose pas parler de ses seins, de ses règles ou de toutes ces choses propres à la féminité. elle, elle s'assume sans forcément s'exhiber, elle s'amuse sans se prendre la tête; elle est beaucoup plus à l'aise à jouer avec l'extérieur, les apparences et le réel, qu'à assumer ses pensées, son cœur, ses failles, ses échecs ou ses craintes. (neuf) loin de l'image proprette de la fille avec ses beaux cheveux blonds, dans sa famille de gens aux cheveux blonds, tessa est capable de jurer comme une délinquante, quand la situation s'y prête. elle n'est pas habituée à mâcher ses mots, surtout quand elle se retrouve à compiler beaucoup de ses sentiments, gardés sous pression derrière une bonne humeur dont elle a besoin pour garder le nord. elle se défend décemment bien, apte à tout d'un coup, balancer une remarque acerbe à même de tout faire dégénérer autour d'elle. tessa aime les gens francs de toute manière, ceux qui s'assument comme elle, ceux qui aiment la simplicité, ceux qui n'se cachent pas derrière trois tonnes de mystère. sans doute n'a-t-elle qu'à moitié conscience qu'au final, trop souvent, c'est elle qui s'avère bien mystérieuse. (dix) en apparences pourtant, on pourrait facilement la juger de "blonde" et se contenter de ça; tessa donne l'image de quelqu'un de dissipé et incapable de décider sa vie. elle a un job minable aujourd'hui, loin de ses rêves de devenir chanteuse, ou de ses rêves de devenir peintre, ou ceux de devenir chef cuisinier, ou écrivaine, ou musicienne, ou danseuse. loin même de la petite fille qui avait pu, à une époque, aspirer à devenir vétérinaire. elle est comme ça, tess, capricieuse et indécise, et trop consciente qu'au final, elle a juste fait du surplace dans sa vie, quand beaucoup d'autres autour d'elle ont avancé, et atteint leurs buts.
my crazy lifestyle
„ Never be ashamed of who you are “



Dernière édition par Tessa Dyer le Dim 17 Déc - 3:08, édité 23 fois
Revenir en haut Aller en bas
Un mouton, deux moutons...
Tessa Dyer
name : marie.
avatar : ejt (@riverdale). € : 1889 posts : 998 joker : 1
(tessa), the simplest kind Tumblr_oakd1i965H1shdbazo5_250
âge : à vingt-sept ans, elle devrait avoir sa vie planifiée, elle devrait être sure de tout. pourtant, c'est l'inverse, et tout part en vrilles. (12/04)
métier : ses grands rêves morts déception après déception, aujourd'hui tessa a un job "réaliste", elle est bibliothécaire, elle tourne en rond, ici, à dublin- c'est mieux comme ça, non?
Côté coeur : elle est en couple, techniquement. seule, la plupart du temps, à s'poser des questions.
https://dirtyoldtown.forumactif.com/t466-tessa-the-simplest-kind https://dirtyoldtown.forumactif.com/t494-tessa-young-dumb-broke Voir le profil de l'utilisateur
MessageRe: (tessa), the simplest kind   (tessa), the simplest kind EmptySam 16 Déc - 15:20

A beautiful Story
Il n’avait jamais été clairement dit, au sein de la famille Dyer, que les parents attendaient de grandes choses de leurs enfants. Élevés dans leur belle maison de banlieue chic, entourés de toutes les attentions du monde, choyés, excusés pour leurs petites rixes, Tessa, son frère et sa sœur avaient l’allure d’enfants dorés. La blonde avait toujours su qu’au moins jusqu’à un certain degré, les photos familiales où ils étaient tout sourires, étaient gardiennes de mensonges qu’il était bien difficile de mettre en mots. Mais à Limerick, mieux valait n’pas trop se poser de question. Maintenant qu’ils sortaient de la salle d’audience, la fille cadette avait plus nettement que jamais, l’assurance que désormais, toutes les attentes reposaient sur elle. Colin venait d’être condamné à huit ans de réclusion criminelle, pour avoir participé à un cambriolage; un petit truc, dans une petite boutique, d’un petit quartier. ‘Petit’ pourrait être le mot pour décrire la chose: petit larcin, petit groupe, petites précautions. Personne n’avait été blessé, personne n’avait rien perdu: la bande de jeunes de son frère était ressortie avec de l’alcool et quelque-chose comme deux cents pauvres euros. Huit ans pour ça; la sentence avait été passée comme un coup de massue. Au moins sur la tête de la petite soeur, en tout cas. A observer autour d’elle, Tessa se sentait être la seule à avoir été sonnée; ses parents étaient toujours grimés des mêmes assurances, droits et fiers. Ils discutaient avec l’avocat; presque de choses et d’autres, de sujets mondains. Certainement pas d’une quelconque option pour sortir Colin de la prison vers laquelle il se dirigeait, là maintenant. Tess les avait vus passer les menottes aux poignets de son frère; il avait été traité comme tous les autres, Colin. Celui qui avait eu l’idée, celui qui avait tiré une balle dans les étales à peine étaient-ils rentrés, pour effrayer le commerçant. Celui qui avait écrasé son poing contre la victime, pour le sonner. Encore et encore, le blâme avait tourné dans le groupe des trois jeunes; un qui avait fait ci, un qui avait fait ça. Les parents Dyer disaient ‘ne pas savoir qui croire’, Tessa, elle, elle voulait quand même croire que quand son frère la regardait droit dans les yeux et lui promettait des choses, il était sincère. Mais elle n’en dit rien; elle était mineure après tout, elle n’avait pas son mot à dire, elle était même facilement ignorée par le triangle de langues qui parlaient, parlaient, de mots qu’elle n’comprenait pas. Ses parents étaient déjà occupés à penser aux honoraires, à ‘la suite’, à ce qui viendrait pendant que Colin pourrirait, seul, en prison. Il était évident que personne chez les Dyer n’irait lui rendre visite; pas comme ça, pas maintenant, pas alors qu’il était un criminel. La blonde alors, n’pouvait que vouloir profiter du calme qui lui était autorisé jusque-là: si elle parlait, elle craignait presque de rejoindre le banc des déceptions cuisantes de la famille. Et si elle restait muette, alors d’ici quelques jours, quelques semaines, peut-être quelques mois, ses parents prendraient l’habitude de faire reposer toutes leurs attentes sur elle, et elle uniquement.

Dublin. Elle était enfin à Dublin. Ç’aurait presque pu paraître stupide aux yeux de certaines personnes, qu’une jeune fille du fond de l'Irlande puisse se satisfaire autant de poser ses cartons dans un appartement en plein cœur de la capitale. Elle qui aurait voulu aller plus loin encore. C’est pas comme si elle avait traversé la moitié du pays. Non, sa famille était encore proche, et son frère était emprisonné dans le secteur; un incessant rappel que lui lançait la réalité, trop souvent. Tessa avait conscience de n’être que dans une semi-liberté: elle n’était pas la jeune femme indépendante, croquant la vie à pleines dents, qu’elle aurait voulu être. Non, ce bel appartement dans un des quartiers les plus chics du coin, elle le devait à ses parents, et à ses parents exclusivement. Ils avaient sévèrement sélectionné les quartiers dans lesquels elle pourrait loger - les quartiers «saufs», et ceux qui ne la sépareraient pas trop de son Université - celle qu'elle avait accepté de rejoindre pour leur faire plaisir, parce qu'ils n'pouvaient pas, ils n'pourraient jamais, complètement soutenir ses rêves à elle. Le prestigieux Trinity College. Ah, ses parents étaient définitivement fiers, de tous les accomplissements qui l’avaient amenée ici: en tout cas, ils se plaisaient plus souvent à dire que leur fille allait à Trinity, qu’à avouer pour quoi elle y allait. Du monde de Tessa, il n’semblait y avoir que Tessa pour voir un réel intérêt dans des études de littérature et d'anglais classique - ‘langues’, lui avait-on répondu. Mais non, elle était partie sur les vieux bouquins et le parlé des anciens, rien d’autre que l’ambitieux projet d’un jour écrire. 'Si la musique n'marchait pas', qu'elle rajoutait bien assez vite, au grand dam de ses parents. Elle en était encore loin, de tout ça; et ces rêves-là, ils étaient suspendus à la bonne volonté de ses parents. Une réalité qui rendait la Dyer on ne peut plus consciente des choses: cet appartement, cette vie à Dublin, elle la garderait tant qu’elle serait dans les bonnes lignes de conduite, tant qu’elle n’deviendrait pas trop ambitieuse, trop irréfléchie aux yeux de sa famille. Au moins, elle était loin, bien loin de cambrioler un petit magasin avec un flingue et une bande de potes. Mais quand même, on n’allait pas lui laisser beaucoup de marge de liberté. Elle aurait été stupide de croire le contraire. Ce songe, vint voiler l’entrain de la blonde, pour quelques secondes à peine. Dublin était grande, cosmopolite, pleine de possibilités - et mine de rien, enfin, enfin elle avait atteint un de ces objectifs longtemps cultivé. Elle avait quitté la maison, l’ambiance lourde des jours chargés de tension. Elle avait quitté les photos de famille, avec le visage de son frère, dont on n’parlait plus. Et peut-être bien qu’un beau jour, elle arriverait à n’répondre qu’à elle-même. « Babe, j'vais mettre celui-ci dans la chambre. » pour l'heure, elle n'y était pas; elle mentait à ses parents sur la présence de Neve à ses côtés. Elle mentait sur les désirs qui l'avaient conduite jusqu'ici, loin de chez elle. Elle mentait aussi sur Neve, sur le fait qu'elle l'aimait - qu'elles s'aimaient, et que ça lui donnait des ailes.

« Ca va aller, Tess… » avec n’importe qui d’autre, Tessa aurait presque été persuadée qu’on lui parlait avec pitié, une caresse du pouce léchant le coin de sa joue pour détendre les traits qui s’était contractés sur son visage. Mais c’était Neve ; Neve qui partageait sa peine – elle l’espérait en tout cas, quand bien même ça semblait trop douloureux pour être supportable. Depuis combien d’temps se connaissaient-elles ? Elles avaient arrêté de compter, quand elles s’étaient retrouvés dans leurs garages, une fois chez l’une, une fois chez l’autre, avec leur bande, à chanter à tue-tête et à s’construire des rêves disproportionnés dans la tête. Dublin, ç’avait été leur chance, leurs envies, leur vie, arrachée aux préjugés des autres. « C’est pas moi qui suis censée dire ça ? » et même si elle ricana, la blonde ne put feindre bien longtemps de pouvoir sourire à la réussite de la jeune femme en face d’elle. Neve, elle l’aimait, assez égoïstement pour être terriblement tentée de la supplier de rester. Elle aurait pu s’mettre à lui implanter des doutes dans la tête, à lui dire que ça n’marcherait jamais, que Londres, c’était trop. Neve n’avait jamais eu les restrictions que les parents de Tessa lui avaient imposées à elle – peut-être serait-elle allée à Londres des années plus tôt, si elle n’avait pas été là. Un véritable boulet, duquel la belle se défaisait désormais. C’était normal après tout, non ? Neve avait une voix de sirène, parfaite, envoûtante, idéale – qui n’tuerait pas pour la produire, la faire monter sur des scènes, l’exhiber aux yeux du monde, sur une montagne de gloire ? Evidemment qu’on lui proposait des contrats, évidemment qu’on voulait d’elle. Et évidemment que Neve était assez ambitieuse, courageuse et audacieuse pour accepter. Tessa, elle semblait clouée au sol de Dublin, comme Sam Gamgee, une idiote qui n’osait pas aller plus loin. Sur le quai de la gare, pourtant, elles n’semblaient pas avoir la force de se séparer, regard dans regard – si seulement elles pouvaient encore avoir du temps. Mais Neve avait déjà été censée partir la veille, pour le train du soir ; elle avait tout juste trouvé un prétexte pour rester, alors qu’elles n’avaient même pas eu la force de se quitter l’une l’autre et de quitter le lit dans lequel elles étaient restées, toute la journée. Dans ces moments-là, Tessa s’était rendue compte d’à quel point tout chez sa petite-amie lui manquerait ; son odeur, son rire, sa présence dans les draps, la caresse de ses cheveux ou de sa peau, l’habitude toute simple, de l’avoir avec elle depuis si longtemps. Incapable de savoir c’qu’elle dirait si elle devait ouvrir la bouche encore une fois, la Dyer ne put que se pencher vers Neve, empoignant son visage comme si c’était l’acte le plus fou qu’elle faisait, l’embrassant une dernière fois. ‘J’vais nulle part’, ‘on gardera contact’, les promesses de Neve, elle n’savait pas pourquoi, sonnaient plus faux que l’impression terrible qu’ici et maintenant, elles s’disaient adieu.

Les images passaient sur la télévision, imperturbables et insensibles à la personne derrière l’écran, qui se désolait toute seule. Tessa ne voyait pas vraiment le contenu qu’on lui offrait - elle n’y faisait pas attention, ses yeux dardant plus souvent sur l’horloge au coin de l’écran, sur son téléphone, ou à son poignet. Aodren n’était toujours pas rentré, et elle n’savait pas quoi en tirer, à part un soupir de désarroi. Parfois, le temps de quelques secondes, elle se demandait si dans la nuit, il n’avait pas eu un sursaut de conscience qui lui avait fait prendre la fuite. Sans son chien ou ses affaires, bah voyons. D’autres fois, elle se disait que c’était elle qui était stupide, à se faire tout un tas d’idées et même à croire que le jeune homme avait quelque compte à lui rendre, juste à cause de ce qu’ils avaient fait la nuit dernière. Il n’était pas encore rentré; point barre. Habituellement, elle n’avait jamais autant regardé l’heure pour s’assurer que rien n’avait dégénéré. Habituellement, elle ne se retrouvait pas le lendemain, après avoir fait une proposition relativement tendancieuse - indéniablement - à son colocataire. Et meilleur ami: du moins, elle l’espérait encore. Ça n’avait pas semblé être une si grosse affaire que ça, hier soir; il avait eu un mauvais rencard, il n’s’était pas senti bien après, le moral dans les chaussettes, l’habituelle remise en question, surtout autour de leurs âges. Ils avaient plaisanté, elle avait essayé de le réconforter, et puis. Et puis voilà. Elle, elle dirait qu’ils avaient batifolé, elle s’était montrée bien généreuse, et il avait gagné un orgasme en prime, pour compenser de sa mauvaise journée - où était le mal? Probablement qu’il n’y en avait pas. Alors pourquoi est-c’qu’il ne rentrait pas? Et pourquoi se torturait-elle l’esprit? Pour le reste de la soirée et ce matin, ils avaient fait comme si de rien n’était, ils avaient même très bien fonctionné, comme d’habitude, avec leur façon de faire et les mêmes techniques qui faisaient leur colocation depuis deux ans maintenant. Pourquoi devait-elle avoir le sentiment d’avoir tout compliqué, alors? Elle n’voulait pas que ce soit le cas; elle n’voulait pas que la situation, une situation stupide comme ça, ne leur échappe. Peut-être allaient-ils devoir en parler. Ou peut-être ne devraient-ils surtout jamais en parler. Ugh, elle n’était pas supposée avoir toutes les réponses, non plus.

« Je t’aime. » c’était comme si elle se forçait des fois. Comme si elle se forçait, plutôt, à ce que le ton soit neutre, qu’il y ait un arôme de sourire dans les mots qu’il pouvait recevoir à l’autre bout du fil. Tessa n’avait jamais été une menteuse talentueuse, et ces moments-là avaient un goût d’un autrefois qu’elle ne voulait certainement pas revivre. Peut-être qu’Aodren ne faisait même pas attention au ton qu’elle employait ; peut-être qu’il s’en fichait – et cette question créait le pire doute qui soit en elle, une douleur lancinante battant avec son cœur, juste au creux de sa gorge. L’impuissance, c’était le sentiment qu’elle retrouvait plus que tous les autres, dans ces conversations, parfois incapable de savoir si le jeune homme entendait ses mots : combien de fois est-ce que leurs moments avaient été interrompus par un ‘problème de réseau’, ‘quelqu’un qui l’appelait pour bosser’ ou ‘le décalage horaire’. A force, la rancœur de la blonde la poussait à de moins en moins y croire, ou à être de plus en plus en colère face à ces impératifs contre lesquels ils ne pouvaient rien. C’était ce qu’elle avait décidé d’accepter, en le laissant partir. Tout comme elle avait accepté plein de choses, en laissant Neve partir. Tout le monde arrivait à avoir mieux qu’elle. Et tout le monde partait, au bout d’un moment. A croire qu’elle avait été naïve, de n’pas y songer quand elle avait été avec lui ; quand elle avait laissé tomber toutes les barrières des résistances qui protégeaient encore son cœur. Il était son meilleur ami, après tout, de quoi aurait-elle dû avoir peur ? Au bout d’un moment, à force de tourner autour du pot, elle s’était laissée aller – confiante et aveugle. Techniquement, elle savait quand il reviendrait ; quand il était censé revenir. Peut-être bien que son cœur n’reviendrait jamais jusqu’à elle, lui ; peut-être bien même que son esprit n’reviendrait pas non plus, parce que c’était mieux ailleurs. Pas qu’à cause d’elle, mais parce qu’il n’y avait pas, là-bas, au Pérou, l’omniprésence de son passé douloureux, de la disparition de son fils et de la fin de son mariage. Toutes ces choses desquelles il préférait guérir à l’autre bout du monde, plutôt qu’avec elle, désormais. Pourquoi pas avec une péruvienne, tiens, une femme dont le visage ne serait pas rattaché à des moments particuliers, chronologiquement trop près de la date où tout avait basculé dans son existence. Pourquoi pas une de ses étudiantes. Alors que sa tête était partie dans tous les sens, depuis un moment, elle lui avait complètement échappée, et Tessa n’savait plus comment faire pour l’arrêter. C’était pas facile, avec les ‘on-dit’ dont elle n’avait pas besoin, les peines trop synonymes d’un autrefois qu’elle aurait voulu pouvoir enterrer loin dans son crâne, elle aussi. A cause des grésillements de l’autre côté du globe, elle n’entendit même pas ce qu’il lui répondit – un vague marmonnement duquel elle ne put saisir que quelques syllabes. ‘Je t’aime aussi’, ‘moi aussi’ ou ‘oui-oui’ – au bout d’un moment, elle n’savait plus ce qui collait le mieux à leur relation. Aucune des phrases qu’il pouvait lui balancer d’où il était, n’collait aux rêves idéaux qu’elle avait eu la folie de s’construire, en pensant à eux deux. Les larmes montèrent trop vite au coin de ses yeux, l’air bloqué dans sa trachée ; elle n’avait plus rien à dire, de toute manière, alors elle raccrocha, balançant le téléphone un peu plus loin sur le canapé. Avec le vrai espoir que cette conversation de quelques minutes – trop courtes minutes – s’efface de sa mémoire. Ça faisait plus mal qu’autre chose, de toute manière.


Dernière édition par Tessa Dyer le Dim 17 Déc - 0:45, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
administratrice au sexy body.
Joyce Callaghan
name : jade, tik tok
avatar : Scarlett Johansson (ava. heavydirtysoul. , sign. valyria la parfaite) € : 488 posts : 630 joker : 1
âge : 33 années à vivre en espérant trouver le bon chemin. Elle pensait son destin scellé, son avenir tracé. Mais tout s'est effondré il y a dix ans, remettant en cause tout ce qu'elle avait bâti depuis. Aujourd'hui, elle est cette jeune femme un peu perdue, sauvée par l'amour inespéré d'un homme au grand cœur.
Côté coeur : Mariée à un homme merveilleux. Un homme qui s'est battu pour elle, qui a tout donné pour revoir sur son visage la magie des sourires. Il a été sa lumière quand tout semblait si sombre. Il est venu réveiller ce cœur brisé par la perte, torturé par l'absence. Aaron est l'image même de l'espoir. L'espoir d'une vie sereine, d'une vie d'amour.
https://dirtyoldtown.forumactif.com/t118-wish-you-were-here-joyce https://dirtyoldtown.forumactif.com/t340-one-day-at-a-time-joyce Voir le profil de l'utilisateur
MessageRe: (tessa), the simplest kind   (tessa), the simplest kind EmptySam 16 Déc - 15:34

Bienvenue sur DOT. (tessa), the simplest kind 1532802441



    > It's like you're my mirror
    Cause I don't wanna lose you now, I'm lookin' right at the other half of me. The vacancy that sat in my heart is a space that now you hold.


Revenir en haut Aller en bas
Un mouton, deux moutons...
Tessa Dyer
name : marie.
avatar : ejt (@riverdale). € : 1889 posts : 998 joker : 1
(tessa), the simplest kind Tumblr_oakd1i965H1shdbazo5_250
âge : à vingt-sept ans, elle devrait avoir sa vie planifiée, elle devrait être sure de tout. pourtant, c'est l'inverse, et tout part en vrilles. (12/04)
métier : ses grands rêves morts déception après déception, aujourd'hui tessa a un job "réaliste", elle est bibliothécaire, elle tourne en rond, ici, à dublin- c'est mieux comme ça, non?
Côté coeur : elle est en couple, techniquement. seule, la plupart du temps, à s'poser des questions.
https://dirtyoldtown.forumactif.com/t466-tessa-the-simplest-kind https://dirtyoldtown.forumactif.com/t494-tessa-young-dumb-broke Voir le profil de l'utilisateur
MessageRe: (tessa), the simplest kind   (tessa), the simplest kind EmptySam 16 Déc - 15:35

merci à toi (tessa), the simplest kind 2293405621



----------------------------------------
angel sent from up above, you know you make my world light up. when i was down, when i was hurt, you came to lift me up. life is a drink and love's a drug
- i'll cross the sky for your l o v e.

☆☆☆

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
MessageRe: (tessa), the simplest kind   (tessa), the simplest kind EmptySam 16 Déc - 15:38

Bienvenue sur DOT, courage pour ta fiche ! (tessa), the simplest kind 2509492878
Revenir en haut Aller en bas
se déhanche dans son string à fleurs
Orion Sweeney
name : fy'cls
avatar : o'brien, ultraviolences € : 192 posts : 384 joker : 1
multicomptes : La mère parfaite, la mère cool mais aussi celle qui a souffert. Cassiopeia.
(tessa), the simplest kind Tumblr_ows4nkOC5i1unaieao6_400
âge : vingt deux ans, t'es encore jeune. T'as la vie devant toi mais toi tu veux juste te souvenir des cinq dernière années.
métier : T'es le propriétaire du guinness au centre ville, c'est grâce à ça que tu gagnes ta vie. Sinon tu serais surement à la rue à l'heure qu'il est.
Côté coeur : Tu te souviens plus du passé, tu sais rien des cinq dernières années mais t'as rencontré cette fille. Elle est plus âgée que toi mais tu t'en fous. Elle te plait et c'est tout ce qui compte.
https://dirtyoldtown.forumactif.com/t136-just-to-remind-myself-of https://dirtyoldtown.forumactif.com/t173-too-good-at-goodbeys-orion Voir le profil de l'utilisateur
MessageRe: (tessa), the simplest kind   (tessa), the simplest kind EmptySam 16 Déc - 15:42

Bienvenue et bon courage pour ta fiche! (tessa), the simplest kind 2745892574

Je suis déjà venue par mp donc tu sais ce que j'en pense. (tessa), the simplest kind 4212026397


what about today?
Call me up, 'cause you know that I'll be there. Hell, this is so messed up. But that doesn't mean I don't care, no. "stay the night". You whisper to me. (well you know that I can't) but you'll just cry. If I were to disagree. Take this away, take this away. You loved me last night but what about today?
Revenir en haut Aller en bas
Un mouton, deux moutons...
Tessa Dyer
name : marie.
avatar : ejt (@riverdale). € : 1889 posts : 998 joker : 1
(tessa), the simplest kind Tumblr_oakd1i965H1shdbazo5_250
âge : à vingt-sept ans, elle devrait avoir sa vie planifiée, elle devrait être sure de tout. pourtant, c'est l'inverse, et tout part en vrilles. (12/04)
métier : ses grands rêves morts déception après déception, aujourd'hui tessa a un job "réaliste", elle est bibliothécaire, elle tourne en rond, ici, à dublin- c'est mieux comme ça, non?
Côté coeur : elle est en couple, techniquement. seule, la plupart du temps, à s'poser des questions.
https://dirtyoldtown.forumactif.com/t466-tessa-the-simplest-kind https://dirtyoldtown.forumactif.com/t494-tessa-young-dumb-broke Voir le profil de l'utilisateur
MessageRe: (tessa), the simplest kind   (tessa), the simplest kind EmptySam 16 Déc - 15:47

merci à vous deux (tessa), the simplest kind 1087882788 (tessa), the simplest kind 952488267
et @orion sweeney voui voui je sais :laclasse:



----------------------------------------
angel sent from up above, you know you make my world light up. when i was down, when i was hurt, you came to lift me up. life is a drink and love's a drug
- i'll cross the sky for your l o v e.

☆☆☆

Revenir en haut Aller en bas
Remplissez votre chaudron d'espoir.
Theobald Griffin
name : spf
avatar : Harvey Newton Haydon ©BONNIE (exception sign) € : 1063 posts : 325 joker : 1
multicomptes : Cadell, le musicien brisé, l'addict baisé.
(tessa), the simplest kind Tumblr_inline_mi7iukzqCh1qz4rgp
âge : Voilà 26 ans que ses pas foulent la terre.
métier : Artiste peintre inconnu, qui pour payer le loyer est tatoueur à l'alibi room. S'investit dans plusieurs associations, et gère Tackle Cancer pour Caem.
Côté coeur : Officiellement célibataire. Officieusement en couple depuis 5 ans avec Haz, le mari de sa sœur. Amoureux au cœur abîmé condamné aux ténèbres des instants volés.
https://dirtyoldtown.forumactif.com/t205-theobald-just-to-say-som https://dirtyoldtown.forumactif.com/t300-theobald-i-ll-stop-time-for-you Voir le profil de l'utilisateur
MessageRe: (tessa), the simplest kind   (tessa), the simplest kind EmptySam 16 Déc - 15:58

T'es venue avec Bob ? (tessa), the simplest kind 4212026397
En tout cas j'approuve le choix d'avatar (tessa), the simplest kind 952488267
Bienvenue sur DOT et bon courage pour ta fiche (tessa), the simplest kind 653015557



- Ever slightly out of reach -
Revenir en haut Aller en bas
Un mouton, deux moutons...
Tessa Dyer
name : marie.
avatar : ejt (@riverdale). € : 1889 posts : 998 joker : 1
(tessa), the simplest kind Tumblr_oakd1i965H1shdbazo5_250
âge : à vingt-sept ans, elle devrait avoir sa vie planifiée, elle devrait être sure de tout. pourtant, c'est l'inverse, et tout part en vrilles. (12/04)
métier : ses grands rêves morts déception après déception, aujourd'hui tessa a un job "réaliste", elle est bibliothécaire, elle tourne en rond, ici, à dublin- c'est mieux comme ça, non?
Côté coeur : elle est en couple, techniquement. seule, la plupart du temps, à s'poser des questions.
https://dirtyoldtown.forumactif.com/t466-tessa-the-simplest-kind https://dirtyoldtown.forumactif.com/t494-tessa-young-dumb-broke Voir le profil de l'utilisateur
MessageRe: (tessa), the simplest kind   (tessa), the simplest kind EmptySam 16 Déc - 16:07

c'lui qui est venu avec moi, il a suivi mon boule irrésistible :laclasse: merci pour l'accueil et très bon choix de nom de famille (tessa), the simplest kind 4212026397 (tessa), the simplest kind 1087882788



----------------------------------------
angel sent from up above, you know you make my world light up. when i was down, when i was hurt, you came to lift me up. life is a drink and love's a drug
- i'll cross the sky for your l o v e.

☆☆☆

Revenir en haut Aller en bas
Remplissez votre chaudron d'espoir.
Aodren Adkins
name : sweet poison (anaïs)
avatar : bob morley (dark dreams). € : 1371 posts : 581 joker : 1
(tessa), the simplest kind Tumblr_ntlmj8Ihqw1qc4q26o3_250
âge : trente-deux ans, il est né un 25 mai, dans une ville mexicaine.
métier : professeur d'espagnol au trinity college, actuellement sur un projet l'ayant entraîné au fin fond du Pérou, pour un projet pluridisciplinaire de l'université.
Côté coeur : divorcé depuis plusieurs années, après la disparition de son fils ; il est cependant en couple depuis quelques mois avec Tessa, mais son départ au Pérou a compliqué un peu les choses.
https://dirtyoldtown.forumactif.com/t465-aodren-no-tomorrow-witho https://dirtyoldtown.forumactif.com/t502-aodren-our-shadows-fall-away-like-dust#6666 Voir le profil de l'utilisateur
MessageRe: (tessa), the simplest kind   (tessa), the simplest kind EmptySam 16 Déc - 16:26

t'es trop bonne m'amzelle (tessa), the simplest kind 799443013 (tessa), the simplest kind 1927782709 (tessa), the simplest kind 2292136851 (tessa), the simplest kind 28175215 (tessa), the simplest kind 2301241473 (tessa), the simplest kind 952488267 (tessa), the simplest kind 197199828 (tessa), the simplest kind 1251208901 (tessa), the simplest kind 1602195607 (tessa), the simplest kind 1967124297 :amour: :inlove: :tropdelove: (tessa), the simplest kind 309739099 :fallinlove: :jtelove: (tessa), the simplest kind 1524587484 (tessa), the simplest kind 3547750408 (tessa), the simplest kind 389157630 (tessa), the simplest kind 4276608603 (tessa), the simplest kind 422940989 (tessa), the simplest kind 2442993475 :hrt2: (tessa), the simplest kind 1464383501 (tessa), the simplest kind 2745892574 (tessa), the simplest kind 1627150532 (tessa), the simplest kind 3310439808 (tessa), the simplest kind 1696447962 (tessa), the simplest kind 3938192543 (tessa), the simplest kind 3974607620 jotem (tessa), the simplest kind 2976565971 (tessa), the simplest kind 2976565971 (tessa), the simplest kind 2976565971 :amour: (tessa), the simplest kind 3902042304 :inlove:


titre uc
Didn't mean to leave you And all of the things that we had behind. I run away when things are good, And never really understood The way you laid your eyes on me In ways that no one ever could And so it seems I broke your heartMy ignorance has struck againI failed to see it from the start And tore you open 'til the end.
Revenir en haut Aller en bas
Un mouton, deux moutons...
Tessa Dyer
name : marie.
avatar : ejt (@riverdale). € : 1889 posts : 998 joker : 1
(tessa), the simplest kind Tumblr_oakd1i965H1shdbazo5_250
âge : à vingt-sept ans, elle devrait avoir sa vie planifiée, elle devrait être sure de tout. pourtant, c'est l'inverse, et tout part en vrilles. (12/04)
métier : ses grands rêves morts déception après déception, aujourd'hui tessa a un job "réaliste", elle est bibliothécaire, elle tourne en rond, ici, à dublin- c'est mieux comme ça, non?
Côté coeur : elle est en couple, techniquement. seule, la plupart du temps, à s'poser des questions.
https://dirtyoldtown.forumactif.com/t466-tessa-the-simplest-kind https://dirtyoldtown.forumactif.com/t494-tessa-young-dumb-broke Voir le profil de l'utilisateur
MessageRe: (tessa), the simplest kind   (tessa), the simplest kind EmptySam 16 Déc - 16:32

et toi t'es l'plus bon 🍰 (tessa), the simplest kind 1464383501 (tessa), the simplest kind 451242138
(tessa), the simplest kind 3310439808 (tessa), the simplest kind 3310439808 (tessa), the simplest kind 3310439808 (tessa), the simplest kind 3310439808 (tessa), the simplest kind 2138839567 (tessa), the simplest kind 1627150532 (tessa), the simplest kind 1627150532 (tessa), the simplest kind 3310439808 (tessa), the simplest kind 2138839567 :inlove: (tessa), the simplest kind 3902042304 (tessa), the simplest kind 309739099 (tessa), the simplest kind 3902042304 (tessa), the simplest kind 1524587484 :inlove: (tessa), the simplest kind 1967124297 :tombe: (tessa), the simplest kind 2260174914 (tessa), the simplest kind 197199828 (tessa), the simplest kind 197199828 (tessa), the simplest kind 2260174914 :inlove: (tessa), the simplest kind 3310439808 (tessa), the simplest kind 3310439808 (tessa), the simplest kind 3310439808 (tessa), the simplest kind 2138839567 (tessa), the simplest kind 1627150532 (tessa), the simplest kind 1627150532 (tessa), the simplest kind 1627150532 (tessa), the simplest kind 3427258124 :fallinlove: (tessa), the simplest kind 309739099 :fallinlove: (tessa), the simplest kind 2374275271 (tessa), the simplest kind 2189582065 :brille: (tessa), the simplest kind 28175215 (tessa), the simplest kind 2301241473 (tessa), the simplest kind 2189582065 (tessa), the simplest kind 3957018114 (tessa), the simplest kind 2189582065 (tessa), the simplest kind 1464383501 (tessa), the simplest kind 4221104726 (tessa), the simplest kind 320913578 (tessa), the simplest kind 3310439808 (tessa), the simplest kind 3310439808 (tessa), the simplest kind 3310439808 (tessa), the simplest kind 3310439808 (tessa), the simplest kind 1696447962
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
MessageRe: (tessa), the simplest kind   (tessa), the simplest kind EmptySam 16 Déc - 16:45

BIENVENUE SUR DIRTY OLD TOWN (tessa), the simplest kind 2745892574
je te souhaite bon courage pour ta fiche :=D:
si tu as besoin de quoique ce soit, n'hésite surtout pas à nous contacter !
Revenir en haut Aller en bas
Un mouton, deux moutons...
Tessa Dyer
name : marie.
avatar : ejt (@riverdale). € : 1889 posts : 998 joker : 1
(tessa), the simplest kind Tumblr_oakd1i965H1shdbazo5_250
âge : à vingt-sept ans, elle devrait avoir sa vie planifiée, elle devrait être sure de tout. pourtant, c'est l'inverse, et tout part en vrilles. (12/04)
métier : ses grands rêves morts déception après déception, aujourd'hui tessa a un job "réaliste", elle est bibliothécaire, elle tourne en rond, ici, à dublin- c'est mieux comme ça, non?
Côté coeur : elle est en couple, techniquement. seule, la plupart du temps, à s'poser des questions.
https://dirtyoldtown.forumactif.com/t466-tessa-the-simplest-kind https://dirtyoldtown.forumactif.com/t494-tessa-young-dumb-broke Voir le profil de l'utilisateur
MessageRe: (tessa), the simplest kind   (tessa), the simplest kind EmptySam 16 Déc - 16:51

merci, merci (tessa), the simplest kind 1532802441



----------------------------------------
angel sent from up above, you know you make my world light up. when i was down, when i was hurt, you came to lift me up. life is a drink and love's a drug
- i'll cross the sky for your l o v e.

☆☆☆

Revenir en haut Aller en bas
Un mouton, deux moutons...
Cara O'Donnell
name : LovelyKat.
avatar : Jenna-Louise Coleman, ©GramUnion. € : 499 posts : 514 joker : 1
multicomptes : Tate, le médecin torturé.
(tessa), the simplest kind Giphy
âge : 29 ans, elle est née le 28 juillet 1988 à Dublin. Le cap de la trentaine approche à grands pas mais étrangement ça ne lui fait pas peur.
métier : Institutrice à l'école élémentaire de Dublin, elle est la maîtresse préférée des tous petits.
Côté coeur : Célibataire éprise, elle aurait bien quelqu'un en tête mais refuse de se l'avouer, c'est bien trop compliqué. Elle ne tient pas à briser une si belle amitié.
https://dirtyoldtown.forumactif.com/t134-dancing-with-the-devil-c https://dirtyoldtown.forumactif.com/t272-i-m-gonna-love-ya-until-you-hate-me-cara Voir le profil de l'utilisateur
MessageRe: (tessa), the simplest kind   (tessa), the simplest kind EmptySam 16 Déc - 16:59

J'ai vu un Bob, puis maintenant une Eliza (tessa), the simplest kind 2976565971 Je les shippe tellement tous les deux lààààààààààà :amour:
Bienvenue parmi nous, j'aime beaucoup le prénom (tessa), the simplest kind 28175215 Bon courage pour ta fiche, je vais vous stalker à fooooooond (tessa), the simplest kind 4212026397


It's you it's you it's all for you, everything I do. I tell you all the time, haven is a place on earth with you. Tell me all the things you want to do.
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Un mouton, deux moutons...
Tessa Dyer
name : marie.
avatar : ejt (@riverdale). € : 1889 posts : 998 joker : 1
(tessa), the simplest kind Tumblr_oakd1i965H1shdbazo5_250
âge : à vingt-sept ans, elle devrait avoir sa vie planifiée, elle devrait être sure de tout. pourtant, c'est l'inverse, et tout part en vrilles. (12/04)
métier : ses grands rêves morts déception après déception, aujourd'hui tessa a un job "réaliste", elle est bibliothécaire, elle tourne en rond, ici, à dublin- c'est mieux comme ça, non?
Côté coeur : elle est en couple, techniquement. seule, la plupart du temps, à s'poser des questions.
https://dirtyoldtown.forumactif.com/t466-tessa-the-simplest-kind https://dirtyoldtown.forumactif.com/t494-tessa-young-dumb-broke Voir le profil de l'utilisateur
MessageRe: (tessa), the simplest kind   (tessa), the simplest kind EmptySam 16 Déc - 17:02

shipper bellarke, c'est faire des bons choix de vie (tessa), the simplest kind 1087882788
jenna la plus belle :amour: (tessa), the simplest kind 4239724021 stalke nouuus, j'espère qu'on se trouvera un lien pour fêter nos amours si similaires (tessa), the simplest kind 2745892574 merci pour l'accueil (tessa), the simplest kind 3957018114



----------------------------------------
angel sent from up above, you know you make my world light up. when i was down, when i was hurt, you came to lift me up. life is a drink and love's a drug
- i'll cross the sky for your l o v e.

☆☆☆

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageRe: (tessa), the simplest kind   (tessa), the simplest kind Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
(tessa), the simplest kind
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» you can get addicted to a certain kind of sadness, like resignation to the end, 07.04 - 02:30.
» Is it some kind of disease I wasn't aware of ? •• jaime
» 06. What kind of bachelor party is that ?
» Liaisons dangereuses [Tessa]
» Tessa Basker ✌

DIRTY OLD TOWN. :: you're welcome in dublin-
Sauter vers: